Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
29 Nov 2019 | Trafic
 

Il n’y a pas que des Ukrainiens pour passer les frontières françaises avec du tabac. 

Le 13 août dernier, les douaniers du Nord avaient contrôlé un véhicule dans lequel se trouvait un ressortissant afghan avec pas moins de 300 cartouches de cigarettes entreposés dans des cartons.

Devant le tribunal de Valenciennes la semaine dernière, le trentenaire a expliqué avoir emprunté 3 400 euros à des amis pour acheter son tabac à Bruxelles. Il comptait ensuite les revendre à Paris, où il vit sous une tente, pour payer les soins de son père resté en Afghanistan.

Les douaniers et le parquet pensent plutôt qu’il a été instrumentalisé par une filière de trafiquants, « qui pourraient même financer des activités terroristes », selon eux.

Car ce n’est pas la première fois qu’un réfugié afghan se retrouve impliqué dans ce genre de trafic (voir 24 mars et 8 novembre).