Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Juin 2017 | Profession
 

Les grands moyens 

• Jura. Chapelle-Voland, un peu plus de 600 habitants.

Ce jeudi 22 juin vers 9 heures 30, un malfaiteur a déboulé dans l’épicerie-tabac-boulangerie, arme à la main. Il en est reparti rapidement avec un petit fonds de caisse ainsi que plusieurs cartouches et paquets de cigarettes.

Le plan Épervier a été déployé toute la matinée sur le département et en Saône-et-Loire, relayé par des patrouilles dans les chemins de campagne. En vain.  Lire la suite »

21 Juin 2017 | Profession
 

Le président de la Confédération a signé un courrier au ministre de la Santé, suite aux déclarations de celle-ci sur le paquet à dix euros (voir Lmdt du 16 juin).

Nous vous en livrons les principaux extraits.

•• « (…) Il va de soi que nous ne sommes en rien opposés à une politique de lutte contre le tabagisme efficace, parfaitement conscients que nous sommes des risques que le tabac représente en termes de santé publique. Nous avons d’ailleurs à plusieurs reprises proposé aux ministres de la santé successifs que le réseau des buralistes soit associé à cette politique, par exemple à travers la vente de substituts nicotiniques. Puisque le fait est là : les buralistes sont au contact quotidien des fumeurs.

•• « En revanche, les mauvais résultats de notre politique de lutte contre le tabagisme, au regard de la situation observée dans des pays voisins, montre que la prévalence tabagique en France reste forte, et peut-être ce constat pourrait-il conduire les pouvoirs publics à remettre en question les grandes orientations prises sans succès depuis des décennies.

•• « Il en est ainsi de la décision d’imposer le paquet neutre alors même que les résultats obtenus en Australie étaient peu convaincants et sans qu’il soit procédé à aucune évaluation au préalable de l’efficacité des dispositifs déjà mis en œuvre tels que les photos-choc et les messages sanitaires. Les premiers chiffres enregistrés en France laissent penser que la consommation de tabac n’en a pas été affectée. Lire la suite »

21 Juin 2017 | Profession
 

Et si certains dégâts de la ministre Marisol Touraine pouvaient être rattrapés ?

•• Dans Le Losange de juin, François Sehpossian (directeur général de STG / Scandinavian Tobacco Group France) revient sur les perspectives qui s’ouvrent encore à la marque de cigarillos Café Crème (voir Lmdt du 10 février 2017).

Rappelons que celle-ci a été interdite, en vertu d’une interprétation par le ministère de la Santé de l’article 13 de la directive Tabac sur les noms de marques « promotionnels et attractifs » (voir Lmdt des 27 juin 2016 ainsi que des 31 janvier et 6 février 2017). Alors que depuis, le Conseil d’État se pose des questions … et s’en remet à la Cour de justice européenne (voir Lmdt des 10 et 23 mai 2017).

•• Dans un premier temps, il est demandé au patron de STG France s’il était préparé à l’interdiction de la marque Café Crème :

« Plus ou moins, car la France a décidé de sur-transposer la directive européenne. Mais de là à nous exproprier de la marque numéro 1 du marché, alors que cette marque n’est destinée quasi exclusivement qu’à un public masculin de plus de 35 ans et, qui plus est, s’est développé depuis 1963 principalement pour le marché français … Qui peut croire à notre intention de tromper le consommateur en faisant référence à du café ou de la crème dans nos cigarillos ? Tout cela relève d’une forme d’intégrisme anti-tabac … ». Lire la suite »

21 Juin 2017 | Profession
 

Alors que le produit à risques potentiellement réduits de Philip Morris – l’Iqos – se déploie partout en Europe, il est intéressant de savoir comment ont été adaptées ses capacités de production.

Frédéric de Wilde, président de la région Europe chez Philip Morris International, apporte des éléments de réponse dans Le Losange de juin (voir aussi Lmdt des 11 et 15 juin 2017).

•• « Si l’appareil électronique Iqos est fabriqué en Malaisie, les sticks Heets Marlboro sont fabriqués en Europe, avec un procédé très différent de celui des cigarettes qui a nécessité de nouvelles machines et d’avantage d’espace.

« De 15 milliards d’unités produites en décembre 2016, nous allons atteindre 50 milliards en décembre 2017 et 100 milliards avant la fin de 2018 (voir Lmdt du 12 avril 2017).

•• « Notre nouvelle usine de Bologne, en Italie, entièrement dédiée à la fabrication des Heets Marlboro, a nécessité un investissement d’un demi-milliard de dollars et a créé 600 emplois (voir Lmdt du 28 septembre 2016).

« Celle de Grèce basculera également à 100 % sur la fabrication de sticks (voir Lmdt du 14 avril 2017). Au total, cela représente un investissement global pour le groupe de plus d’1 milliard de dollars ».

21 Juin 2017 | Profession
 

Au couteau de table

• Rhône. Le jeune homme est arrivé avec un couteau … de table dans un tabac-presse de Lentilly, en plein milieu d’après-midi de ce lundi 19 juin. Quand il a réclamé le contenu de la caisse, le buraliste, qui avait déjà connu l’expérience d’un braquage, a refusé catégoriquement. Et quand l’un des clients présents s’en est mêlé, l’apprenti-braqueur n’a pas demandé son reste.

Alertés, le patron du café situé en face et un autre témoin ont alors coursé le malfaiteur. Retrouvé près de la gare, le jeune homme s’est laissé finalement convaincre de retourner sur les lieux de ses méfaits « histoire de s’excuser ». Là, le mineur a été accueilli par les gendarmes, pour être placé en garde à vue. Lire la suite »

20 Juin 2017 | Profession
 

Les fabricants ont été invités par la Douane à déposer leurs éventuels changements de prix pour le vendredi 16 juin dernier.

