Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
22 Sep 2020 | Observatoire
 

Le 10 septembre dernier, les policiers de Royan ont saisi, lors d’une perquisition chez une fleuriste de Vaux-sur-Mer, des produits considérés comme à base de CBD.

À savoir 109 grammes d’une substance évoquant « la résine de cannabis classée comme stupéfiant » rapporte Sud-Ouest. Mais également 1,3 kilo de têtes d’herbe, 6 flacons d’huile de 100 ml « d’extrait de cannabis » et 26 cachets colorés siglés « d’une feuille de cannabis/chanvre ». La boutique a écopé d’une fermeture administrative, le temps des résultats du laboratoire sur la teneur en THC.

La gérante de Fleurs & Savons, nom de la boutique en question, et son mari assurent que les produits ne sont pas des stupéfiants.

Leur avocat soutient que les produits à base de CBD que propose la boutique « ont tous été acquis en toute transparence, entre les mains d’un fournisseur ayant pignon sur rue,  factures accompagnées d’analyses réalisées par des laboratoires sollicités par celui-ci ».

Reste que la fermeture administrative est en vigueur.