Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
2 Juil 2016 | Vapotage
 

Bernard AccoyerLe député LR de Haute-Savoie (ancien président de l’Assemblée nationale et médecin ORL), Bernard Accoyer (voir Lmdt des 26 novembre et 10 novembre), s’inquiète des menaces que peut faire peser sur le statut de la cigarette électronique la septième session de la « Conférence des Parties » (COP 7) de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte anti-tabac, qui doit se tenir à New Delhi en novembre (voir Lmdt du 30 juin).

Pour cela, il a adressé une question écrite à Marisol Touraine. Il s’y soucie notamment du fait que
. « l’OMS promeut une approche radicale de la lutte contre le tabagisme que les anglo-saxons ont surnommée « Quit or Die », illustrée récemment par un propos de la directrice générale de cette organisation, Margaret Chan, qui a appelé à l’interdiction totale des cigarettes électroniques … »
. et que, « d’autre part, le Haut Conseil de la Santé publique ait souligné, dans son opinion actualisée du 24 février 2016, que le vapotage peut être considéré comme une aide pour arrêter ou réduire la consommation de tabac des fumeurs (voir Lmdt du 24 février) »

En conséquence, Bernard Accoyer voudrait bien connaître la position de la France avant la conférence. Dès maintenant, car un rapport de l’OMS est déjà prévu pour le 8 septembre. Or, rien ne laisse à penser qu’il soit très favorable à la cigarette électronique.

Et alors, deux mois plus tard à New Delhi, la grande machine à prohiber risque de se remettre en marche.