Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
8 Déc 2020 | Observatoire
 

Le rappeur S-Pion avait donné rendez-vous à ses fans dans les locaux d’une imprimerie de Corbeil-Essonnes à l’occasion de la sortie de son album « Sourou 2 ».

En posant d’abord, le 27 novembre, sur les réseaux sociaux avec un sac rempli de fleurs promettant : « Grosse distrib’, personne ne va repartir les mains vides, il y en a pour tout le monde ».

La publication n’a donc pas échappée aux forces de l’ordre qui, ce 4 décembre, ont interpellé le rappeur. Toutefois, comme indique une source policière au Parisien, S-Pion a expliqué au cours de sa garde à vue que le produit distribué était en fait du CBD. Le rappeur S-Pion a ainsi rapidement été libéré mais comme l’indique une source policière l’enquête se poursuit pour analyser le produit.

« Tout le monde savait que c’était du CBD », a réagi S-Pion sur les réseaux sociaux ce lundi 7 décembre. « La promotion de notre musique demande une certaine promo avec beaucoup d’imagination mais toujours dans la légalité ».

Le 21 octobre dernier, un autre rappeur de l’Essonne, Koba LaD, avait distribué gratuitement du CBD en plein rue à Paris dans le cadre de la promotion de son nouvel album.