Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
2 Déc 2020 | Trafic
 

Voici notre bilan des principales saisies de tabac de contrebande au niveau des Directions régionales de la Douane pour la période comprise entre les 9 et 15 novembre (voir 29 novembre).

. Roissy (fret) : 46 constatations, 93 kilos
. Roissy (voyageurs) : 42 constatations, 103 kilos
. Paris : 35 constatations, 29 kilos
. Orly : 26 constatations, 97 kilos
. Lyon : 24 constatations, 44 kilos
. Dunkerque : 19 constatations, 975 kilos
. Paris (Ouest) : 14 constatations, 142 kilos
. Lille : 11 constatations, 237 kilos
. Perpignan : 11 constatations, 121 kilos
. Mulhouse : 11 constatations, 83 kilos
. Marseille : 10 constatations, 175 kilos
. Nancy : 7 constatations, 140 kilos
. Bretagne : 7 constatations, 11 kilos
. Aix-en-Provence : 6 constatations, 42 kilos
. Besançon : 6 constatations, 1 kilo Lire la suite »

1 Déc 2020 | Trafic
 

Un cas révélateur de l’une des mutations d’un marché de la contrebande de tabac, de plus en plus investi par des petits dealers de stupéfiants. Prêts à en découdre. 

Cela faisait plusieurs semaines que les gendarmes surveillaient cet habitant de Valdahon  (commune accueillant un célèbre camp militaire d’entraînement, à 30 kilomètres de Besançon), un suspect d’une trentaine d’années.

Soupçonné de trafic de stupéfiants, il a été interpellé, ce mercredi 25 novembre, à son domicile. Lire la suite »

30 Nov 2020 | Trafic
 

En mai 2020, une alerte anonyme adressait à la gendarmerie des captures d’écran d’un compte Snapchat sur lequel étaient proposées à la vente des cigarettes étrangères, au prix de 80 euros la cartouche. Dans un langage plus ou moins codé, le même compte faisait, aussi et surtout, la publicité de résine de cannabis. 

•• En créant leur propre compte avec un pseudonyme fictif, les enquêteurs n’ont pas tardé à identifier un habitant de Saint-Michel-de-Maurienne, déjà connu de la justice pour des affaires de stupéfiants. Lire la suite »

29 Nov 2020 | Récents, Trafic
 

Revenons sur notre information, publiée ce vendredi 27 novembre, concernant la contrefaçon sur le marché des cigarettes (communiqué Seita / voir 27 novembre). Et selon laquelle, à la sortie du premier confinement, plus d’une cigarette sur dix consommées par les fumeurs français était de la contrefaçon.

Ce qui met en valeur le phénomène nouveau et préoccupant de ces cigarettes, non pas détournées d’une façon ou d’une autre du circuit officiel à des fins de vente illégale, mais sciemment fabriquées dans des conditions clandestines (voir 25 et 26 juillet ainsi que 27 et 29 juin).

Voici le classement par région de là où nous en sommes dans le développement de la contrefaçon, telle qu’elle a été évaluée grâce à une enquête « ramasse-paquets vides dans la rue » (étude Empty Pack Survey), menée pendant le second trimestre 2020 (période comprenant la fin du premier confinement avec sa fermeture des frontières) ; il s’agit du poids relatif des « cigarettes issues de la contrefaçon et des marques clandestines » dans le marché total. Lire la suite »

29 Nov 2020 | Trafic
 

Avec l’élargissement du rayon de déplacement autorisé, Les Français du Nord, de Thiérache, de l’Avesnois et des Ardennes peuvent se déplacer en Belgique depuis ce samedi 28 novembre avec la nouvelle attestation qui permet des déplacements dans un rayon de 20 kilomètres pour une durée maximum de trois heures (voir 29 octobre, 12 et 15 novembre). 

« Les frontières sont ouvertes, il n’y a donc pas de raison d’empêcher les gens de se rendre en Belgique », assure le colonel de la gendarmerie de l’Aisne, Gilles Isabelle, dans L’Union. « L’important, c’est d’avoir son attestation valide. » Lire la suite »

29 Nov 2020 | Trafic
 

Voici notre bilan des principales saisies de tabac de contrebande au niveau des Directions régionales de la Douane pour la période comprise entre les 2 et 8 novembre (voir 24 novembre).

