Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Fév 2017 | Profession
 

Après cette incroyable série noire de braquages de camions Logista, en ce début d’année, l’information redonne du baume au cœur (voir Lmdt des 27 et 31 janvier 2017).

• Fin février 2016, quatre bandits encagoulés avaient tendu une embuscade à un camion de livraison tabac venant de la DRD de Lyon-Mions. À Vénissieux (voir Lmdt du 26 février 2016).

L’un des deux chauffeurs s’était retrouvé ligoté puis séquestré dans le coffre d’une voiture. Tandis que l’autre restait dans le camion, détourné par les malfaiteurs jusqu’à un endroit plus discret de Feyzin pour transfert de sa cargaison dans un autre véhicule. Il y en avait pour 700 000 euros de tabac, quand même.

• Et l’on vient d’apprendre que la police judiciaire de Lyon a interpellé l’un des auteurs présumés du forfait, trahi par son ADN. Âgé de 46 ans, il a reconnu son implication dans ce spectaculaire braquage.

Déféré devant un juge d’instruction il a été mis en examen pour vol en bande organisée avec arme, enlèvement et séquestration. Il est en prison depuis ce 14 février.

19 Fév 2017 | Profession
 

Tout juste quinze ans

• Loire. En fin de matinée de ce vendredi 15 février, un jeune homme parvient à obtenir, sous la menace, l’argent de la caisse d’un tabac-presse de Roche-la-Molière. Le butin en poche, il repart à pied.

Mais il se retrouve avec la police aux trousses, une dizaine de véhicules étant mobilisés. Il sera interpellé au beau milieu d’un champ. Le jeune, mis en garde à vue, est âgé de quinze ans. 

Voiture-bélier en marche arrière

• Seine-et-Marne. Vers 2h30, ce vendredi 17 février, une BMW a défoncé en marche arrière le rideau métallique d’un bar-tabac de Magny-le-Hongre. Sur les images de vidéo-surveillance, on aperçoit plusieurs individus encagoulés s’emparer de la totalité du stock de cartons et cartouches de la réserve ainsi que d’un peu d’argent. Selon un témoin, un autre homme faisait le guet à l’extérieur.

19 Fév 2017 | Profession
 

C’est le buzz médiatique qui compte. Cette fin de semaine, les collègues du député – maire UDI de Valenciennes, Laurent Degallaix, ne trouvaient pas encore, à l’Assemblée nationale, trace de ses propositions de loi annoncées (voir Lmdt du 16 février) mais Le Figaro Magazine (rubrique Entrées libres) rebondit sur le sujet en lui donnant la parole. Et le parlementaire de persister et signer avec son interprétation du marché parallèle du tabac.

Extrait. « De l’aveu même d’un cigarettier, 98,8 % du commerce parallèle est constitué de tabac sortant de leurs usines. Cette manipulation fait perdre 3 milliards d’euros par an aux contribuables », affirme Laurent Degallaix, qui lance le débat en pleine campagne présidentielle pour que les candidats s’en saisissent.

18 Fév 2017 | Profession
 

Au-delà de toute polémique ou autre interprétation … il y a les faits.

Il se trouve que le Centre de Réapprovisionnement (CR) tabac de Reims, récemment inauguré (voir Lmdt du 31 mai 2016), était bordé d’un grand terrain vide.

Vide … jusqu’à ces derniers jours où un campement de gens du voyage est venu inopinément s’y implanter.

Les entrées et sorties de véhicules de buralistes, venus s’approvisionner en tabac, sont dès lors devenues un spectacle permanent pour un certain public n’en perdant pas une miette. Les services nationaux et locaux de police ont été immédiatement alertés par Logista. Ainsi que le sous-préfet.

Mais en attendant le résultat de ses démarches pour obtenir une évacuation du terrain, la direction générale de Logista France a pris la décision de fermer le CR à partir de ce lundi 20 février, « dans l’intérêt de la sécurité des buralistes ».

18 Fév 2017 | Profession
 

À Chaumont (Haute-Marne), ils sont onze buralistes (tabac-presse-jeux) à voir, sans cesse, leur profession malmenée. Mais ils font face et parviennent à préserver leur activité.

« Nous avançons dans le métier mais je ne sais pas à combien et comment nous serons demain », déclare Patrick Laumont (président de la chambre syndicale des buralistes de Haute-Marne) dans Le Journal de la Haute-Marne, à quelques jours de la hausse du prix du tabac à rouler (voir Lmdt des 2 février et 31 janvier).

