Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
26 Jan 2020 | Profession
 

Toutes les consultations nécessaires ont été réalisées et les autorisations boursières accordées : depuis le 2 janvier, l’acquisition de Agio Cigars par STG (Scandinavian Tobacco Group) est une réalité. Moins de quatre mois après l’annonce de l’opération (voir 16 septembre 2019). 

Le nouveau groupe ainsi constitué représente désormais plus d’1 milliard d’euros de chiffre d’affaires et comprend 11 000 collaborateurs dans le monde.

•• Que va-t-il se passer sur tous les marchés où les deux entités étaient présentes jusqu’à maintenant ?

STG ne connait pas, en l’occurrence, sa première fusion-acquisition et restructuration – c’est la 8ème opération de cette nature pour le groupe – mais Agio constitue son plus gros rachat (210 millions d’euros d’investissement).

En fait, avant toute réorganisation, le nouveau groupe s’est donné 90 jours, depuis le début de l’année, pour rechercher (par marchés et par fonctions, en groupes de travail « challengés » par des consultants) les meilleures synergies pour que la fusion débouche, selon la formule consacrée, sur « plus que 1+ 1 = 2, mais 3, voire plus ».

•• Donc, concrètement, pas de changements apparents pendant ces 90 jours. Les mêmes équipes sont toujours en place avec les mêmes hommes. Ce n’est qu’après qu’une nouvelle organisation verra jour.

•• En France, le nouveau groupe représente, par simple addition des marques STG et Agio, un peu plus de 50 % du marché : 16 produits dans le Top 20, dont 7 dans le Top 10.

•• Dans le monde, Scandinavian Tobacco Group entend conforter son objectif d’ être le leader des segments cigares/cigarillos et tabac à pipe. D’autres opérations de fusion/ acquisitions sont à attendre.