Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
22 Juin 2018 | International, Profession
 

L’usine roumaine de British American Tobacco – à Ploiesti (à 50 kilomètres au nord de Bucarest) – va devenir le grand site européen de production des « neosticks » Kent de tabac à chauffer pour le produit de nouvelle génération glo (voir Lmdt du 31 août 2017).

L’investissement se monterait à plus de 900 millions d’euros.

Depuis le lancement-test de glo – par BAT en Roumanie, il y a six mois (voir Lmdt du 22 décembre 2017) – 25 000 fumeurs locaux s’y seraient convertis.

22 Juin 2018 | Profession
 

L’ouverture du capital de de la Française des jeux (FDJ) vient d’être officialisée (voir Lmdt des 11 et 13.juin), mais l’opération attire déjà les investisseurs. Selon Le Monde (édition du 20 juin), Karel Komarek et Jiri Smejc, à la tête de la multinationale Sazka, seraient déjà à la manœuvre.

Les deux milliardaires tchèques viennent très discrètement de s’attacher les services d’une agence de communication et de lobbying afin, dans l’immédiat, d’analyser le marché français des jeux d’argent et la place qu’y tient l’exploitant du Loto. « Ils sont dans une phase d’observation », indique un proche.

•• Le marché de l’Europe du jeu est longtemps resté très fragmenté, chaque État disposant de sa propre loterie, souvent en monopole et sous contrôle public.

À présent, émergent des groupes privés opérant simultanément dans plusieurs pays, et pleins d’ambition. La plus dynamique de ces multinationales est justement celle aux mains de Karel Komarek et Jiri Smejc.

•• Appelée Sazka, elle détient déjà des intérêts dans des loteries de six pays : la République tchèque, mais aussi la Grèce, l’Autriche, l’Italie, la Croatie et Chypre. Au total, les sociétés concernées engrangent des mises de plus de 17 milliards d’euros par an. Soit un peu plus que ce que pèse la FDJ, avec ses 15,1 milliards d’euros brassés en 2017. Lire la suite »

22 Juin 2018 | Profession
 

Lors de la 15 ème « Journée de la Transformation #buralistes2021 » qui s’est tenue la semaine dernière dans Le Lot (voir Lmdt du 14 juin), Philippe Coy, Sophie Lejeune et Thierry Scheid (président des buralistes du Lot et administrateur de la Confédération) ont inauguré le tabac-presse – complètement rénové – de Patrick Adalid à Saint-Céré.

Un magnifique établissement de centre-ville, à la façade attrayante et dégagée, et dans lequel on a spontanément envie d’entrer. Pour découvrir une offre bien éclairée, clairement segmentée et soigneusement présentée.

Ce qui ne pouvait échapper à La Dépêche dans son édition de dimanche dernier : « en anticipation de ses prérogatives, Patrick Adalid a procédé à une profonde transformation de sa surface de vente afin d’en optimiser la diversification des produits mis en proposition à la clientèle. »

L’événement a fait beaucoup de bruit à Saint-Céré. Comme quoi, la transformation, cela marche, avant même la mise en œuvre du Fonds de Transformation.

22 Juin 2018 | Profession
 

En direct-live

• Doubs. Un fracas tonitruant a réveillé la voisine d’un bar-tabac de Baume-les-Dames, ce mercredi 20 juin vers 3h20. Cachée derrière ses rideaux, elle a vécu en direct le casse de l’établissement à la voiture-bélier, en l’attente de l’arrivée des gendarmes qu’elle avait alerté. 

Les malfaiteurs s’y sont repris à deux fois pour arracher le rideau de fer à l’aide d’une sangle attachée à une 309. Une seconde voiture est alors arrivée et s’est garée près du café dans laquelle ils ont chargé les cartons de cigarettes et de boîtes de tabac.

Pour finir, ils ont décroché un extincteur et aspergé la 309 – laissée sur place – puis l’intérieur de l’établissement, avant de disparaître dans la nuit. Lire la suite »

21 Juin 2018 | Profession
 

La commercialisation de cannabis light / CBD était en bonne place – parmi les sujets de discussion (paquet à 10 euros, sécurité, marché parallèle de tabac) – de l’assemblée générale de la chambre syndicale des buralistes d’Indre-et-Loire, ce dimanche 17 juin.

Malgré le flou réglementaire (voir Lmdt des 12, 15 et 17 juin), c’est l’annonce de l’ouverture d’une boutique spécialisée à Tours en juillet prochain, qui a mis le feu aux poudres, comme le rapporte La Nouvelle République (édition 20 juin).