. Roissy (voyageurs) : 41 constatations, 95 kilos
. Roissy (fret) : 37 constatations, 65 kilos
. Marseille : 22 constatations, 63 kilos
. Paris : 21 constatations, 40 kilos
. Amiens : 15 constatations, 433 kilos (voir 12 novembre)
. Dunkerque : 15 constatations, 282 kilos
. Lille : 12 constatations, 344 kilos
. Lyon : 11 constatations, 32 kilos
. Orly : 11 constatations, 20 kilos
. Perpignan : 10 constatations, 230 kilos
. Nancy : 8 constatations, 42 kilos
. Pays de la Loire : 7 constatations, 56 kilos
. Strasbourg : 7 constatations, 31 kilos
. Mulhouse : 7 constatations, 26 kilos Lire la suite »

28 Nov 2020 | Trafic
 

Significatif de l’enracinement territorial de la contrebande : nous en sommes à la deuxième affaire en un mois pour cette agglomération du Morbihan (voir 11 novembre).

Lors d’un contrôle effectué, ce mardi 24 novembre, sur le parking d’un centre commercial de Vannes, la police a découvert 20 cartouches de cigarettes de contrebande dans un véhicule.

Manifestement, une grande partie du stock venait d’être écoulée : 1 000 euros en liquide y ont aussi été trouvés. Lire la suite »

27 Nov 2020 | Récents, Trafic
 

À la sortie du premier confinement, plus d’une cigarette sur dix consommées sur le marché français était de contrefaçon …

C’est ce qui ressort de récentes enquêtes « ramasse-paquets » dont Seita livre les résultats dans un communiqué que nous reproduisons ci-dessous. (Voir aussi 25 et 26 juillet ainsi que des 27 et 29 juin).

« L’étude Empty Pack Survey, menée les 2ème et 4ème trimestre de chaque année, permet de définir l’origine des cigarettes consommées par les fumeurs français. Lire la suite »

27 Nov 2020 | Trafic
 

Une opération rondement menée. La police, assistée par le service local de la Douane, a réalisé un contrôle dans pas moins de 5 épiceries du centre-ville de Nîmes, ce mardi 24 novembre.

Pas moins de 3 amendes douanières pour vente illégale de cigarettes ont été remises. Sachant que l’amende correspond à une à deux fois la valeur de la fraude. La marchandise a été confisquée.

3 sur 5 … cela donne une idée de l’étendue du problème (voir 15 février 2020 et 22 février 2019).

27 Nov 2020 | Trafic
 

Le phénomène existe depuis deux ou trois ans mais il a explosé depuis le premier confinement. Il s’agit de ces voitures abandonnées, et pour la majorité d’entre elles calcinées, qui fleurissent le long de la RN 20, notamment en Haute-Ariège, jusqu’à la frontière avec l’Andorre.

« Ces véhicules sont utilisés par les trafiquants de cigarettes », explique une source judiciaire dans La Dépêche du Midi.

•• « Ils achètent ces voitures à bas prix, ne mutent pas la carte grise — ce qui rend le nouveau propriétaire difficile à retrouver — et s’en servent pour deux ou trois voyages avant de les abandonner. Dans un premier temps, ils utilisent les automobiles pour récupérer des pièces dont ils peuvent avoir besoin, puis incendient les épaves afin d’effacer toute trace permettant de les identifier », poursuit-il.

Mais leur enlèvement pose des problèmes juridiques et financiers. Du coup, communes et État se renvoient la balle pour faire disparaître ces voitures du paysage. Même si les discussions semblent avancer, les choses ne vont pas assez vite pour le maire de L’Hospitalet-près-l’Andorre qui, ces dernières semaines, a fait enlever …quatorze épaves du territoire de sa commune.

•• L’élu veut ainsi « montrer que les trafiquants ne sont pas chez eux ».

« C’est important de marquer notre territoire parce que nous sommes un lieu d’accueil, certes, mais pas n’importe comment », explique Arnaud Diaz. Il espère aussi que ces mesures destinées à dissuader les trafiquants de cigarettes d’abandonner leurs voitures dans le village éviteront les incidents.

Mais surtout, il souhaite que des solutions soient trouvées pour « simplifier la procédure »d’enlèvement de ces voitures, et que « les quelques commerçants peu scrupuleux du Pas de la Case (à l’entrée d’Andorre / ndlr) cessent d’alimenter les trafiquants ».