Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

C’est la première mesure spécifiquement anti-tabac prise dans le cadre de la pandémie du Coronavirus, à notre connaissance.

L’Arabie Saoudite a interdit, hier, la consommation de cigarettes et tabac à chicha dans tous les cafés et restaurants, y compris en terrasses et fumoirs : « afin de limiter la propagation du Coronavirus et préserver la santé des citoyens et résidents » a déclaré le ministre des affaires rurales et municipales. Sans explication plus développée. Lire la suite »

5 Mar 2020 | Pression normative
 

Les services de la commune de Rupt-sur-Moselle (Vosges) viennent de finir d’installer les panneaux « Espace sans tabac » concrétisant un arrêté municipal qui interdit de fumer aux abords des écoles de la commune.

Les quatre établissements de la commune, où sont scolarisés pas moins de 245 élèves, sont toutes concernées. Une réflexion est menée quant à un marquage au sol afin de délimiter ces nouveaux espaces publics sans tabac.

•• Dans le département, la commune de Cornimont a créé, dès 2012. le premier espace sans tabac de France, dans un parc de jeux (voir 23 septembre 2012), le maire à l’époque était administrateur de La Ligue contre le Cancer. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Vosges : multiplication des « espaces sans tabac » en zone rurale  ,
4 Mar 2020 | Pression normative
 

Invitée des « 4 Vérités » de France 2, la candidate LREM dans la capitale pour les élections municipales ne lésine pas sur les promesses. Notamment sur les terrasses et le commerce de proximité (voir 27 et 25 février).

Question : Que faut-il faire pour le secteur touristique et les commerçants à Paris qui risquent de voir leur activité ralentie en raison du coronavirus ?

Réponse : « Nous avons moyen d’alléger les charges des commerçants, de reporter leur fiscalité. Il y a beaucoup de mesures qui sont favorables aux commerçants et qu’ils ne connaissent pas forcément.

« La mairie de Paris pourrait réduire les taxes sur les terrasses pour les bars et les restaurants. Il faut les aider par un plan Marshall pour maintenir le commerce de proximité (…) il faudra relancer l’économie de proximité quand tout cela sera passé ».

 Commentaires fermés sur Coronavirus : « la mairie de Paris pourrait réduire les taxes sur les terrasses pour les bars et les restaurants » (Agnès Buzyn)  , ,
4 Mar 2020 | Pression normative
 

En novembre dernier, 24 magasins Carrefour en Ile-de-France se sont engagés dans une grande opération de collecte de mégots de cigarettes, avec le partenariat d’ÉcoMégot et de Comerso.

L’enseigne de la grande distribution – dans le cadre de l’engagement RSE du Groupe #actforfood – avait donc invité ses clients à remplir une bouteille d’1 litre de mégots … En échange de quoi ils recevaient un panier anti-gaspi (panier de produits à date courte) Too Good To Go !

Les opérations logistiques (collectes des bouteilles, rapatriement chez ÉcoMégot) ont été gérées par Comerso : plateforme digitale et logistique dédiée au « zéro déchet non valorisé ». En deux jours, 70 000 mégots ont été collectés et ont pris la voie du recyclage via l’entreprise bordelaise ÉcoMégot (voir 13 janvier 2020, 14 août 2019 et 9 février 2018).

 Commentaires fermés sur Mégots : bilan d’une opération-test de Carrefour en Ile-de-France  
28 Fév 2020 | Pression normative
 

Il s’agit d’une information dont la source est la Ville de Paris. Dans le cadre de ses statistiques sur les incivilités verbalisées, on apprend qu’il y a eu 24 238 amendes pour jets de mégots (68 euros) à Paris, en 2019.

Soit une chute de 32 % par rapport à 2018, selon la même source (voir 3 octobre 2017 et 12 août 2018).

Le jet de mégots est la deuxième cause de verbalisations pour incivilités à Paris. Après les dépôts sur la voie publique (37 866) et avant les ventes à la sauvette de tous types (23 617). (Voir aussi 16 mai 2019 et 12 janvier 2020).

 Commentaires fermés sur Paris : forte baisse des verbalisations de jets de mégots  
27 Fév 2020 | Pression normative
 

Invitée de RTL Matin ce jeudi 27 février, Agnès Buzyn a dû préciser ses déclarations concernant les terrasses chauffées (voir 25 février).

« Pas très écologique » pour la journaliste, ni « lutte contre le tabagisme » en rappelant à l’ex-ministre de la Santé qu’il y avait des fumeurs … sur ces terrasses.

« J’ai dit que les terrasses étaient une spécificité, une âme de Paris. J’ai dit qu’il fallait les rendre plus écologiques, c’est-à-dire arrêter le chauffage au gaz qui est extrêmement polluant. Et qu’il fallait les utiliser avec parcimonie, c’est-à-dire ne pas les mettre toute la journée. On peut trouver un moyen terme en permettant aux gens d’être en terrasse sans interdire totalement le chauffage des terrasses parce qu’aujourd’hui nous avons besoin de préserver nos commerçants ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Bar-Tabac : « les terrasses sont une âme de Paris » (Agnès Buzyn, RTL)  ,
25 Fév 2020 | Pression normative
 

Considérées comme « polluantes », les terrasses chauffées accueillant de nombreux fumeurs ont été interdites à Rennes. Ceci, alors que le fait de les interdire ou pas s’invite dans la campagne des municipales dans plusieurs villes, dont Paris (voir 27 et 3 janvier).

