Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

Les titres des cigarettiers cotés en Bourse à New York et en Europe ont flanché mardi après des informations de presse selon lesquelles les autorités américaines envisageraient d’exiger de réduire le taux de nicotine des cigarettes afin qu’elles ne créent plus de dépendance (voir 20 avril).

Selon le Wall Street Journal, l’administration de Joe Biden envisage d’imposer des restrictions à l’industrie du tabac, notamment de réduire le taux de nicotine, la molécule responsable de la dépendance tabagique, reprend l’AFP dans un communiqué publié hier soir.

L’interdiction des cigarettes mentholées, qui paralysent les récepteurs nicotiniques et incitent les fumeurs à aspirer plus fortement sur la cigarette, serait aussi sur la table. Interrogée par l’AFP, l’autorité sanitaire américaine, la FDA, n’a pas fait de commentaire.

•• Mardi à Wall Street, le groupe américain Altria, le fabricant de Marlboro aux USA, perdait 4,36 % à 46,94 dollars en fin d’après-midi. Philip Morris International était moins touché. Le titre augmentait de 2,41 % à 93,89 dollars après des résultats trimestriels meilleurs que prévu.

À la Bourse de Londres, British American Tobacco (BAT)  a lâché 7,66 %. Imperial Brands a perdu aussi 7,31 %.

•• Pour l’analyste en chef de CMC Markets, Michael Hewson, diminuer le niveau de nicotine pourrait entraîner un effet inverse à celui recherché : « cela pourrait avoir pour conséquence involontaire de pousser les gens à fumer plus, et non pas moins, afin d’obtenir leur dose ».

« Une nouvelle législation ne résoudra probablement pas les raisons pour lesquelles les gens se sentent obligés de fumer en premier lieu », a-t-il ajouté.

•• L’agence américaine du médicament, la FDA, doit en tout cas se prononcer d’ici le 29 avril sur une pétition, déposée en 2013, par des organisations de consommateurs et de médecins, demandant l’interdiction des produits mentholés.

 

Selon le Wall Street Journal, le président Joe Biden (voir 9 novembre 2020) s’apprête à lancer un plan anti-tabac ambitieux.

Ce plan comprendrait, notamment :

une obligation pour les fabricants de baisser les niveaux de nicotine dans leurs produits à un niveau « non-addictif » ou « minimalement addictif »
une interdiction totale du menthol.

Cette nouvelle s’est traduite immédiatement par une baisse en bourse pour BAT (-6,1 %) et Imperial Brands (-5,25 %), ce matin.

 

La Nouvelle-Zélande pourrait interdire à toute personne née après 2004 d’acheter du tabac.

Cette décision fait partie d’une série de propositions examinées par le Parlement conformément à l’objectif d’un pays sans fumeur d’ici 2025, rapporte The Guardian.

Pur effet d’annonce ou brusque durcissement de la part d’un pays qui s’est montré avant tout à la recherche d’efficience jusqu’à maintenant ? (voir 11 et 18 août 2020).

•• Le gouvernement néo-zélandais pense aussi aux mesures suivantes : Lire la suite »

14 Avr 2021 | Pression normative
 

Rodez Agglomération, la mairie et la Jeune Chambre économique (JCE) s’associent pour s’attaquer à la problématique du mégot. Les trois mettent en place des boîtes de collecte incitatives en mai et lancent aussi un concours de dessin dès avril.

Pour sensibiliser les fumeurs, les trois partenaires vont installer des boîtes de collecte ludiques. Deux parties vitrées invitent à se débarrasser du mégot, en répondant à une question posée. « Nous changerons les messages sur ces boîtes régulièrement afin de sensibiliser la population » explique, à La Dépêche du Midi, Florence Cayla, élue communautaire, responsable des déchets. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mégots : un partenariat à trois à Rodez  
14 Avr 2021 | Pression normative
 

Lassé de devoir balayer les mégots devant son magasin, le directeur du Mr Bricolage de Strasbourg a adopté, depuis un peu moins d’un mois, une solution proposée par l’entreprise TchaoMegot, spécialisée dans la récupération et le recyclage des filtres de cigarettes.

Un cendrier sur pied a été disposé à l’entrée, puis les mégots sont transvasés dans des bacs de ramassage de 25 litres, récupérés par TchaoMegot.

Coût de l’opération : 1 300 euros pour deux ramassages par an. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Strasbourg : pas de « bricolage » avec les mégots   
 

Les patrons d’établissements ayant une terrasse extérieure chauffée l’hiver – y accueillant donc, dans des conditions réglementées, des fumeurs – ont d’autres soucis en tête avec la fermeture administrative de leurs activités bar et brasserie.

