Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
14 Août 2020 | Trafic
 

Une femme d’une trentaine d’années, mère de deux enfants, a été interpellée, ce lundi 10 août, à son domicile de Pamiers (Ariège) où elle cachait 977 paquets de cigarettes destinés à la revente.

Présentée devant le tribunal correctionnel de Foix, ce mardi 11 août, elle a écopé de 12 mois de prison avec sursis. Récit. 

Dans un saladier au milieu du salon, dans le four micro-onde de la cuisine, sous le canapé, dans le meuble télé … Ce sont dans ces cachettes improbables que les policiers ont découvert pas moins de 977 paquets de cigarettes. Cette mère de deux enfants détenait chez elle l’équivalent de 23 kilos de tabac, ainsi que 22 litres d’alcool et autant de parfums de marque venus d’Andorre.

•• Cette perquisition découle d’une longue enquête menée par les policiers de Pamiers, à la suite de plusieurs signalements du voisinage ayant remarqué des va-et-vient un peu trop fréquents. Grâce à une surveillance devant le domicile de la prévenue, les enquêteurs ont pu interroger certains acheteurs qui ont assuré s’approvisionner « même pendant le confinement » chez la jeune femme.

•• Jugée en procédure de comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Foix, la jeune femme a reconnu les faits, tentant toutefois de les minimiser : « avec mes faibles revenus, les fins du mois étaient compliquées (…) J’ai profité de la présence de ma famille pour faire plusieurs allers-retours en Andorre … Le reste du temps, je faisais seulement un ou deux voyages au Pas-de-la-Case tous les quinze jours. »

De quoi laisser le tribunal dubitatif, face au stock important de marchandises retrouvé. Elle a continué d’assurer : « je faisais un bénéfice de 1,5 euro sur chaque paquet, cela fait à peine 30 ou 40 euros par mois ». Sauf que lors de la perquisition, les policiers ont également retrouvé 400 euros en liquide, dont plus de 200 euros, de son propre aveu, étaient issus de la revente des paquets de cigarettes (vendus 5 euros l’unité) sur les cinq derniers jours. Lire la suite »

12 Août 2020 | Trafic
 

•• La Police nationale a annoncé avoir saisi – ce week-end du 8/9 août, à Vaulx-en-Velin – plus de 10 000 paquets de cigarettes de contrebande.

Les policiers ont également récupéré plus de 10 000 euros en espèces. L’enquête se trouve en cours.

•• Dans Lyon intra-muros, un homme a été interpellé, samedi soir, alors qu’il vendait à la sauvette des cigarettes, place Gabriel-Péri. Les policiers ont trouvé sur l’individu, de nationalité algérienne, 34 paquets de cigarettes. Il a été placé en garde à vue.

(Voir 22 mai et 12 mars 2020, 26 septembre 2019).

10 Août 2020 | Trafic
 

La vie comme elle va. « Besoin de joindre les deux bouts en des temps difficiles ? Simple … il suffit de vendre des clopes à la sauvette ! » Ils avaient déjà 1 350 euros dans leurs poches quand des policiers en civil les ont interpellés, ce jeudi 6 août, dans le quartier de la gare d’Annecy.

Deux hommes, âgés d’une trentaine d’années, revendaient à la sauvette des cartouches de cigarettes … au prix de 50 euros, alors qu’ils les avaient eux-mêmes achetés à 33 euros. Sur la cinquantaine de cartouches qui constituait leur stock, ils en avaient déjà écoulé en quelques heures 27, rapporte Le Dauphiné Libéré. Lire la suite »

9 Août 2020 | L'essentiel, Trafic
 

Voici le bilan des principales saisies de tabac de contrebande, au niveau des directions régionales de la Douane, pour la période comprise entre les 27 juillet et 2 août (voir 7 août).

