Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
21 Avr 2019 | Profession
 

La dernière hausse du paquet de cigarettes au 1er mars a provoqué une érosion de la demande, selon La Charente Libre (édition du 20 avril). L’un de ses journalistes a donné la parole aux buralistes charentais.

Marie-Claire Chaplain du tabac-presse « Le Victor-Hugo », à Angoulême, a fait les comptes. Et ils ne sont pas bons : en mars, ses ventes de tabac ont chuté de 15 % en valeur par rapport au mois de février. « On ne s’attendait vraiment pas à une telle baisse. C’est d’ailleurs la plus significative depuis les hausses successives du prix du paquet. »

•• « C’est d’autant plus inquiétant que la tendance s’accompagne d’une baisse de la fréquentation et donc des ventes impulsives de produits annexes, comme le pain ou une confiserie, par exemple », appuie Alain Lagarde, président des buralistes de Charente ( Président de la fédération des buralistes du Sud-Ouest et  administrateur de la Confédération ), qui tient avec son épouse le Café des Sports de Champniers ( bar-tabac-presse ).

•• Si les ventes en volume de tabac dans les bureaux ont baissé de 8,80 % dans le département, le marché parallèle s’est, lui, développé.

Depuis quelques mois, des vendeurs à la sauvette opèrent sur le marché Victor-Hugo d’Angoulême : « ils revendaient même devant l’entrée de mon magasin la semaine dernière », s’agace Marie-Claire Chaplain. De plus, « certains clients ne se gênent pas pour dire devant nous qu’ils préfèrent aller en Espagne ou en Andorre pour acheter leurs cigarettes plutôt qu’ici » ajoute-t-elle.

•• Alors, les buralistes charentais misent sur la diversification, toujours d’après La Charente Libre : relais-poste, relais-colis, dépôt et retrait d’argent, tous les moyens sont bons pour étoffer son offre.

Sans compter le tournant du vapotage. Dans un petit bureau de de la place des Halles, toujours à Angoulême, Yolande Avril a même réservé aux cigarettes électroniques une place de choix, à côté de son comptoir. Au Victor-Hugo, on a vu les choses en grand avec une vitrine entière. « On a la chance d’avoir la place pour le faire », reconnaît Marie-Claire Chaplain.

Mais de conclure sur une note mitigée : « les collègues qui ne peuvent pas se le permettre seront, en revanche, contraints à la fermeture. » Quatre bureaux de tabac ont fermé dans le département l’an dernier, apprend-t-on en fin d’article.

20 Avr 2019 | Profession
 

Portrait flatteur de Jeanne Pollès (président de Philip Morris France) dans la rubrique « Carnet » des Échos du 19 avril. Nous le reproduisons ci-dessous.

« C’est un petit café parisien, avec ses tables en Formica, ses ardoises barbouillées à la craie, un coin tabac et un comptoir en zinc. C’est là que Jeanne Pollès, désormais présidente de Philip Morris France, a fait ses premiers pas professionnels. C’était il y a trente ans. Et pour le cigarettier, déjà. Son premier rôle ? Arpenter les tabacs des 9e et 2e arrondissements de Paris pour représenter les marques Marlboro, Chesterfield et Virginia Slims (voir Lmdt du 28 juin 2018).

•• « Un paquet de cigarettes coûte alors 5 francs, soit moins d’un euro, contre près de 9 euros aujourd’hui. « À l’époque, j’étais très timide » lâche dans un grand sourire cette femme fonceuse, chaleureuse, qui désormais, n’hésite pas à monter au créneau : « le gouvernement utilise l’arme du prix dans un pays qui compte 12 millions de fumeurs réguliers. C’est regarder les choses par le petit bout de la lorgnette ! ». Lire la suite »

20 Avr 2019 | Profession
 

C’est l’histoire peu banale d’un quinquagénaire lyonnais, cadre supérieur et joueur occasionnel, qui ne joue à l’EuroMillions que 4 à 5 fois par an … et qui oublie parfois de vérifier s’il a gagné ou non.

Alors qu’il avait remporté le jackpot du 12 février, ce gagnant a réclamé sa somme, in extremis, 53 jours après le tirage.

Le 4 avril, neuf jours avant la date butoir, alors qu’aucun gagnant du My Million du 12 février n’avait réclamé son dû, la Française des Jeux (FDJ) lance un avis de recherche repris par la presse locale, auquel le gagnant ne prête aucune attention. Lire la suite »

20 Avr 2019 | Profession
 

« On sortait à peine la tête de l’eau » 

•• Rhône. Un couple de buralistes de Villefranche-sur-Saône (à 30 kilomètres au nord de Lyon) était en train de déjeuner à l’arrière de leur établissement, quand un malfaiteur, arme blanche à la main, a pénétré dans le tabac presse, ce vendredi 19 avril vers 12 h 40.

Un client est présent, le malfaiteur le prend pour le buraliste et lui hurle dessus : « j’veux les sous, j’veux la caisse ! ». Le client se protège alors avec un tabouret en expliquant la méprise.

