Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Sep 2020 | Profession
 

En cette période de perturbations de la distribution des journaux, l’AADP (Association pour l’Avenir des Diffuseurs de Presse / voir 3 août 2018), nous a adressé un communiqué que nous reprenons intégralement.

« La loi régissant la distribution de la presse, prévoit (art. 5.2°) que des règles d’assortiment et de détermination des quantités servies aux points de vente soient définies par un accord interprofessionnel pour tous les titres n’ayant pas reçu l’agrément de la CPPAP.

•• Cet accord doit tenir compte des caractéristiques physiques et commerciales des points de vente, de la diversité de l’offre de presse et de l’actualité.

La détermination des quantités servies aux points de vente était jusqu’à présent du ressort des éditeurs. Ceux-ci sous-traitaient éventuellement le réglage de leurs titres soit à des professionnels spécialisés, soit aux messageries en charge de leur distribution. Ce mode de gestion, associé à la facturation des exemplaires fournis, s’est traduit par une croissance continue des invendus à recycler et une augmentation de la quantité de travail improductif et des coûts de la filière.

Le nombre d’invendus a dépassé celui des ventes et représente aujourd’hui 100 000 tonnes par an à recycler.

•• Outre l’impact écologique colossal, c’est également devenu un coût important au lieu d’une recette. La Chine n’étant plus acheteuse de ces produits, il n’est plus possible d’en tirer profit et, au contraire, il faut désormais payer pour s’en débarrasser.

Il est donc incontournable de rationaliser la production, sauf pour d’éventuels acteurs qui voudraient continuer à déplacer des volumes sans rapport avec les ventes.

Tous titres confondus c’est actuellement 3,2 exemplaires qui sont déplacés pour n’en vendre qu’un seul. Il est bien évident que l’on peut améliorer ce ratio que l’on ne trouve dans aucune autre industrie à ce niveau. Lire la suite »

18 Sep 2020 | Profession
 

Buraliste blessé … procès en appel 

• Doubs. Deux ans après un premier procès aux assises, l’homme suspecté d’avoir tiré sur le mari d’une buraliste de Pontarlier (voir 14 et 18 août 2016), est rejugé en appel à Vesoul.

Il nie toujours son implication dans le braquage et les coups de feu. Vers midi, ce jour du mois d’août d’ il y a 4 ans, deux individus avaient fait irruption dans ce tabac-PMU. Armé d’un pistolet semi-automatique 9 mm, l’un d’eux se fait remettre 715 euros par la buraliste. Tentant de rattraper les deux hommes, le mari de la patronne avait reçu une balle dans la cuisse. Depuis, il marche encore avec une canne.

Malgré ses dénégations, le principal suspect a été condamné à 15 ans de réclusion par la Cour d’assises du Doubs. Il a fait appel de cette décision, à l’inverse de son coauteur présumé, qui a reconnu son implication dans le braquage et écopé de 7 ans de prison.

Sa version n’a jamais varié : c’est bien l’autre qui tenait l’arme, qui s’est fait remettre l’argent et a tiré les quatre coups de feu. Verdict ce vendredi. Lire la suite »

16 Sep 2020 | Profession
 

Dans Cheval Rouge (magazine des partenaires PMU), Romain Rogister (nouveau directeur des réseaux commerciaux) adresse un message de soutien et encouragement aux points de vente. Extraits.

« La reprise de l’activité hippique a été très encourageante et porteuse d’espoirs (voir 3 septembre et 30 août). Malgré les difficultés, vos parieurs vous sont restés fidèles et ont répondu présent en revenant nombreux dans vos points de vente. Lire la suite »

15 Sep 2020 | Profession, Récents
 

Strator complète son bouquet d’offres monétiques en ajoutant le service de paiement Waricash. Ce service est opéré par Wari Pay, aujourd’hui acteur majeur dans l’univers des paiements en ligne, cash et mobile.

Cette solution permet aux consommateurs de régler, en espèces et dans un point de vente, leurs achats effectués sur Internet. Ils pourront également s’acquitter d’une facture d’un service partenaire comme ENI, dans le domaine de l’énergie, par exemple.

En proposant ce service, les buralistes équipés d’un TPV Strator rejoignent un réseau de 11 500 points de paiement déjà présent en France. Lire la suite »

15 Sep 2020 | Profession
 

Le Progrès du 14 septembre revient sur l’assemblée générale de la fédération des buralistes de l’Ain, tenue ce dimanche  : « l’occasion de faire un point sur la période de crise vécue pour les 250 buralistes du département » selon le journal.

