Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
31 Août 2020 | Trafic
 

À Châtillon (Hauts-de-Seine), le terminus de la ligne 13 du métro est désormais devenu une plaque tournante « référence » de la revente de cigarettes de contrebande, à bas prix. Nous l’avons suffisamment évoqué ici (voir 6 février 2020 et 2 décembre 2019).  

Mais depuis début juillet, les opérations policières se multiplient pour mettre fin à ce point de vente illégal. Mi-juillet, plus de 320 paquets avaient été saisis lors de trois interventions différentes (voir 27 et 19 juillet).

•• Jeudi 27 août, la préfecture des Hauts-de-Seine a annoncé que 18 interventions avaient été réalisées « depuis plusieurs mois. »

Au total, ce sont 913 paquets de cigarettes qui ont été saisis, entraînant le placement en garde à vue de 12 personnes.

•• Stéphane Jacquot, premier adjoint en charge de la sécurité de la ville, s’est dit « ravi du bilan ». Pour autant, il « espère concrètement que cette communication sera suivie d’opérations conjointes avec notre police municipale et d’une réponse favorable à notre demande d’ouvrir un commissariat à Châtillon. »

En effet, le commissariat de police nationale le plus proche est situé à Montrouge. Le mois dernier, Stéphane Jacquot expliquait à Actu Hauts-de-Seine qu’enrayer le fléau du terminus du métro s’apparentait au point de départ de toute politique sécuritaire sur la commune : « avant de développer une stratégie de sécurité sur la ville, il faut éradiquer ce problème qui part du quartier Maison Blanche et développer une police municipale de proximité. »