Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
6 Mar 2019 | Observatoire
 

C’est une boutique à peu près comme les autres qui a ouvert, début février, dans le centre-ville de Châtellerault, à deux pas de la mairie et du commissariat de police.

Sauf qu’à l’intérieur, on y trouve des produits à base de chanvre et CBD « certifié sans THC, sans aucun ingrédient controversé et avec du chanvre cultivé au Portugal », vantent les deux associés de l’enseigne « Hempunity », Matthias Brunelière, un Châtelleraudais de 45 ans et Damien Trehoux, un trentenaire de Châteauroux.

•• Autre caractéristique du showroom : « on ne vend rien en direct. Aucune vente ne se fait sur place. On renvoie sur une plateforme internet et les clients peuvent ensuite être livrés chez eux. On informe juste les clients au local et, dans notre vitrine, on expose des flacons et bouteilles vides : baume au CBD, crèmes, masques, exfoliants CBD, inhalateur CBD, huiles essentielles aux herbes asiatiques … Les prix vont de 4 à plus de 200 euros. »

•• « Hempunity » est en fait une « communauté d’entrepreneurs liée au chanvre » et représente une filiale de la société mère américaine, basée à San Diego (Medical Marijuana). Les produits à base de CBD sont vendus sur rendez-vous, « soit via Internet, soit en réunion à la maison » précise les deux « ambassadeurs » français.

•• Lors de l’ouverture le samedi 2 février, deux policiers ont poussé la porte pour un contrôle. Ils n’ont rien emporté si ce n’est des brochures, les produits exposés étant vides.

La police a confirmé à La Nouvelle République : « c’était une prise de contact avec eux pour connaître la nature de leur activité. Mais, à ce jour, l’activité commerciale n’est pas déclarée. Ils ont peut-être ouvert mais on n’a pas constaté de commerce, de vente, de fonctionnement même s’ils peuvent y recevoir des personnes, recruter … On attend d’en savoir plus pour savoir si c’est légal. »