« Il faut faire en sorte que cette franchise, qui se sert du code Naf des buralistes, n’ouvre pas », a déclaré Matthieu Meunier, président de la Chambre syndicale départementale. Lire la suite »

21 Juin 2018 | Profession
 

En test depuis quelques semaines, trois nouvelles fonctionnalités complètent la gamme de services des TPV Strator : Bar-Brasserie, gestion des lots promotionnels et connexion à un monnayeur automatique

« Nous avons la capacité de faire évoluer régulièrement notre terminal pour nous adapter en permanence aux besoins et à la transformation du métier de nos clients : les buralistes » affirme d’emblée Jacques Couret, Directeur Général de Strator. Sachant que la palette de solutions de gestion simples et utiles va encore s’étoffer dans les mois à venir. Ce n’est pas fini.

•• Fonctionnalité « Bar / Brasserie »

Pour gagner en temps et en qualité de service depuis son TPV Strator … soit la réponse à la préoccupation numéro 1 des professionnels au quotidien :
gestion de la note facilitée : partage entre convives, édition avant paiement, affectation à une table et/ou à un commentaire ;
possibilité de gestion du caissier par lecture Code A Barre (CAB) sans ajout de périphérique. Lire la suite »

21 Juin 2018 | Profession
 

L’an dernier, trois Français seulement ont remporté l’EuroMillions (hors My Million). Depuis, plus rien … jusqu’ à ce mardi 19 juin.

Pour la première fois, en 2018, un joueur ayant acheté son billet dans l’Hexagone remporte la mise européenne.

•• La Française des jeux (FDJ) n’a, pour l’instant, pas précisé dans quel département l’heureux gagnant avait validé son ticket, mais on sait déjà qu’il a remporté 36 millions d’euros (36 158 964 euros, exactement).

La FDJ rappelle que le, ou la, gagnante de ce mardi a « 60 jours à compter de la date du tirage » pour se manifester. Lire la suite »

20 Juin 2018 | L'essentiel, Profession
 

Pleine page pour le président de la Confédération des buralistes dans L’Éclair des Pyrénées de ce mercredi 20 juin. « Sur un nuage » titre l’article. Extraits.

•• Il côtoie quasi quotidiennement ministres et pédégés et parcourt la France et l’Europe pour défendre la cause de ses confrères débitants de tabac. « Plutôt que de me plaindre de Bercy, je vais négocier avec les partenaires. C’est comme cela qu’on a déjà obtenu en trois mois, 190 millions d’euros pour l’accompagnement du réseau vers une diversification ».

À une stratégie d’opposition de force face aux menaces qui pèsent sur sa profession, il substitue une vision entrepreneuriale du métier : « je suis force de proposition pour être dans l’anticipation et non dans la réaction ». Avec des initiatives qui peuvent surprendre jusqu’à ses pairs avec la participation au Moi(s) sans tabac faisant de cette période le mois de la Vape. Lire la suite »

19 Juin 2018 | Profession
 

Mise à mal dans un marché des jeux et paris très concurrentiel, la filière hippique doit être profondément réformée et mieux régulée, tandis que le statut du PMU, son fer de lance, pourrait être « réexaminé », estime la Cour des comptes dans un rapport du 17 juin, annonce l’AFP (voir Lmdt des 27, 15 et 13 avril).

La juridiction s’est penchée sur l’ensemble des 235 sociétés de courses françaises, ainsi que sur les organismes comme le PMU ou la Fédération nationale des courses hippiques (FNCH), et rappelle que la filière bénéficie d’un monopole pour l’organisation des paris hippiques.

•• En 2017, le total des enjeux récoltés par le PMU s’est élevé à 9,93 milliards d’euros, en croissance de 2 % après plusieurs années de baisse, dans un marché des paris et jeux fortement concurrentiel où la Française des Jeux – mais aussi les sites de paris sportifs en ligne – font tout pour attirer et séduire les joueurs.

•• Pour la Cour des comptes, « l’institution des courses subit depuis le début de la décennie 2010 une diminution sensible de ses ressources en raison de la concurrence croissante subie sur le marché des jeux ». Lire la suite »

19 Juin 2018 | L'essentiel, Profession
 

Au-delà des polémiques de diverses natures suscitées par l’Iqos de Philip Morris (voir Lmdt des 25 mai et 13 mars) se pose la question de fond, tant pour les consommateurs intéressés que pour ceux qui vendent le produit : en quoi ce produit innovant – fonctionnant sur le principe du tabac chauffé et non brûlé – peut-il être considéré comme présentant des risques potentiellement réduits ? 

Il apparait que les études externes à Philip Morris confirment généralement les recherches de ce dernier : les niveaux de composés nocifs trouvés dans la vapeur d’Iqos sont significativement plus bas que ceux trouvés dans la fumée de cigarette.

•• Reste que la presse cite à l’envie l’étude d’un médecin suisse, Reto Auer, publiée dans la revue américaine Jama Internal Medicine.

Comme France 2 ou Les Échos récemment (voir Lmdt des 24 avril et du 6 mai) : « Iqos n’est rien d’autre qu’une charbonnière portative, il n’y a aucune raison de le tolérer dans les bars et les restaurants » a ainsi assuré ce médecin aux Échos. Lire la suite »