Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
13 Juin 2018 | Profession
 

Réaction des buralistes des Alpes-Maritimes dans les médias locaux ce lundi 11 juin, portée par Christian Walosik, président départemental et administrateur de la Confédération. Ce week-end, la chambre syndicale tenait son assemblée générale, à Saint-Laurent-du Var, alors que la publication de la nouvelle liste des prix (voir Lmdt du 10 juin) annonçait une hausse de 10 à 30 centimes de certains paquets parmi les moins chers. 

•• « L’Italie vend en moyenne le tabac 30 % moins cher. À chaque augmentation, l’écart entre eux et nous se creuse un peu plus. La contrebande est de plus en plus accrue. 

« Entre Nice -Nord et Menton, un paquet sur deux consommé provient d’ItalieTous les vendredis, un bus part de Nice direction Vintimille. Ceux qui montent n’y vont pas forcément pour acheter des légumes. Ceux qui fument repartent avec des cartouches. Ceux qui ne fument pas en rapportent à leur famille et leurs amis. »

« Qu’il y ait un peu plus de contrôles aux frontières. Et que les sanctions soient plus dissuasives. La plupart s’en tirent, quand ils se font prendre, en se faisant simplement confisquer la marchandise.

•• Ce qu’on aimerait c’est que dans les pays frontaliers, le prix du tabac augmente également. Le candidat Macron avait dit qu’il y aurait une harmonisation des prix sur le tabac en Europe … Ces dix dernières années, dans le secteur de Menton, la moitié des buralistes ont fermé. Certains collègues sont en grande difficulté. Dans ce métier, si on ne se diversifie pas on n’a pas d’avenir. »