La seule certitude dans cette ville de 23 000 habitants : un seul bureau de tabac a fermé dans les dix ans qui viennent de s’écouler. « Sans attendre des compensations de l’État, les professionnels ont su trouver des diversifications comme les cigarettes électroniques, la fabrication de clés ou même la maroquinerie. Et surtout, Chaumont, en tant que ville moyenne, possède un nombre « raisonnable » de bureaux de tabac » assure le quotidien. Lire la suite »

18 Fév 2017 | Profession
 

« La caisse ou je vous plante ! » 

• Côtes-d’Armor. Trois clients venaient de quitter le bar-tabac-presse de Pontrieux, ce jeudi 16 février, et les deux employées s’apprêtaient à fermer l’établissement. Un homme armé d’un gros couteau et le visage masqué par une écharpe déboule alors en criant : « la caisse ou je vous plante ! ». Les deux jeunes femmes n’ont opposé aucune résistance, comme leur avaient recommandé plusieurs fois leur patron. 

L’argent en poche et avant de s’enfuir à pied, le malfaiteur leur ordonne de ne pas appeler les forces de l’ordre avant un quart d’heure : « un homme vous surveille dehors avec un fusil ». Là, elles n’ont pas obtempéré. Lire la suite »

18 Fév 2017 | Profession
 

Comme un antidote aux paquets neutres. L’entreprise familiale française Verquin Confiseur lance une nouvelle série de « Têtes Brûlées Star », ces bonbons acides à effet rose à lèvres très prisés des amateurs.

L’innovation remarquée : une bille pas comme les autres qui, humidifiée, permet de se colorer les lèvres avant de libérer dans la bouche une saveur à sensations. Après la « framboise », débarquent la bille à la fraise pour un effet rouge à lèvres et la bille parfum cassis pour un effet violet à lèvres.

Outre un emballage « flash » (sachet de 100 grammes), les nouvelles « Têtes brûlées Star » vont bénéficier d’une campagne media pendant le premier trimestre 2017 : spot TV sur les chaînes de la TNT les plus regardées par les ados pendant trois semaines. Le lancement sera également accompagné de promotions en magasins, d’opérations d’échantillonnage et de publications sur les réseaux sociaux (Instagram, Twitter et Facebook).

Créé en 1912, Verquin Confiseur conçoit et fabrique tous ses bonbons en France, dans ses deux sites de production du Nord de la France (Tourcoing et Neuville-en-Ferrain).

17 Fév 2017 | Profession
 

Voici les principaux messages de Pascal Brie (président de la chambre syndicale des buralistes de l’Aube) – repris dans les médias – lors de l’opération menée, ce jeudi matin, devant la préfecture de Troyes (voir Lmdt de ce 16 février).

« Les carottes sont l’emblème des buralistes. Elles sont déversées parce qu’on est des laissés pour compte. On est là aujourd’hui parce qu’on a un gros souci avec le marché parallèle et depuis l’arrivée du paquet neutre, on a perdu 15 % de volume de ventes, en moyenne, en décembre et janvier. Et ce ne sont pas les fumeurs qui ont arrêté, mais les fumeurs qui ont acheté aux frontières. » 

« C’est une opération symbolique d’une vingtaine de collègues pour montrer qu’on n’est pas content. Beaucoup voulaient venir, mais ils ont dû rester travailler dans leur établissement parce que les temps sont très durs actuellement.

« On fait une demande concrète aux élus. On attend d’avoir un plan d’action contre le marché parallèle, on veut qu’ils le mettent dans leur programme de campagnes. On veut la traçabilité jusqu’à nos caisses et des peines plus sévères contre tous les contrevenants ».

17 Fév 2017 | Profession
 

Employée complice

• Loire-Atlantique. L’ex-employée d’un bureau de tabac de Nantes, et son petit ami de l’époque, ont été condamnés, ce mercredi 15 février, par le tribunal correctionnel pour le cambriolage de l’établissement au cours de la nuit du 2 au 3 juin 2016. Les malfaiteurs étaient repartis avec du liquide, le stock de cartons et de cartouches de cigarettes ainsi qu’un coffre-fort … de 350 kilos renfermant seulement des titres de transport. Un butin qui n’a jamais été retrouvé. Lire la suite »

16 Fév 2017 | Profession
 

Entre 750 personnes selon la police et 1 400 selon la CGT ont manifesté, ce jeudi 16 février, contre la fermeture de l’usine Seita à Riom (Puy-de-Dôme), dernière fabrique de cigarettes en France continentale, promise à la fermeture, annonce une dépêche AFP que nous reproduisons à la suite.

Fin novembre, le numéro 2 du marché du tabac en France avait annoncé qu’il allait « se désengager des sites de Riom et de Fleury-les-Aubrais » (Loiret), à partir du « second semestre 2017 » (voir Lmdt des 29 novembre 2016, 11 janvier et 11 février 2017).

Les 239 emplois que compte l’usine de Riom devraient être délocalisés en Allemagne et en Pologne, selon la CGT. Lire la suite »