Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
25 Avr 2019 | Observatoire
 

Une boutique de dérivés de cannabis (CBD) a été perquisitionnée, ce mercredi 24 avril au Mans. « Sa-Tea-Va » avait déjà été perquisitionnée en février. Le gérant a été placé en garde à vue pour trafic de stupéfiant et la boutique mise sous scellé pour une durée indéterminée.

Une opération similaire ayant été menée au même moment à Angers, dans un autre de ses magasins. Le gérant a été placé en garde à vue et la totalité de la marchandise a été saisie. Pour rappel, l’enseigne possède également des magasins à Lisieux, Caen et Nantes (voir Lmdt des 19 et 13 février).

•• « Depuis la première perquisition, nous n’avons eu aucune nouvelle », précise Maxime Brunet, le responsable de la société à France Bleu Maine.

« Ils avaient saisi tous nos produits pour des analyses, l’équivalent de 50 000 euros. Mais nous sommes dans les règles, nos produits respectent la limite de 0,2% de THC » (sic).

Le gérant regrette que « les autorités n’agissent pas de la même manière en fonction des régions (…) Il y a des procureurs favorables, d’autres défavorables. À Caen, nous n’avons jamais été perquisitionnés comme ça et nous avons eu les résultats d’analyses qui avaient été réalisées. »

•• « Nous ne nous sommes pas coordonnés avec le procureur de la République du Mans » précise Yves Gambet, procureur de la République à Angers, dans Ouest-France, « mais cette double opération est significative d’une problématique convergente ».

Selon le parquet du Mans, « le rapport provisoire a établi la présence de THC dans certains de ces produits. Le commissariat a donc procédé à une nouvelle perquisition avec saisie de l’ensemble des produits mis en vente et notamment plus de 2 kilos d’herbe de cannabis ».