Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

« Il était grand temps d’adopter cette loi. Il y en a marre de cette fumée ! ». Massimo Gabbiadini, commerçant sur la célèbre place du Duomo, jubile : depuis ce mardi, la cigarette est interdite à Milan dans certains lieux publics en plein air comme les parcs, les stades ou aux arrêts de bus, annonce l’AFP dans une dépêche de Brigitte Hagemann que nous reprenons (voir 2 novembre 2020 et 4 janvier 2021).

Mais ce quinquagénaire reste sceptique : « j’attends de voir si ce règlement est vraiment appliqué. Dans le nord de l’Europe on respecte la loi, mais en Italie ? ». Lire la suite »

 

Ce n’est pas du cinéma. Depuis le début de l’année, il est strictement interdit de vendre du tabac sur les territoires des communes de Beverly Hills (34 000 habitants) et de Manhattan Beach (35 000 habitants) dans le comté de Los Angeles.

Comme cela avait été voté par les édiles locaux (voir 9 juin 2019).

« Quelqu’un doit bien commencer, donc, c’est nous ! » a déclaré, en la circonstance, John Mirisch, membre du conseil municipal et ancien maire de Beverly Hills, qui appuie cette mesure depuis 2017. Lire la suite »

17 Jan 2021 | Pression normative
 

La start-up marseillaise Birds for Change teste une poubelle high-tech qui incite les corbeaux à collecter les déchets jetés par terre en contrepartie de nourriture. 

Le prototype hors du commun de la start-up est testé actuellement à Strasbourg : une poubelle qui permet aux pies, corbeaux, corneilles et autres choucas de déposer les ordures jetées au sol. Y compris les mégots.

•• « Notre machine est dotée d’un système autonome de récompense : un oiseau conditionné reçoit une ration de nourriture chaque fois qu’il y place un déchet qu’il a récolté, mégot, canette ou papier gras », explique, dans Les Échos Jules Mollaret, cofondateur de cette entreprise née pendant le confinement. Le caractère social du volatile fait le reste : en regardant leur congénère, d’autres vont à leur tour expérimenter l’objet et, rapidement, plusieurs dizaines d’oiseaux pourraient jouer les éboueurs dans nos rues, sur les plages ou les pistes de ski.

•• La jeune entreprise cible les collectivités locales, les campus universitaires ou encore les stations de ski, pour des opérations de nettoyage et de sensibilisation. « Avec cette image d’oiseaux ramassant nos déchets, nous voulons créer un électrochoc salutaire face aux incivilités. S’ils sont capables de le ramasser des déchets, pourquoi pas nous », interroge Jules Mollaret. La fin de la phase d’expérimentation est prévue au printemps 2021 avec l’installation de bacs dans plusieurs villes.

12 Jan 2021 | Pression normative
 

Un livre manifeste qui amène à réfléchir.

Le professeur David Khayat (ancien chef du service d’oncologie de la Pitié-Salpétrière / voir 3 mai 2016 et 28 septembre 2019) vient de publier un ouvrage qui brise nombre d’idées reçues et « invite à une reprise en main positive et responsable de notre santé ».

Il s’en ouvre dans une interview qui fait l’objet de la couverture du dernier numéro du Figaro Magazine. Extrait surprenant :

« Nous avons laissé s’immiscer dans notre esprit trop d’interdits ou trop d’obligations : ne pas manger trop gras, ne plus manger de sucre, surveiller son poids, ne pas manger entre les repas, ne pas consommer de laitages après 50 ans, ne pas boire plus d’un verre par jour, ne pas fumer, faire l’amour dix fois par mois, etc.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « L’OMS est en retard d’un train en permanence ! »  ,
 

Simone VeilDans l’histoire de la politique anti-tabac de notre pays, la loi Évin du 10 janvier 1991 représente à la fois une étape-clé et un socle (voir 9 janvier).

Elle vient après le premier grand texte visant explicitement à lutter contre les méfaits du tabagisme en France. Celui de la loi Veil du 9 juillet 1976 qui réduisait déjà la publicité et imposait de premières interdictions de fumer dans certains lieux à usage collectif, avec l’apparition de la mention « abus dangereux » sur les paquets de tabac. Lire la suite »

 

Le Gouvernement sud-africain fait appel contre la récente décision de la Haute Cour qui avait déclaré « inconstitutionnelle » l’interdiction de vendre du tabac (et des produits du vapotage) instaurée de façon arbitraire pendant le confinement (voir 20 décembre, 16 août et 29 mars 2020).