. Roissy (fret) : 25 constatations, 37 kilos
. Perpignan : 20 constatations, 93 kilos
. Paris : 20 constatations, 80 kilos
. Roissy (voyageurs) : 18 constatations, 45 kilos
. Bretagne : 16 constatations, 11 kilos
. Dunkerque : 13 constatations, 8 tonnes 315 kilos (voir 7 août)
. Lille : 13 constatations, 512 kilos
. Orly : 12 constatations, 87 kilos
. Paris (Ouest) : 11 constatations, 93 kilos
. Marseille : 8 constatations, 25 kilos
. Montpellier : 8 constatations, 9 kilos
. Mulhouse : 6 constatations, 12 kilos
. Nancy : 5 constatations, 261 kilos
. Lyon : 5 constatations, 12 kilos
. Paris (Est) : 4 constatations, 46 kilos
. Reims : 3 constatations, 47 kilos
. Caen : 3 constatations, 15 kilos
. Annecy : 3 constatations, 6 kilos
. Pays de la Loire : 3 constatations, 4 kilos
. Chambéry : 3 constatations, 3 kilos
. Amiens:  2 constatations, 50 kilos
. Aix-en-Provence : 2 constatations, 6 kilos
. Dijon : 2 constatations, 3 kilos
. Toulouse : 2 constatations, 3 kilos
. Poitiers : 2 constatations, 3 kilos
. Le Havre : 2 constatations, 2 kilos
. DNRED : 1 constatation, 11 tonnes 990 kilos (voir 6 août)
. Clermont-Ferrand : 1 constatation, 21 kilos
. Nice : 1 constatation, 8 kilos
. Strasbourg : 1 constatation, 4 kilos

8 Août 2020 | International, Récents, Trafic
 

Les médias espagnols sont revenus, ce vendredi 7 août, sur la découverte d’une usine de tabac de contrefaçon cachée à 280 kilomètres de la frontière mais livrant prioritairement le marché parallèle français (voir 7 août).

La Douane française a joué un rôle déterminant dans l’enquête car c’est elle qui a intercepté, en mars, un camion avec 243 000 paquets de cigarettes provenant de cette usine clandestine.

•• Les journalistes sur place ont constaté que les bâtiments d’apparence vétuste de la ferme abandonnée où se cachait la fabrique disposaient d’un système d’insonorisation. Lire la suite »

8 Août 2020 | Trafic
 

Banal contrôle routier de la gendarmerie, ce mardi 4 août dans la soirée, à Valcourt près de Saint-Dizier.

Sauf que surpris de voir de nombreux pots de tabac sur la banquette arrière d’un véhicule, les deux militaires ont interrogé le conducteur sur leur provenance … qui a spontanément répondu qu’il venait de les acheter au Luxembourg. Quoi de plus naturel …

Sauf qu’après avoir fouillé le véhicule, ce sont près de 17 kilos de tabac à rouler et 230 paquets de cigarettes qui ont été retrouvés. Lire la suite »

7 Août 2020 | International, L'essentiel, Trafic
 

Cette fois-ci, nous avons la preuve que l’une de ces usines clandestines de tabac de contrefaçon, qui pullulent désormais en Espagne (généralement dans le sud / voir 21 juillet et 21 février), livrait aussi la France.

… Et on y trouve écho à l’alarme lancée, tout récemment à l’Assemblée nationale, par Philippe Coy sur le développement de la contrefaçon en Europe (voir 25 et 26 juillet).

De fait, la Guardia Civil et les services fiscaux espagnols viennent de démanteler toute une organisation criminelle dans le cadre de l’opération « Karuna ». C’est ce qu’annonce un communiqué commun émis ce 6 août.

•• Ce démantèlement s’est concrétisé par la découverte d’une usine clandestine dans une ferme de Les Borges Blanques (près de Lérida, à 75 kilomètres au nord-ouest de Tarragone) et la perquisition d’un appartement à Mataró (à 30 kilomètres de Barcelone), avec l’arrestation de 7 personnes de nationalité lituanienne ou polonaise : le chef de l’organisation ; son garde du corps (et « chef de la sécurité ») surpris à La Junquera alors qu’il tentait de s’enfuir ; 2 ouvriers et 3 transporteurs.

Les autres membres de l’organisation sont manifestement partis à temps. Les enquêteurs ont trouvé aussi 72 640 euros en liquide.

•• C’est l’agence européenne de Police criminelle, Europol (voir 30 octobre 2019), qui a alerté, en fin d’année dernière, sur l’existence en Catalogne d’une bande impliquée dans la cigarette de contrefaçon, principalement à destination des marchés espagnol et français. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Espagne : usine clandestine de tabac pour la France  
7 Août 2020 | Trafic
 

Un brusque durcissement de la justice ? En tout cas, c’est une histoire comme tant d’autres … concernant le trafic de tabac transmanche. 

Mais cette fois, la condamnation du chauffeur de tabac de contrebande se traduit en prison ferme. Ce qui n’est pas toujours le cas, loin de là (voir 31 juillet, 13 juin et 7 mars). 

