Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Avr 2017 | Profession
 

Les actus qu’il ne fallait pas manquer ces 15 derniers jours.

•• Comme si l’histoire s’accélérait pour la filière tabac et le réseau des buralistes.

Fin mars, la Confédération annonce le lancement d’une « marque distributeur » de cigarettes – la LCB – destinée uniquement au marché français (voir Lmdt du 29 mars). Une nouvelle référence présentée comme une riposte concrète au développement du marché parallèle et une façon de placer les pouvoirs publics devant leurs responsabilités.

•• D’autres annonces vont ponctuer cette première partie d’avril.

• l’accord stratégique entre la FPE (l’opérateur du Compte Nickel des buralistes) et BNP Paribas reprenant, aux actionnaires initiaux de la start-up, 95 % de son capital. Mais avec trois clauses : Nickel garde son indépendance opérationnelle ; la Confédération garde les 5 % restants ; et, surtout, l’exclusivité de la vente de Nickel par les buralistes est prolongée de 2025 à 2035. Objectif : que le nombre de points Nickel passe rapidement à 10 000 buralistes (voir Lmdt des 4, 5 et 12 avril).

 l’arrivée imminente sur le marché français du nouveau produit, à risques potentiellement réduits, IQOS de Philip Morris, dont on parle beaucoup des premiers succès sur certains marchés comme le Japon (voir Lmdt des 14 et 17 avril).

Alors que BAT introduit sur le marché suisse un produit fonctionnant d’une façon comparable (tabac chauffé et non brûlé) : « glo» (voir Lmdt du 13 avril).

•• À signaler deux mobilisations de buralistes frontaliers : à la frontière belge et sur la route du Luxembourg (voir Lmdt du 10 avril).

Le marché parallèle étant un sujet occulté par l’AFP dans sa présentation particulière des chiffres du marché tabac pour le premier semestre (voir Lmdt du 13 avril). Dans les deux cas, il ressort une remise en cause du paquet neutre. Laquelle n’échappe pas à certains état-majors de candidat à l’élection présidentielle (voir Lmdt du 15 avril)

•• Car  les buralistes ont, eux aussi, les yeux rivés sur les déclarations des principaux candidats à l’élection présidentielle. Non sans scepticisme, comme beaucoup de Français : que cela soit à l’occasion de questionnaires du Losange (voir Lmdt du 8 avril) ou d’anti-tabac (voir Lmdt du 12 avril).

•• Et pour en revenir au quotidien des buralistes, on signalera la reprise de la procédure de remboursement des produits non-conformes qu’ils avaient dû rendre à Logista, après le 1er janvier (voir Lmdt du 6 avril).

Et le 24 ème braquage d’un camion de livraison tabac, depuis le début de l’année (voir Lmdt du 12 avril).