Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
21 Mar 2015 | Observatoire, Vapotage
 

Gaspard KoenigLe philosophe et président du think-tank « Génération Libre », Gaspard Koenig, est non fumeur et libéral. Et, depuis le début, il critique vertement les dispositions du Plan de Réduction du Tabagisme de Marisol Touraine qui sont désormais intégrées dans la loi Santé sous la forme d’amendements comme, par exemple, le paquet neutre (voir Lmdt du 18 mars).  « La nouvelle campagne hygiéniste me révulse tellement que fumer va devenir un acte salutaire de résistance morale » a-t-il lancé, récemment, dans une tribune dans L’Opinion (voir Lmdt des 3 juin, 27 septembre et 2 octobre 2014). 

Il est remonté au créneau, dans Le Figaro.fr de cette semaine, après les débats – en commission à l’Assemblée nationale – sur l’examen de l’interdiction de l’e-cigarette dans certains publics … : « l’e-cigarette serait bannie non pour sa dangerosité, mais pour le geste même de fumer, jugé incitatif … c’est, à ma connaissance, la première fois dans notre histoire républicaine que le législateur s’apprête à interdire un geste en tant que tel ».

« Ainsi, c’est non seulement le geste d’exhaler de la fumée qui est  condamné par les députés, mais « l’attitude globale » du fumeur, cette pose nonchalante et réflexive qui est pour beaucoup tout aussi savoureuse que le goût du tabac. Comment ?  Les citoyens voudraient jouir d’un plaisir innocent ? Interdisons le geste ? ».

Gaspard Koenig rappelle que le philosophe Michel Foucault dénonçait déjà le « dressage du corps »  et la répression de l’individualité dans l’armée et la prison. « Voilà que c’est la société entière qui va devenir une prison. Résistons à cette folie du contrôle », conclut-il en mettant les députés face à leurs responsabilités.