Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
12 Juil 2013 | E-cigarette
 

Après les amendements de la commission ENVI du Parlement européen (voir Lemondedutabac des 11 et 10 juillet), la cigarette électronique semble désormais soumise à une grosse pression normative et réglementaire … En témoigne aussi ce rapport, publié le 9 juillet, par l’Organisation mondiale de la Santé qui met en garde sur les « inconnues » de la cigarette électronique et plus spécifiquement quant aux produits délivrant de la nicotine. Et de préconiser de ne pas les utiliser dans l’attente de données plus fiables.

Selon le rapport, il n’existerait aucun moyen pour le consommateur de connaître la quantité de nicotine et de produits chimiques présents dans les recharges … : « alors que les fabricants déclarent entre 6 et 24 mg de nicotine, elles peuvent en réalité contenir jusqu’à 100 mg.

« L’OMS ne dispose pas de preuves scientifiques permettant de confirmer l’innocuité et l’efficacité du produit ». D’où la recommandation aux consommateurs « de ne pas utiliser les produits délivrant de la nicotine, y compris les cigarettes électroniques,  tant qu’ils n’ont pas été jugés comme sûrs et efficaces par un organisme national de réglementation compétent ».