Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
21 Mai 2019 | Trafic
 

Dans les déclarations qui se sont multipliées à l’occasion de la mise en oeuvre officielle de la traçabilité des cigarettes (voir Lmdt de ce jour et du 20 mai), l’une du sénateur socialiste des Hauts-de-Seine Xavier Lacovelli laisse les professionnels de la filière tabac songeurs.

La déclaration en question est la suivante : « nous savons à présent que plus de 98 % du commerce parallèle du tabac est composé de cigarettes qui sortent des usines des quatre majors du tabac » (voir Lmdt des 20 mai 2019 et 25 novembre 2018). Sous-entendu : les fabricants livrent directement le commerce parallèle.

•• Les professionnels en question invitent à consulter le rapport Sun de KPMG sur la contrebande et la contrefaçon en Europe en 2017 (voir Lmdt des 31 juillet ainsi que des 9 et 10 août 2018) commandé par l’institut anglais RUSI (Royal United Services Institute for Defence and Security Studies). Lequel, certes, a reçu un financement de la part de British American Tobacco et de Philip Morris International. Mais si son financement est (forcément) contesté par certains, sa méthode l’est moins. Lire la suite »

21 Mai 2019 | Trafic
 

Le système de traçabilité du tabac, mis en œuvre officiellement hier sur toute l’Europe (voir Lmdt du 20 mai), est évoqué par Le Parisien / Aujourd’hui en France dans l’édition de ce jour.

•• Premier interrogé, le président des buralistes. « Cela ne suffira pas à endiguer le marché parallèle du tabac, en forte croissance » estime Philippe Coy qui préconise d’autres mesures : « il faut engager l’harmonisation européenne sur la fiscalité du tabac.  Et je souhaite que la future assemblée européenne interdise le transport du tabac par les particuliers entre pays ».

•• « On ne pourra pas tout contrôler, notamment tout ce qui vient d’Algérie, d’Andorre … » rappelle-t-on à la Seita.

•• « Les serveurs chargés de collecter les données de traçabilité des paquets ne sont pas totalement indépendants des cigarettiers qui les choisissent, contrairement aux recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé » insiste Emmanuelle Béguinot, directrice du CNCT. Lire la suite »

21 Mai 2019 | Trafic
 

Dans le contexte de la mise en œuvre officielle de la traçabilité des paquets de cigarettes conformément à la Directive européenne, ce lundi 20 mai, l’AFP a recueilli une réaction supplémentaire à celles qu’elle avait déjà publiées (voir Lmdt du 20 mai).

Celle d’Emmanuelle Béguinot, directrice du Comité national de Lutte contre Le Tabagisme (voir Lmdt du 26 janvier).

« Cette nouvelle traçabilité marque un progrès mais il ne faudrait pas la présenter comme la panacée car c’est une usine à gaz et l’indépendance vis-à-vis des cigarettiers n’est pas assurée.

« Nous voulons sa mise en conformité avec le protocole de l’OMS. »

20 Mai 2019 | Trafic
 

Pour aborder la mise en œuvre, ce 20 mai, du dispositif européen de traçabilité du tabac (voir Lmdt de ce jour 1 et 2), le quotidien Les Échos a consulté trois acteurs de la lutte contre la contrebande : un anti-tabac, un anti-fabricant, un fabricant.

•• Loïc Josseran, le président de l’association Alliance contre le Tabac, se réjouit de cette avancée : « on va enfin être au clair sur l’activité et les ventes des fabricants. Quand on interceptera une cargaison en France, on saura si elle est à destination du marché espagnol, français ou belge. »

Selon lui, l’impact de la contrebande dans l’Hexagone est volontairement surestimé par les industriels, qui répandent des chiffres alarmistes afin de décrédibiliser les politiques publiques de lutte contre le tabagisme – paquet neutre ou hausse des droits d’accise. « On va enfin tordre le cou aux rumeurs, et montrer que ce ne sont pas juste les ventes dans le réseau officiel qui baissent, mais aussi la prévalence du tabagisme », se félicite-t-il. Lire la suite »

20 Mai 2019 | Trafic
 

Les paquets de cigarettes sont désormais dotés d’un étiquetage unique, destiné à assurer leur traçabilité et à mieux combattre les trafics, en application d’une directive européenne qui vise à améliorer la lutte contre la contrebande de tabac, confirme une dépêche de l’AFP que nous reproduisons.

À partir de ce lundi, chaque paquet de cigarettes produit à destination du marché français – comme dans le reste de l’Europe – portera un identifiant unique, c’est-à-dire une série de codes, auxquels s’ajoutera une vignette, similaire à un timbre fiscal, comportant cinq signes d’identification – un visible, trois semi-visibles et un invisible (uniquement détectable en laboratoire) -, similaires à ceux des billets de banque.

L’identifiant unique doit permettre d’assurer une réelle traçabilité du paquet, depuis son lieu de production ou d’importation, jusqu’à son point de vente au détail, tandis que la vignette sécurisée garantira l’authenticité du produit. Lire la suite »

20 Mai 2019 | Trafic
 

À l’occasion de l’entrée en vigueur du système européen de traçabilité du tabac, le sénateur des Hauts-de-Seine Xavier Iacovelli (voir Lmdt des 25 février et 30 janvier 2019) a publié, ce jour, un communiqué que nous reproduisons.

