Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
11 Juil 2018 | Profession
 

La gendarmerie avait saisi, le 31 mai, 120 grammes de tisane au cannabis chez Jean-François Seigneur (tabac-épicerie à Vire) … avant de lui rendre le lendemain (voir Lmdt du 2 juin).

Obocage a donc redémarré sa petite entreprise, entre e-liquides et tisanes, a constaté Ouest France du 9 juillet.

« Nous n’avons pas de raisons d’arrêter la vente tant que le produit est légal  »  avait déclaré la gendarmerie. Ce produit avait été doublement testé en Suisse, son pays d’origine, et en Allemagne. Verdict : entre 0,15 et 0,17 % de THC .

À la Douane de Caen, pas de directive particulière. « Le CBD n’est pas un produit prohibé. Il n’est soumis à aucune réglementation douanière. Tant qu’un produit ne réagit pas aux tests de THC, il n’est pas considéré comme stupéfiant », affirme Josselin Lemerle, adjoint au directeur régional des Douanes de Caen.

•• Les clients de l’herbe « light » ? « Entre 40 et 70 ans en majorité », selon Jean-François Seigneur. Loin du public classique de la marijuana, ils viennent plutôt chercher « des solutions » aux maux de dos, à l’insomnie ou au stress.

Mais pas question de faire la promotion des vertus : « je conseille aux gens de se renseigner eux-mêmes. Je ne suis pas médecin. » Et vanter les mérites du produit est illégal. Le commerçant confiera tout de même que ses clients les plus satisfaits sont ceux qui souffrent de douleurs.

•• « Je ne gagne pas plus qu’avec une bouteille de vin, sauf que j’en vends beaucoup plus ! », poursuit-il. La venue de la gendarmerie avait placé l’établissement au cœur de quelques polémiques : « on a perdu des clients. Les gens disaient qu’on était les dealeurs du quartier, qu’on vendait de la coke … ». À l’inverse, l’affaire n’a pas arrêté ses consommateurs de cannabidiol, qui devraient bientôt profiter de nouvelles variétés : « des saveurs sont en cours de contrôle en Allemagne. » Jean-François Seigneur s’est même offert un panneau avec la mention : « C’est tout vert ».

Voir aussi Lmdt des 21, 17 et 15 juin.