Mais il leur sera difficile de considérer comme une nouvelle positive l’interdiction de tout chauffage en terrasse à partir du 31 mars 2022 (voir 31 mars 2021 et 31 juillet 2020).

Cette mesure a été adoptée en première lecture, hier soir, par l’Assemblée nationale.

•• Il s’agit de l’article 46 du Projet de Loi Climat et Résilience (dans la suite de la Convention citoyenne sur le Climat ) appelé à porter un certain nombre de mesures écologiques que le Gouvernement souhaite inscrire comme des « marqueurs écolos » de son action.

S’il est facile de voter une mesure aussi symbolique que démagogique (« il est absurde de chauffer l’air extérieur »), il le semble moins de prendre en compte les contre-propositions techniques présentées, depuis l’été dernier, par les organisations professionnelles – au premier rang desquelles la Confédération et GNI – permettant de maintenir une activité et d’accueillir des fumeurs par temps froid (avec des systèmes consommant un minimum d’énergie et au fonctionnement contrôlé, par exemple).

Certains professionnels ont déjà mis en avant que les terrasses représentent 30 % de leur chiffre d’affaires (voir 21 septembre 2020).

•• Hier soir, cette interdiction a été adoptée sans grande opposition. Le débat devrait être un peu plus consistant au Sénat.

Reste que cette mesure « verte » sera vendue médiatiquement comme « de bon sens ». Il semble que les fumeurs n’entrent plus dans ce bon sens.

 Commentaires fermés sur Terrasses chauffées : interdiction ?  ,
8 Avr 2021 | Pression normative
 

Certains médias qui suivent de près l’actualité bruxelloise font état de doutes sur l’effectivité de l’interdiction des cigarettes mentholées, mise en place depuis moins d’un an au sein de la Communauté européenne (voir 12 mars, 14 avril et 22 août 2020).

En Irlande, par exemple, the Irish Health Service Executive « enquête activement » sur d’éventuels manquements des fabricants de tabac.

Et le ministre de la Santé, Stephen Donnelly, d’annoncer qu’il était prêt à un renforcement de la Directive tabac sur le sujet, à l’occasion de sa révision (voir 25 mars 2021 et 2 juin 2020). Il semblerait que certains autres États membres aient lancé également des enquêtes. Pour le moment, aucune initiative judiciaire n’a encore été prise.

31 Mar 2021 | Pression normative
 

Condamné à l’arrêt d’activités pour les raisons que l’on sait, le secteur CHR est confronté à un souci supplémentaire avec l’article 46 du Projet de Loi Climat et Résilience (reprenant certaines conclusions de la Convention citoyenne sur le Climat dont l’interdiction des passoires thermiques).

Son examen en séance publique a commencé cette semaine à l’Assemblée nationale. Plus de 7 000 amendements y seront discutés jusqu’à fin avril.

•• Et la semaine prochaine devrait être examiné l’article 46 de ce Projet de Loi (déjà adopté en commission) prévoyant, en principe, l’interdiction de tout chauffage en terrasse à partir du 31 mars 2022. Un « acquis » de la Convention citoyenne. Sachant que la majorité parlementaire est pressée de faire adopter cette loi (voir 21 septembre et 31 juillet 2020). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Bar-Tabac : quelle interdiction de chauffage en terrasses ?  ,
29 Mar 2021 | Pression normative
 

Trois acteurs distincts ont uni leurs efforts dans la lutte contre les mégots dans la Préfecture de la Marne : le mycélium (appareil végétatif du champignon), dévoreur de filtres de cigarettes (voir 4 août 2019) ayant séduit la ville de Châlons mais aussi La Poste, rapporte L’Union.

•• Michaël Mauvais, le patron d’Essentiel pro, a développé une solution innovante. En effet, dans les caves d’un espace de coworking, un champignon » mégotphage » a patiemment vu le jour. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Châlons-en-Champagne : des champignons à la rescousse contre les mégots  
26 Mar 2021 | Pression normative
 

L’Assemblée nationale a adopté, hier, un texte qui interdit explicitement la vente de cartouches de gaz hilarant.

En fait, ces cartouches (voire ces bonbonnes) de protoxyde d’azote – normalement utilisées pour le siphon de crèmes Chantilly, par exemple – sont détournées de leur usage pour leur effet dit de « gaz hilarant ». Un produit dénoncé sur le site de la Mildeca pour son usage par des jeunes en quête d’un produit euphorisant rapide. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Gaz hilarant : interdit chez les buralistes aussi