«  4 ou 5 fermetures depuis le début de l’année; ce n’est pas lié au Covid mais en majorité à des départs à la retraite. Ou des erreurs dans la gestion des tabacs » précise Christian Muret, président des buralistes de l’Ain.

Pour éviter d’autres fermetures, la Confédération a décidé de transformer les points de vente en commerces de vie, reprend Le Progrès. « Les buralistes doivent se tourner vers l’avenir s’ils veulent survivre » insiste Christian Muret.

15 Sep 2020 | Profession
 

Le groupe Barrière – qui possède 33 casinos, un club de jeux à Paris (voir 12 septembre 2019) et 18 hôtels – se lance dans les jeux d’argent sur internet.

Le 16 septembre, il inaugure BarrièreBet, une plateforme de paris sportifs pour commencer; en attendant des paris hippiques et du poker au deuxième semestre 2021.

« Ce lancement s’inscrit dans notre stratégie d’accélérer la digitalisation », explique Stéphane Auffret, (un ancien du PMU) directeur de l’activité jeux en ligne de Barrière. « Le pari sportif est le segment qui est le plus dynamique des jeux en ligne. Nous avons par ailleurs remarqué une accélération de la pratique chez nos clients pendant la crise du coronavirus. Il fallait donc aller vite pour avoir une solution à leur proposer  » précise-t-il aux Échos. Lire la suite »

14 Sep 2020 | Profession
 

Épisode numéro 8 de notre revue de presse des témoignages de buralistes à travers les régions sur la Transformation de leur établissement et la reprise du développement commercial.

La toute jeune buraliste de 25 ans représente la dernière génération d’une famille de commerçants, implantée à Castelnau-le-Lez (périphérie de Montpellier).

Il y a déjà 5 ans, elle reprenait le débit de tabac sur la place du village. Mais le local, trop exigu alors, ne lui permettait pas de réaliser toutes ses ambitions.

•• L’autorisation d’un transfert lui a permis d’ouvrir, le 15 juin dernier, un établissement de 180 mètres carrés, accueillant de nouveaux services : espace brasserie et petite restauration avec télévision, coin PMU, photomaton et bien sûr presse, jeux, téléphonie, papeterie, tabac et cigarette électronique. Lire la suite »

14 Sep 2020 | Profession
 

Revenons sur les derniers chiffres du marché du tabac (voir 9 et 11 septembre) pour constater toujours de grands – et même surprenants – contrastes de part et d’autre du territoire (voir 24 août et 18 juillet). Comme si le marché connaissait encore une situation atypique.

Rappelons que le marché national officiel du tabac, ce mois d’août, a évolué en volume de -4,6 % (+8,1 % en valeur) par rapport à août 2019. Mais derrière cette moyenne nationale …

•• Les 10 plus fortes évolutions positives en volume (en valeur)  Lire la suite »

13 Sep 2020 | Profession
 

En fuite dans la forêt landaise 

• Landes. Ce vendredi 11 septembre vers 16 heures, deux individus armés ont pénétré dans le tabac-presse du village de Linxe (30 kilomètres au nord de Dax).

Ils se sont fait remettre le contenu de la caisse avant de s’enfuir dans un 4×4. La scène n’aurait duré qu’une poignée de minutes et se serait déroulée sans violence.

Le plan Épervier a été déclenché, avec notamment le renfort d’un hélicoptère, pour les retrouver … sans succès. Lire la suite »

12 Sep 2020 | Profession
 

Poursuite de notre tour d’horizon des réactions de la presse régionale à la généralisation du Point Paiement de Proximité chez les buralistes (voir 8 et 4 septembre, 31 août, 28 juillet).

« C’est dans la démarche de transformation de notre métier, aujourd’hui » précise un buraliste à Longvic (Dijon Métropole) qui ajoute « on veut devenir un commerçant d’utilité locale. Achat de billet de train, transfert d’argent, réception et envoi de colis… la palette des services s’accroît ».

•• « C’est un soutien à l’activité des buralistes » ajoute Fabienne Aouidat, présidente des buralistes de la Côte-d’Or. De plus, « les buralistes apportent la proximité et l’amplitude horaire tout en respectant la confidentialité des usagers. Le nouveau service contribue à développer le lien des buralistes avec leur client et à faire rentrer de la clientèle ». Lire la suite »