« La lutte contre le commerce parallèle de tabac doit être une priorité́ au regard de ses conséquences sanitaires et fiscales. En Union européenne (UE), le poids du commerce parallèle représente 10 à 35% du marché́ en fonction des États membres. Le commerce parallèle de tabac pèse par exemple plus de 25 % de la consommation en France, ce qui représente une perte fiscale directe de 3 milliards d’euros/an.

•• Nous savons à présent, notamment grâce au débat que Xavier Iacovelli a organisé́ au Sénat le 23 novembre 2018 que plus de 98 % du commerce parallèle de tabac est composé de cigarettes qui sortent des usines des quatre majors du tabac (voir Lmdt du 25 novembre 2018). La compréhension de cette donnée est fondamentale en ce sens qu’elle doit conditionner les solutions à mettre en œuvre pour lutter contre ce fléau organisé sciemment par les fabricants de tabac. Lire la suite »

20 Mai 2019 | Trafic
 

Sophie Lejeune, secrétaire général de la Confédération, était l’invitée du 5/7 de France Info ce matin, afin de commenter l’entrée en vigueur du système de traçabilité du tabac, ce lundi 20 mai (voir Lmdt des 24 avril ainsi que des 11 et 9 mars). Extraits.

« Tout ce qui vise à lutter contre la contrebande va dans le bon sens. Mais, sans contrôle, même le meilleur système au monde sera inutile. D’où le grand plan de lutte contre le marché parallèle, sur lequel la Douane s’est engagée et qui doit être désormais aussi fort sur toute l’Europe.

•• « Le paquet à 10 euros arrive à grand pas en France et les trafics vont se développer. Et l’Europe doit être capable d’appliquer toutes les règles de l’OMS. Il va falloir traiter le trafic dans sa globalité, en agissant sur les causes : nous devons aller vers des prix qui doivent être homogènes partout en Europe. Lire la suite »

19 Mai 2019 | L'essentiel, Trafic
 

Nouveau bilan hebdomadaire des saisies de tabac de contrebande, regroupées au niveau des Directions régionales de la Douane, pour la période des 6 au 12 mai (voir Lmdt du 12 mai).

Sachant que le mouvement social qui affectait certaines entités douaniers (pour cause d’organisation dans le cadre du Brexit) semble avoir débouché sur un accord ce 17 mai.

. Roissy (fret) : 16 constatations, 99 kilos
. Roissy (voyageurs) : 9 constatations, 94 kilos
. Nancy : 5 constatations, 82 kilos
. Paris (Ouest) : 5 constatations, 15 kilos
. Reims : 4 constatations, 28 kilos
. Le Havre : 4 constatations, 14 kilos
. Dunkerque : 3 constatations, 447 kilos
. Paris (Est) : 3 constatations, 138 kilos
. Orly : 3 constatations, 136 kilos
. Chambéry : 3 constatations, 39 kilos
. Toulouse : 3 constatations, 18 kilos

18 Mai 2019 | L'essentiel, Trafic
 

La presse belge en fait des gorges chaudes.

Mais les ministres des Finances de l’Union européenne auraient renoncé, ce vendredi 17 mai, « à modifier la Directive sur les accises dans le sens d’un renforcement du contrôle sur les particuliers qui rapportent chez eux du tabac ou des boissons alcoolisées achetés dans un autre État membre ».

Les pays demandeurs d’un renforcement des limites aux achats transfrontaliers ? La France, la Suède, la Finlande, le Danemark et l’Irlande.

« Ils ont donc cherché à durcir la disposition (article 32) qui autorise un particulier à rapporter chez lui certaines quantités de tabac (ex : 800 cigarettes par personne) ou d’alcool (ex : 90 litres de vin) pour une utilisation personnelle » rapporte RTL Belgique.

Or, « des pays comme la Belgique, le Luxembourg, la Tchéquie, la Pologne ou la Croatie se sont particulièrement opposés à cette sévérité accrue. Non pas parce qu’ils s’opposeraient à une mesure de santé publique, mais par souci de défendre le marché unique et la libre circulation, disent-t-ils. Cette demande d’un contrôle renforcé a été abandonnée vendredi. »

Le sujet devrait rebondir avec la nouvelle mandature issue des élections européennes (voir aussi Lmdt des 2 et 17 mai).

18 Mai 2019 | Trafic
 

À quelques jours de l’entrée en vigueur de la traçabilité des produits du tabac (voir Lmdt des 24 avril ainsi que des 11 et 9 mars), le JT de 20 heures de France 2 a suivi les routes du trafic de tabac et du système de traçabilité européen.

Reportage de 2 minutes « L’Europe s’attaque à la contrebande » ce jeudi 16 mai (lien). 

•• Cap sur Marseille dans un quartier « où il est difficile de ne pas croiser les vendeurs à la sauvette avec leur paquet à 5 euros ». Commentaire : selon la ville, plus de la moitié des cigarettes consommées est achetée en contrebande, un phénomène que les policiers tentent de maîtriser. Lire la suite »