Ce qui pourrait augurer la publication d’un arrêté d’homologation, fin juillet ou début du mois d’août. Ce serait la troisième fois depuis le début de l’année (voir Lmdt des 2 février et du 7 mai).

Et il est fort probable que les fabricants soient encore sollicités à la rentrée. Pour la publication d’un nouvel arrêté en novembre.

Nous allons donc vers de nouveaux ajustements de prix sur ce marché du paquet neutre où tout le monde n’a pas encore pris complètement ses marques (si l’on ose dire).

20 Juin 2017 | Profession
 

Matthieu Meunier, président de la chambre syndicale des buralistes de l’Indre-et-Loire, réagit avec vivacité (dans La Nouvelle République de ce lundi 19 juin) aux dernières déclarations de la ministre de la Santé sur un paquet à dix euros (voir Lmdt du 16 juin). Ceci, avant son assemblée générale qui se tenait, ce dimanche, en présence de Jean-Luc Renaud (secrétaire général de la Confédération). 

•• « Elle ne comprend pas le rôle des buralistes. En Belgique, les autorités ont annoncé vouloir baisser la fiscalité sur le tabac, ce qui va leur permettre d’attirer encore plus de clients français (voir Lmdt du 14 juin). On souhaiterait attendre que toute l’Europe applique ce tarif de 10 euros pour le faire en France et éradiquer le marché parallèle ».

•• « On veut davantage de prévention, d’opérations comme le mois ou la journée sans tabac. En Allemagne, il y a encore de la publicité pour les cigarettes, mais il y a beaucoup plus de prévention, le paquet est moins cher, il n’est pas neutre et pourtant il y a moins de prévalence tabagique. En France, on a pris le problème à l’envers, on harcèle les buralistes et les fumeurs, alors que ce sont ceux qui ont le moins d’argent qui fument le plus ». Lire la suite »

20 Juin 2017 | Profession
 

Il urine contre le comptoir, le buraliste réagit 

• Isère. Les sapeurs-pompiers, le Samu et les policiers sont intervenus, ce vendredi 16 juin vers 19 heures, devant un débit de tabac à Grenoble, où un homme gisait, inconscient et une plaie à la tête … à la suite d’une rixe avec le buraliste et un de ses clients. Ces derniers ont été interpellés, pendant que l’homme était conduit aux urgences où le dépistage d’alcoolémie devait révéler un taux de près de 2,5 grammes d’alcool par litre de sang.

Après avoir entendu le buraliste et son client, les policiers ont réalisé que le comportement du jeune homme hospitalisé était à l’origine de la rixe.  En effet, selon une proche du buraliste, l’individu en question aurait déjà eu une conduite pour le moins déplacée à plus d’une occasion. Il s’était déjà présenté à plusieurs reprises pour demander qu’on lui fasse crédit.

Et ce fut encore le cas vendredi dernier. Après un nouveau refus du buraliste, le jeune homme a entrepris d’uriner contre le comptoir et les présentoirs, avant de commencer à saccager le commerce. Le gérant aurait alors pris un club de golf pour le forcer à sortir des locaux.

Reste que le jeune homme, lui aussi entendu, n’a pas confirmé la version donnée par le buraliste. L’enquête se poursuit donc pour déterminer les responsabilités de chacun dans le cadre de cette affaire. Lire la suite »

18 Juin 2017 | Profession
 

Le produit à risques potentiellement réduits – Iqos (voir Lmdt des 11 et 15 juin) – commence à être testé dans les médias (voir Lmdt du 8 juin).

C’est le cas dans Elle de cette semaine, où « Aga Cobaye de Luxe » nous relate son expérience à sa manière. Style : je « descends » le produit gentiment, avec gros clins d’œil dans le coin et petites vannes convenues. Mais j’en parle quand même … Voici le billet :

•• « A priori, ce produit a tout pour séduire la future ex-non fumeuse repentie ou pas que je suis. L’Iqos – prononcer aïe-kos – et non pas ikos (Aliagas, pardon), c’est la réponse de Philip Morris au dévissage de ses ventes dans le monde.

•• Des sticks de tabac à chauffer, qui donneraient les mêmes sensations qu’une vraie clope, mais avec 95 % de toxicité en moins. Ces géants du tabac qui se préoccupent de la santé des gens, ça me touche aux larmes, en plus j’y crois – quel intérêt de voir leurs clients tomber comme des mouches ? – je commande donc mon Iqos sur Internet (88 euros). À l’œil, on dirait un grand Tampax creux, ou encore un étui pénien pour gars chichement outillé. Lire la suite »

18 Juin 2017 | Profession
 

« Un rendez-vous branché, bruyant et optimiste où l’on vient tester des innovations et parler affaires » : voilà une façon de présenter le salon Viva Technology qui s’est tenu de ce jeudi 15 au samedi 17 juin, à Paris.

En présence de quelque 5 000 start-ups et de gros investisseurs ou de grandes entreprises. Notamment du PMU qui était déjà venu l’année dernière (voir Lmdt du 30 juin 2016).

Ainsi, on aura pu voir, sur son stand, des courses de drones pilotées à distance.

Mais aussi, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, auquel le Pdg du PMU, Xavier Hurstel, a présenté, samedi, une « table de bistrot connectée ».

Et Xavier Hurstel de commenter : « l’innovation ne doit jamais opposer deux mondes : elle enrichit le réseau PMU, le réseau social le vrai … ».

 Commentaires fermés sur Le PMU au salon Viva Technology