Lors du contrôle par scanner d’un poids lourd en partance pour Le Royaume-Uni à Coquelles, ce jeudi 30 juillet, les agents de la Douane ont remarqué quelque chose de suspect dans la remorque. Le chauffeur d’origine polonaise ayant déclaré véhiculer des poivrons.

•• En ouvrant la remorque, les douaniers ont constaté qu’elle était pleine, rendant difficile l’accès aux palettes. Et c’est en incisant quelques cartons, qu’ils ont découvert des cartouches de cigarettes. Ils ont alors entrepris de décharger complètement la remorque, soit vingt-six palettes dont vingt-quatre contenaient des cartouches de cigarettes.

Au total, 40 000 cartouches étaient dissimulées, soit 8 tonnes 158 kilos de tabac.

•• N’ayant pas de documents justificatifs pour la détention de tabac, le chauffeur de 34 ans a été placé en garde à vue.

Il a expliqué être parti le 27 juillet de Pologne pour se rendre aux Pays-Bas avec un chargement de biscuits. Après la livraison de ces derniers, son dispatcheur lui a indiqué de prendre un deuxième chargement aux Pays-Bas. Le chargement prêt, il a eu la consigne de rester dans sa cabine en raison du Covid-19. Il a certifié avoir vérifié un ou deux cartons, lesquels contenaient bien des poivrons.

Reconnu coupable des faits, le chauffeur a été condamné à huit mois d’emprisonnement ferme avec maintien en détention. Il doit s’acquitter d’une amende de 350 000 euros correspondant au délit douanier.

 Commentaires fermés sur Trafic Transmanche : durcissement ? Prison ferme pour le passeur de 8 tonnes de tabac de contrebande  , ,
7 Août 2020 | Trafic
 

Voici le bilan des principales saisies de tabac de contrebande, au niveau des directions régionales de la Douane, pour la période comprise entre les 20 et 26 juillet (voir 26 juillet).

. Roissy (fret) : 29 constatations, 67 kilos
. Perpignan : 26 constatations, 170 kilos
. Roissy (voyageurs) : 26 constatations, 52 kilos
. Bretagne : 22 constatations,131 kilos
. Dunkerque : 18 constatations,1 tonne 459 kilos
. Nancy :  10 constatations, 468 kilos
. Lille : 10 constatations, 168 kilos
. Marseille : 10 constatations, 35 kilos
. Lyon : 9 constatations, 17 kilos
. Paris (Est) : 8 constatations, 177 kilos
. Paris (Ouest) : 6 constatations, 26 kilos
. Besançon : 6 constatations, 13 kilos
. Paris : 6 constatations, 13 kilos
. Toulouse : 6 constatations, 8 kilos
. Pays de la Loire : 5 constatations, 75 kilos
. Chambéry : 5 constatations, 6 kilos
. Annecy : 4 constatations, 241 kilos
. Dijon : 4 constatations, 36 kilos
. Orly : 4 constatations, 35 kilos
. Montpellier : 4 constatations, 5 kilos
. Reims : 2 constatations, 46 kilos
. Amiens : 2 constatations, 33 kilos
. Centre-Val-de-Loir : 2 constatations, 3 kilos
. Mulhouse : 2 constatations, 2 kilos
. Rouen : 1 constatation, 3 kilos
. Strasbourg : 1 constatation, 2 kilos
. Clermont-Ferrand : 1 constatation,1 kilo
. Bordeaux : 1 constatation, 1 kilo
. Caen : 1 constatation, 1 kilo

 Commentaires fermés sur Douane : bilan hebdomadaire des saisies du 20 au 26 juillet  
6 Août 2020 | L'essentiel, Trafic
 

À l’occasion d’une grosse saisie de 12 tonnes tabac à chicha de contrebande (voir ce jour), Olivier Dussopt, ministre des Comptes publics, fait le point sur la lutte contre les trafiquants dans Le Parisien / Aujourd’hui en France. Nous reproduisons l’interview dans son intégralité.

Dans quelle mesure le déconfinement a-t-il relancé l’activité des trafiquants  ?

Olivier Dussopt : Depuis la réouverture des frontières et la fin du confinement, les Douanes ont constaté 1 200 infractions et saisi 33 tonnes de tabac. Très récemment, nos services ont démantelé un trafic à destination de la Grande-Bretagne. À cette occasion, 13 tonnes de tabac ont été détruites. En 2019, 44,3 tonnes de tabac à narguilé de contrebande ont été saisies. Lire la suite »