Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
13 Sep 2019 | Observatoire
 

Le parquet de Dijon ne lâche pas la pression sur les commerces vendant des produits à base de CBD (voir Lmdt des 22 juillet 2019 et 23 août 2018). 

Ce mardi 10 septembre, la boutique montbardoise « Jah conect & 420 green road » – ouverte depuis deux mois jour pour jour – a été perquisitionnée et mise sous scellés par la gendarmerie, sur décision du procureur de la République de Dijon, Éric Mathais.

•• Selon son gérant, Xavier Petit-Bagnard, l’intégralité des produits (fleurs, huile, cristaux, pollen, résine, etc.) provient de « son fournisseur basé en Italie » et que « certains produits contiennent entre 0,15 à 0,18 % de THC, soit en dessous du seuil autorisé dans la plupart des départements de France » (sic).

•• Quoiqu’il en soit, c’est bien la totalité de la marchandise qui a été saisie.

« Pour être honnête, je m’y attendais à cette perquisition. Je suis conscient que je ne vends pas des chaussures et que la législation est plus stricte en Côte-d’Or qu’ailleurs. Mais, pour moi, on joue sur les mots. Je suis sur du récréatif et non pas sur du stupéfiant » reconnaît le gérant dans Le Bien Public.