Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
8 Nov 2016 | Vapotage
 

Sovape consultation-publiqueAprès le retrait de leurs recours devant le Conseil d’État contre les restrictions à la publicité de la cigarette électronique (voir Lmdt du 29 octobre), les quatre associations (Sovape, Fédération Addiction, SOS Addictions, Tabac & Liberté et RESPADD) sont censées participer à l’actualisation de la circulaire selon une feuille de route proposée par la  Direction Générale de la Santé (DGS).

La Sovape (voir Lmdt du 28 mai) lance, dans ce cadre, une consultation publique en ligne jusqu’au 11 novembre. Les détails dans un communiqué que nous reprenons. 

•• « Les travaux vont débuter début novembre avec au moins deux réunions physiques à la DGS et tous les échanges écrits nécessaires à trouver un terrain d’entente. L’objectif est que cette circulaire actualisée puisse être publiée en janvier 2017.

« Dans la continuité de l’esprit du Sommet de la Vape (voir Lmdt du 14 mai), les associations ont insisté auprès de la DGS pour que la société civile soit désormais entendue et que les décisions puissent se prendre en pleine conscience de l’avis des populations, en particulier les usagers (vapoteurs), les professionnels de santé et toutes les parties qui s’estiment légitimes pour s’exprimer.

•• « Afin de porter efficacement et de manière lisible ces avis, Sovape vous propose un questionnaire (…) Les réponses seront consolidées dans un rapport qui servira de base de travail avec la DGS et qui sera par conséquent officiellement transmis au ministère.

(…) Toutes les associations concernées par la vape sont appelées également à apporter leurs contributions à la discussion : Vape du Cœur, Aiduce, Fivape…

•• « Les associations de réduction des risques ont voulu faire preuve de bonne volonté, pour être maintenant en contact direct avec la Direction générale de la Santé. C’est un énorme pas mais qui a coûté de lourdes concessions avec le retrait des recours devant le Conseil d’État. Nous devons désormais tout faire pour obtenir des résultats concrets qui permettront à la vape de jouer pleinement son rôle dans la lutte contre le fléau du tabagisme ».