Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
30 Sep 2020 | Profession
 

Assemblée générale « spéciale » pour la fédération départementale d’Ille-et-Vilaine, ce 27 septembre. En dehors des membres du bureau et de la Direction régionale de la Douane,  la réunion s’est déroulée en visio-conférence, animée par Philippe Coy et Loïc Vilboux, président départemental.

Mais les médias régionaux ont pu capter quelques déclarations lors de la visite de buralistes avant l’AG.

•• « On peut dire qu’actuellement, le commerce redémarre. Il n’y a pas eu de grosse catastrophe » a expliqué Loïc Vilboux. « On compte 460 buralistes dans le département et il n’y a pas eu de fermeture.

« En revanche, lors du confinement, il y a eu de grosses baisses de chiffres d’affaires dans les établissements de centre-ville. Je pense à Rennes. Alors qu’ils ont nettement augmenté dans les tabacs des communes de 1ère et 2ème couronnes. Les habitants ont redécouvert leurs commerces de proximité. 

« Le mot d’ordre c’est de rester optimiste ! Il y avait un avant confinement, il y aura un après » a-t-il poursuivi, « nous avons été présents pour assurer les services à la population ».

•• « Chaque établissement est un lieu d’échanges qui contribue, à sa façon, à la vie économique et sociale » a complété Philippe Coy, « c’est un commerçant d’utilité locale, au service de la population. »