Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
21 Juin 2019 | Observatoire
 

Le gérant de la boutique « El Dogo CBD Shop » à Arras devrait enfin pouvoir rouvrir.

L’enseigne était encore sous scellés début juin, suite à une décision judiciaire prise dans le cadre d’une enquête ouverte par le commissariat de police d’Arras (voir Lmdt du 17 décembre 2018). 

« J’espère que justice sera faite. C’est un gros préjudice pour moi, matériel et psychologique. Cela a duré six mois » commente, dans La Voix du Nord, Johann Ruiz, qui avait été placé en garde à vue pour notamment tromperie et exercice illégal de la profession de pharmacien.

•• « Je ne suis pas un trafiquant de stupéfiants ni un pharmacien » se défend M. Ruiz, qui réclamait la levée des scellés. « Je respecte la procédure mais j’ai trouvé ça très long. Six mois. Les résultats d’analyse étaient revenus depuis un mois et demi. Je n’ai rien à me reprocher. Il y a plus de deux cents boutiques en France, il s’en ouvre toutes les semaines ».

•• Si la boutique va bien rouvrir, la procédure judiciaire n’est pas close pour autant. En effet, le parquet d’Arras précise que l’affaire sera renvoyée prochainement devant le tribunal correctionnel d’Arras dans un délai court. Les poursuites porteront sur la vente de produits que l’accusation juge illicites, notamment en termes pharmacologiques. Ce que l’avocate du gérant devrait contester.

•• D’ici quelques jours, « El Dogo » va vendre à peu près la même chose qu’avant. De l’alimentaire essentiellement, du chocolat, du miel, du thé, des infusions. « Mais j’arrête les cosmétiques » précise le gérant, « je n’aurais peut-être pas dû à l’époque. Pour le reste, il n’y a pas de souci, cela restera à base de cannabidiol ».