Le buraliste intervient et fonce vers l’agresseur, un flash-ball à la main. Il vise le délinquant, sans tirer : le jeune décampe aussitôt en prenant ses jambes à son cou. Le tout a duré à peine 15 secondes. En début d’après-midi la police a arrêté un suspect ainsi qu’un complice présumé. Lire la suite »

19 Avr 2019 | Profession
 

« En 2018, l’essentiel de notre croissance s’est fait avec les paris sportifs. L’année dernière, cette activité a représenté 20 % de nos mises contre 16 % en 2014 » a affirmé Stéphane Pallez à l’occasion du bilan financier 2018 de l’opérateur (voir Lmdt du 17 avril). 

Une progression à deux chiffres qui n’est pas à mettre au crédit des paris en ligne, où la FDJ est loin des leaders retient Le Figaro (édition du 18 avril), qui analyse plus en détails cette tendance.

•• En fait, c’est le monopole sur les paris sportifs en dur le réseau physique des détaillants / ndlr) qui constitue la poule aux œufs d’or pour le groupe public. « En paris sportifs, la FDJ fait plus de 90 % de son activité dans les bars-tabac », souligne un spécialiste des jeux. Et la vente de ces produits dans le réseau physique n’arrête pas de grimper. Lire la suite »

18 Avr 2019 | International, Profession
 

LA FDA – US Food and Drug Administration – va signifier sa décision concernant l’autorisation (ou non) de mise sur le marché (« pre-market tobacco application ») de l’Iqos … pour la fin de l’année.

C’est du moins ce que vient d’assurer Matt Holman, directeur du FDA Center for Tobacco Product’s Office of Science. Il est vrai que cette autorisation sera fondamentale pour l’Iqos et ses recharges de tabac à chauffer.

Altria et PMI ayant fourni – depuis plus de trois ans – tous les éléments scientifiques, études techniques et résultats de tests permettant de faire reconnaître l’Iqos comme « Modified Risk Tobacco Product » (voir Lmdt des 1er février 2018 et 11 août 2015).

18 Avr 2019 | Profession
 

Chaque année, la chambre syndicale des buralistes de l’Aisne dresse le même constat. Les ventes baissent à mesure que le prix du paquet de cigarettes augmente. Au profit de la Belgique voisine. 

Mais comme l’a assuré Jacques Héry (buraliste à Saint-Quentin et président départemental / photo à droite) – lors de l’assemblée générale de ce 15 avril, en présence de Sophie Lejeune – les buralistes ont les moyens de rebondir.

•• « Les professionnels de la vente de cigarettes et de produits dérivés doivent sans cesse s’adapter aux évolutions du marché » a commenté Jacques Héry. Lire la suite »

18 Avr 2019 | Profession
 

Courageux buralistes nantais 

• Loire-Atlantique. Le premier braquage s’est déroulé à la fermeture d’un tabac-presse de Nantes, ce mardi 16 avril. Le second a eu lieu, une demi-heure plus tard, à Saint-Herblain (qui appartient à la métropole nantaise). Aucun lien n’est établi entre les deux affaires. 

À 19 heures, le buraliste nantais venait de ranger un panneau d’affichage quand un malfaiteur, habillé en noir et porteur d’un masque, a surgi couteau à la main.

Des coups sont échangés. L’agresseur, comprenant qu’il ne repartirait pas avec la caisse, a essayé, sans y parvenir, de saisir quelques paquets de cigarettes. Dans la bagarre, le buraliste a réussi à actionner une sirène d’alarme et à arracher le masque de son agresseur qui s’enfuit … juste avant de revenir à la charge, sans doute pour récupérer le masque, porteur d’indices. Lire la suite »

17 Avr 2019 | Profession
 

L’annonce du projet de fermeture d’un bureau de poste (dans le quartier résidentiel de La Plaine), il y a trois ans, avait fortement mobilisé sur la commune de Cachan (Val-de-Marne).

Effective le 22 mars dernier, aucune solution n’est pour le moment acquise. 

Selon Le Parisien, il y a huit jours, la maire a envoyé une lettre « d’engueulade » à la direction départementale de la Poste. Et la municipalité confirme avoir appris récemment que le « point contact » – initialement prévu chez un buraliste – a finalement été abandonné par le commerçant, compte tenu de la charge de travail incompatible avec l’organisation de son point de vente. Depuis, aucune autre solution n’a été trouvée. Chez un buraliste ou un autre commerçant. Lire la suite »

17 Avr 2019 | Profession, Récents
 

La Française des Jeux, dont la privatisation vient d’être entérinée au Parlement, a mis en avant ce mercredi 17 avril ses performances opérationnelles « solides » au cours de l’année 2018, malgré le repli de 6% de son bénéfice net, annonce Katia Dolmadjian dans une dépêche AFP.

Deuxième loterie européenne et quatrième mondiale, la FDJ avait déjà annoncé en janvier avoir engrangé 15,8 milliards d’euros de mises l’an dernier (+4,4 %), même si le nombre de joueurs s’affichait en repli, de 26 à 25 millions (voir Lmdt du 17 janvier). Le groupe avait précisé qu’un total de 10,7 milliards d’euros avaient été reversés aux joueurs – dont 198 millionnaires. Lire la suite »