Interrogée sur le sujet au micro d’Europe 1, ce lundi 24 février, l’ancienne ministre de la Santé et candidate à Paris a estimé que les terrasses chauffées doivent être « régulées », mais pas interdites, comme d’autres candidats le réclament. « On ne va pas interdire toutes les terrasses chauffées parce que c’est l’âme de Paris d’être à une terrasse de café » a appuyé Agnès Buzyn. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Bar-Tabac : Agnès Buzyn devient pragmatique et défend les terrasses chauffées  ,
25 Fév 2020 | Pression normative
 

En 2019, la charte « Pour une offre plus responsable d’alcool » a été signée à la Mildeca par l’ensemble des acteurs de la distribution : la Fédération du Commerce et de la Distribution (FCD) ainsi que le Groupement Les Mousquetaires et le Mouvement E. Leclerc et Épiciers de France.

Avec cet engagement, ce sont au total près de 20 000 points de vente accueillant environ 10 millions de clients par jour, qui se sont engagés aux côtés de la Mission interministérielle contre les Drogues et les Conduites addictives (Mildeca / voir 9 janvier 2020, 15 mai et 8 janvier 2019) pour mettre en œuvre l’une des priorités du Plan national de mobilisation contre les addictions 2018-2022 : « Mieux encadrer la vente des boissons alcooliques ».

•• Les travaux menés depuis plusieurs mois dans le cadre de la mise en œuvre de ces engagements prévoient notamment l’apposition en magasin et sur les supports commerciaux d’une signalétique rénovée visant à rappeler l’interdit de vente d’alcool aux mineurs ainsi qu’à mieux informer le grand public sur les nouveaux repères de consommation d’alcool à moindre risque.

•• Une charte graphique – élaborée par Santé publique France et validée par l’ensemble des représentants des enseignes – réunit différents formats au sein d’un kit complet de communication, jalonnant le parcours client tant en magasin que sur le web.

•• Résultat d’un engagement volontaire des enseignes intégré dans leur démarche de responsabilité sociale d’entreprise (RSE), l’utilisation cette signalétique ne revêt donc pas de caractère obligatoire ou réglementaire.

Par ailleurs, afin d’assurer le suivi conjoint des engagements pris dans le cadre de la charte d’avril 2019, les pouvoirs publics ont demandé aux enseignes signataires d’organiser en interne une remontée d’information afin de pouvoir en évaluer la diffusion effective.

 Commentaires fermés sur Interdiction de vente d’alcool aux mineurs : nouvelle signalétique Mildeca/ Distribution  , ,
24 Fév 2020 | Pression normative
 

Durant la campagne des municipales, Le Parisien invite ses lecteurs à lui envoyer les propositions qu’ils souhaiteraient voir émerger … Cette semaine, la proposition « de prohiber la cigarette sur la voie publique » a été passée au crible par la rédaction.

•• Depuis le 8 juin 2019, on ne peut plus allumer de cigarette dans 52 parcs et jardins de Paris (voir 31 mai 2019). Une précédente expérimentation, dans seulement six parcs, avait été lancée en juillet 2018 (voir 7 juillet 2018). L’amende prévue en cas de non-respect de cette interdiction est de 38 euros … mais aucune n’aurait été infligée.

•• Par ailleurs, une autre expérimentation a été lancée à la rentrée de septembre 2019 pour interdire de fumer aux abords de 23 écoles volontaires. L’initiative a été prise conjointement par la Ligue de lutte contre le Cancer et par la Ville de Paris qui gère les établissements (voir 6 septembre 2019). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Observatoire Municipales : interdire de fumer dans la rue à Paris ? Les candidats circonspects   , , ,
19 Fév 2020 | Pression normative
 

Les 32 communes de l’intercommunalité Somme-Sud-Ouest (119 communes, 39 000 habitants), qui ont une école primaire ou maternelle sur leur territoire, vont signer le 24 février, une convention avec la Ligue contre le Cancer de la Somme, pour interdire de fumer devant l’entrée de ces établissements. 

« La convention a été votée à l’unanimité, même par des fumeurs ! On va l’envoyer aux maires, et dès qu’on aura reçu la délibération du conseil municipal, on mettra la signalétique à l’entrée des Espaces sans Tabac. C’est la première fois qu’une telle décision est prise au niveau d’une communauté de communes en France » se félicite Isabelle de Waziers, vice-présidente de la communauté de communes, sur France Bleu Picardie. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Interdiction de fumer devant les écoles : dans la Somme, un premier engagement intercommunal   ,