Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
12 Mar 2019 | Observatoire
 

« Best Hemp », boutique de produits à base de CBD, avait ouvert début septembre à Poitiers, prenant pied dans une précédente « Maison de la Presse ». Des produits relaxants, selon les vendeurs, qui présentaient leurs produits comme ayant des vertus thérapeutiques : une pratique illégale selon le parquet de Poitiers.

•• Le procureur avait ainsi ordonné la saisie du stock du magasin par la police, dès le 25 septembre, après la publication d’articles dans la presse.

Le gérant avait été placé en garde à vue, le procureur de la République de Poitiers ayant considéré notamment que vanter « les qualités thérapeutiques des produits à base de cannabidiol constituait une tromperie au sens du Code de la consommation. » 

•• Convoqué devant la justice, le 7 mars, l’homme est poursuivi pour « détention et usage non autorisé de stupéfiants », « tromperie sur la nature, la qualité d’une marchandise », « infraction aux règlements sur le commerce ou l’emploi des médicament » et « provocation à l’usage de substance présentée comme douée d’effet stupéfiant ». Mais au dernier moment, le procès a été renvoyé au 21 mars. 

À suivre

 Commentaires fermés sur CBD et cannabis light : procès reporté pour un gérant de boutique, à Poitiers  ,
9 Mar 2019 | Observatoire
 

Des spécialistes du service de neurologie et de pathologie du CNRS et de l’institut de neurosciences de l’hôpital de La Timone, à Marseille, veulent tester les effets de sprays de cannabis thérapeutique sur des patients atteints de la maladie de Parkinson.

Ce type de traitement existe déjà dans certains pays européens pour traiter des maladies comme la sclérose en plaques ou l’épilepsie mais aucune étude n’a jamais été menée pour la maladie de Parkinson.

Il s’agit peut-être là d’un pas vers l’utilisation du cannabis thérapeutique en France, dont la prescription pourrait concerner des centaines de milliers de patients. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Cannabis thérapeutique : bientôt un test à Marseille
8 Mar 2019 | Observatoire
 

Les Français restent très méfiants à l’égard de la Bourse, selon un sondage réalisé par Odoxa et LinXea pour Les Échos (édition 8 mars). Cependant, Ils verraient plutôt d’un bon œil l’arrivée en Bourse de la Française des Jeux.

Selon le sondage, ils sont 33 % à répondre qu’ils pourraient souscrire des actions de l’opérateur de jeux. Soit un chiffre bien supérieur aux 19 % de Français qui se déclarent prêts à investir en Bourse dans les mois à venir.

Pour les autres entreprises publiques en voie de privatisation, le seuil est un peu plus bas : de 25 % pour ADP et 23 % pour Engie. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur FDJ : une privatisation attendue par les Français  ,
6 Mar 2019 | Observatoire
 

Pour livrer ses produits encombrants, Cdiscount cherche à multiplier les solutions de livraison et à compléter son maillage … en misant sur des fermes.

L’ambition consiste à atteindre trente points de retrait de ce type dès cette année. 

Tous les produits de plus de 30 kilos sont éligibles à ce service : soit 7 500 références de gros électroménager, TV, et univers de la maison (intérieur et extérieur).

•• Selon Cdiscount, ce service de livraison présente trois avantages majeurs pour l’internaute : Lire la suite »

6 Mar 2019 | Observatoire
 

C’est une boutique à peu près comme les autres qui a ouvert, début février, dans le centre-ville de Châtellerault, à deux pas de la mairie et du commissariat de police.

Sauf qu’à l’intérieur, on y trouve des produits à base de chanvre et CBD « certifié sans THC, sans aucun ingrédient controversé et avec du chanvre cultivé au Portugal », vantent les deux associés de l’enseigne « Hempunity », Matthias Brunelière, un Châtelleraudais de 45 ans et Damien Trehoux, un trentenaire de Châteauroux.

•• Autre caractéristique du showroom : « on ne vend rien en direct. Aucune vente ne se fait sur place. On renvoie sur une plateforme internet et les clients peuvent ensuite être livrés chez eux. On informe juste les clients au local et, dans notre vitrine, on expose des flacons et bouteilles vides : baume au CBD, crèmes, masques, exfoliants CBD, inhalateur CBD, huiles essentielles aux herbes asiatiques … Les prix vont de 4 à plus de 200 euros. »

•• « Hempunity » est en fait une « communauté d’entrepreneurs liée au chanvre » et représente une filiale de la société mère américaine, basée à San Diego (Medical Marijuana). Les produits à base de CBD sont vendus sur rendez-vous, « soit via Internet, soit en réunion à la maison » précise les deux « ambassadeurs » français.

•• Lors de l’ouverture le samedi 2 février, deux policiers ont poussé la porte pour un contrôle. Ils n’ont rien emporté si ce n’est des brochures, les produits exposés étant vides.

La police a confirmé à La Nouvelle République : « c’était une prise de contact avec eux pour connaître la nature de leur activité. Mais, à ce jour, l’activité commerciale n’est pas déclarée. Ils ont peut-être ouvert mais on n’a pas constaté de commerce, de vente, de fonctionnement même s’ils peuvent y recevoir des personnes, recruter … On attend d’en savoir plus pour savoir si c’est légal. »

 Commentaires fermés sur CBD et cannabis light : un showroom à Châtellerault … à titre expérimental   
 

Alors que de nombreuses études faisaient état de perspectives commerciales mirobolantes et de rentrées fiscales en conséquence, l’impact positif de la légalisation du cannabis en Californie est plus limité que prévu (voir Lmdt du 6 janvier 2018). 