Cette interdiction, qui est entrée en vigueur pendant tout le confinement, de mars à août, avait été attaquée, notamment par British American Tobacco. Lire la suite »

9 Jan 2021 | Pression normative
 

« La place du lobbying dans l’élaboration et l’évolution de la loi » : tel est le sujet que va aborder Marisol Touraine (ancienne ministre de la Santé et présidente d’Unitaid / voir 1er janvier 2019, 19 juin 2017), lors d’un colloque en ligne, organisé par l’Institut Droit et Santé ce lundi 11 janvier, sur le thème « 1991-2021 : les 30 ans de la loi dite Évin ».

« Le bilan de la loi Évin, 30 ans après » devrait être établi par Bernard Basset (président de l’association Addictions France) et Loïc Josserand (président de l’Alliance contre le tabac).

L’ancien directeur général de Santé Publique France, François Bourdillon, compte parmi les intervenants. La conclusion en reviendra à Claude Évin, en personne. Il est désormais avocat (voir 10 janvier 2016).

 

Ce mardi 29 décembre, l’Assemblée nationale siégeant à Erevan a décidé de retarder, d’un an, l’entrée en vigueur de plusieurs dispositions d’une loi de lutte contre le tabagisme, pourtant adoptée en février dernier.

Motif invoqué : les difficultés économiques dues à la pandémie et à la situation militaire compromise suite à la crise en Azerbaïdjan.

Parmi les dispositions prévues: un durcissement des avertissements sanitaires sur les paquets ; une restriction à la publicité dans les points de vente (kiosques, petits commerces de proximité, supermarchés) ; une interdiction de toute publicité sur le vapotage. Lire la suite »

4 Jan 2021 | Pression normative
 

Avant la mise en place de la REP Mégots (voir 3 août et 9 octobre), plusieurs communes du Nord et Pas-de-Calais ont organisé, ces derniers temps, des collectes sélectives sur l’espace public avec, à la clé, des campagnes de sensibilisation.

Exemples recensés dans La Voix du Nord.

•• « Sur le littoral où la question de la qualité de l’eau est sensible, celle des mégots l’est particulièrement », explique Pierrick Duval, de la municipalité du Portel ( commune de 10 000 habitants, limitrophe de Boulogne-sur-Mer dans le Pas-de-Calais ). En novembre 2019, la ville a lancé une opération « zéro mégot » : pendant une semaine, les habitants ont été invités à les ramasser, avec, à la clé, des places à gagner pour les matchs de basket de l’équipe locale.

« Une trentaine de personnes se sont prêtées au jeu, 5 kilos de mégots ont été ramassés, soit à peu près 15 000 ». Ont suivi une campagne d’affichage en ville, la pose d’« éteignoirs » sur les poubelles, la distribution de cendriers de poche chez les commerçants et un marquage au sol qui se poursuit encore.

•• Même combat, plus au sud dans le Pas-de-Calais à Étaples, en baie de Canche, « un environnement magnifique qu’il est important de préserver », exhorte le maire de cette commune de 10 000 habitants : le petit port a installé cet été des pavés avec pour message : « Ne rien jeter, la mer commence ici » devant les bouches d’égout.

La commune a fait éditer des dépliants, façonner des cendriers de poche, le tout financé à 80 % par le Parc naturel marin.

•• Si les communes littorales sont particulièrement actives, d’autres le sont tout autant dans les terres. Roubaix a profité de la Semaine du développement durable pour mettre à disposition des cendriers de poches dans une cinquantaine de commerces. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mégots : initiatives concrètes des communes dans le Nord et le Pas-de-Calais   
 

On sait que la ville de Milan souhaite interdire à ses habitants de fumer en plein air, dans l’espace public, d’ici 2025 (voir 2 novembre 2020).

Dès le mardi 19 janvier, il ne sera déjà plus possible de fumer, à l’extérieur, à moins de 10 mètres d’une autre personne.

Dans un communiqué, la municipalité indique, en effet, que cette mesure doit contribuer :

• « à réduire les PM10, c’est-à-dire les particules polluantes nocives pour les poumons ;
• à protéger la santé des citoyens contre le tabagisme actif et passif, dans les lieux publics et également fréquentés par les mineurs ».

 Commentaires fermés sur Italie : à Milan, « distanciation sociale » pour fumer en plein air  ,