Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
26 Juin 2018 | Observatoire
 

La presse régionale en parle. À Auxerre, le buraliste du quartier du Pont, aux bords de l’Yonne, a fait partie de ceux qui ont profité de l’effervescence de la vente de produits à base de cannabidiol (CBD / voir Lmdt des 24, 15 et 14 juin).

En seulement quelques jours et exclusivement grâce au bouche-à-oreille, la file de clients dans sa boutique s’est allongée et il n’aura fallu qu’une semaine pour atteindre la rupture de stock. Et puis, point final de l’aventure qui a duré une semaine.

Depuis l’annonce de la Mildeca et de la ministre de la Santé (voir Lmdt des 12 et 17 juin), impossible de se réapprovisionner.

Son fournisseur, CBD 25, basé à Besançon, a préféré mettre ses ventes en pause. « Ça nous a fait suffisamment peur pour nous arrêter, pour le moment. On préfère être clair au maximum avec la loi, pour que si le CBD est complètement régulé et légalisé un jour et que le marché est redistribué, on ait le droit d’ouvrir sans problèmes », a détaillé Nohim Riad, le responsable commercial, à France Bleu Auxerre, ce lundi 25 juin.