Selon un rapport du cabinet BDS Analytics (spécialisé dans les études sur le marché du cannabis), les Californiens ont dépensé, l’année passée, 2,5 milliards de dollars pour se procurer légalement du cannabis … contre 3 milliards en 2017, année où seul le cannabis thérapeutique était déjà autorisé.

•• Conséquence : les recettes fiscales, tirées de la vente de cannabis, sont bien en-deçà de celles espérées. Estimées à 643 millions de dollars pour la première année, seules 345 millions de dollars en taxes sont entrées dans les caisses de l’état du fait du cannabis récréatif. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur États-Unis : en Californie, les leçons d’une légalisation du cannabis qui ne répond pas encore à ses promesses   
26 Fév 2019 | Observatoire
 

Procos, la fédération des enseignes spécialisées (voir Lmdt du 30 janvier), distingue depuis trois ans les cœurs de ville les plus actifs en faveur de leurs commerces.

Le palmarès 2019 vient d’être publié :
Clermont-Ferrand, Strasbourg et Lyon Presqu’Île pour les métropoles
 Annecy et Quimper (meilleures évolutions) ainsi qu’Amiens (meilleur centre) pour les grandes villes moyennes
 Gap, Vichy (en évolution) et Compiègne pour les petites villes moyennes.

« Les difficultés sont réelles … Mais il y a une véritable prise de conscience des acteurs », résume le délégué général de l’organisation, Emmanuel Le Roch. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Revitalisation des centres-villes : « il y a une vraie prise de conscience des acteurs » (Procos)  ,
24 Fév 2019 | Observatoire
 

C’est « une première en Grèce. D’ici à la semaine prochaine, il sera opérationnel et toute personne intéressée pourra acheter des fleurs de cannabis » a affirmé à l’AFP Grigoris Morakos, un représentant d’Hempoil, une société créée en 2016 et spécialisée dans la vente de « CBD bio ». 

Implanté devant un magasin Hempoil – en collaboration avec la société italienne de production Terre di cannabis – ce distributeur devrait fournir aux consommateurs des doses d’« un à trois grammes de fleurs de cannabis, d’un coût de 10 à 15 euros/gramme », a-t-il précisé.

Le distributeur de cannabis visant surtout « la saison touristique qui va bientôt commencer ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Grèce : un distributeur automatique de fleurs de CBD   
22 Fév 2019 | Observatoire
 

Pour la première fois de son histoire, l’Académie de Médecine accueillait, le 31 janvier, des enseignants de SVT (sciences de la vie et de la terre) ainsi que des élèves de troisième et de seconde, aux débats de la deuxième journée de prévention « La santé des enfants et des adolescents » ainsi qu’à la « première séance de la jeune Académie de médecine ».

Une initiative justifiée pour le Pr Pierre Bégué, ancien président de l’Académie et ardent défenseur de la médecine de prévention : « l’école est le lieu privilégié pour faire passer les messages de prévention. »

« On est passé d’une approche biomédicale à une approche psychosociale, une promotion de la santé vue comme un processus de construction tout au long de la vie », ajoute le Dr Brigitte Moltrecht, de la Degesco (direction générale de l’enseignement scolaire), « il faut responsabiliser les gens et leur donner les moyens d’agir sur leur santé. »

•• Premier constat : « l’état de santé des jeunes est globalement bon mais il y a urgence à agir en matière de prévention car il y a un écart entre les familles favorisées et celles qui le sont moins », explique le Dr Zinna Bessa, sous-directrice de la santé des populations et de la prévention des maladies chroniques à la Direction générale de la santé (DGS).

L’objectif du plan « priorité prévention » (voir Lmdt du 26 mars 2018) cible, logiquement, les enfants et adolescents, avec notamment l’organisation d’examens de santé jusqu’à 18 ans.

•• Concernant les « drogues licites ou illicites », le Pr Jean-Pierre Goullé est partagé. « La consommation de tabac à 17 ans est en net recul tant pour l’expérimentation que pour l’usage quotidien par rapport à 2014 et c’est la même chose pour la consommation d’alcool, mais le tabac et l’alcool restent à des niveaux très élevés chez les jeunes et l’usage problématique est en hausse. »  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « La consommation de tabac a 17 ans est en net recul » (Académie de Médecine)   , ,
20 Fév 2019 | Observatoire
 

La consommation d’alcool est responsable d’environ 41 000 décès par an en France, selon une estimation publiée, le 19 février, par Santé publique France, un impact sanitaire en baisse mais encore « considérable ».

L’alcool reste ainsi la deuxième cause de mortalité évitable après le tabac, avec 7 % du nombre total de décès de personnes âgées d’au moins 15 ans en 2015, conclut l’étude publiée dans le bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l’organisme public et reprise dans une dépêche AFP.

•• La précédente estimation de ce type, fondée sur des chiffres de 2009, avait évalué à 49 000 le nombre de décès dus à l’alcool : soit 9 % du total.

Cette baisse « s’explique en grande partie par la diminution de la mortalité pour les causes liées à l’alcool et, dans une moindre mesure, par la baisse de la consommation, passée de 27 à 26 grammes d’alcool pur par jour sur cette même période », expliquent les auteurs de l’article.

Ce facteur est beaucoup plus important chez les hommes, pour qui l’alcool est à l’origine de plus d’un décès sur 10 (11 %), contre 4 % chez les femmes.

•• Un « fardeau sanitaire » plus lourd que chez les pays voisins, soulignent les auteurs, même si la comparaison est « délicate », du fait de méthodes statistiques différentes. En Écosse, l’alcool causerait ainsi 6,8 % des décès chez les hommes et 3,3 % chez les femmes, en Suisse, 5 % et 1,4 % respectivement, et en Italie, 3 % et 2 %. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Addictions : l’alcool ? impact sanitaire en « baisse » … mais encore « considérable » (Santé publique France)  ,