Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
10 Sep 2020 | Observatoire
 

« Nous avons eu d’énormes baisses de fréquentation pendant le confinement dans nos hypermarchés , de l’ordre de 30 % à 40 %.

« Mais le panier moyen a lui aussi été plus élevé, si bien qu’il a en partie compensé la baisse du trafic. Surtout, les ventes en ligne ont fortement progressé » a déclaré le Pdg d’Auchan, Edgard Bonte, à l’occasion de la présentation des résultats (+0,8 % des ventes au premier semestre hors essence). Dont l’annonce d’un plan social fait l’objet de l’essentiel de la reprise médiatique. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Nouvelle proximité  : Auchan accélère sa transition … via les points de retrait piétons (« drive piétons »)   
10 Sep 2020 | Observatoire
 

L’expérimentation du cannabis thérapeutique en France serait-elle en train de virer à l’arlésienne ? Selon le JDD.fr, c’est la crainte de nombreux acteurs du projet qui devrait durer dix-huit mois et concerner 3 000 patients, avant une éventuelle généralisation à visée médicale d’un produit aujourd’hui prohibé.

Lancé en grande pompe il y a deux ans et autorisé par l’Assemblée nationale en décembre dernier, il est sans cesse retardé depuis (voir 17 juin et 24 janvier).

•• Seul un décret d’application permettra à l’Agence nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé (ANSM) et au Comité scientifique temporaire (CST) de débuter l’expérimentation. La Direction générale de la Santé a fait savoir qu’il devrait être publié en septembre, sans plus de précision. Sollicitée par le JDD, elle n’a pas donné suite.

•• Si l’ANSM concède que « le calendrier est serré », elle reste optimiste. Pour le président du CST, Nicolas Authier, « ça n’engage que moi, mais je pense que janvier n’est pas tenable ».

Le cadre de l’expérimentation et le cahier des charges ont beau être prêts, même si le décret était publié en septembre, procéder en quatre mois à la formation des médecins, à la sélection des fournisseurs et au contrôle des produits, relèverait de la gageure.

•• Autre inquiétude : le projet n’a reçu aucune dotation budgétaire. Les fournisseurs sélectionnés délivreront donc gracieusement le cannabis. Ce qui pourrait poser des questions juridiques.

« Un concurrent débouté risque d’obtenir la caducité du contrat du fait de l’absence de contrepartie financière », s’alarme Bechir Saket, porte-parole du collectif ACT, qui réunit une centaine patients concernés. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Cannabis thérapeutique : plusieurs acteurs de l’expérimentation craignent un énième report  
9 Sep 2020 | Observatoire
 

2 050 mètres carrés de surface, 4,5 kilomètres de rayonnages, 40 000 références et 350 marques en stock, 49 salariés, 1 200 clients attendus par jour, 21 millions d’euros de chiffre d’affaires prévu …

La pharmacie, qui vient d’ouvrir, ce jeudi 3 septembre en plein cœur de Paris (Forum des Halles), est la plus grande officine de centre-ville de France.

Elle annonce la pharmacie de demain, connectée, ultra-automatisée et à mi-chemin entre l’hypermarché, le drugstore à l’américaine et le centre de santé. Lire la suite »

9 Sep 2020 | Observatoire
 

Début août, la start-up Storelift a installé, dans un conteneur sur le port de Gennevilliers, sa première supérette 100 % automatisée … sans caisse ni employé, baptisée « Boxy ».

Si aux États-Unis, Amazon a lancé en 2018 Amazon Go, sur le même concept, en France, rares sont les supérettes automatiques déjà en place.

La start-up, basée à Ivry-sur-Seine, a été fondée en avril 2018 par David Gabai et Tom Hayat, alors âgés de 24 ans. « On a passé deux ans en recherche et développement. On a fait deux levées de fonds, dont une en 2020 de 5 millions d’euros. Aujourd’hui, nous sommes prêts » annoncent-ils dans Le Parisien / Aujourd’hui en France. 

•• Le fonctionnement est simple. On télécharge l’application Boxy sur son téléphone mobile, et on y renseigne son identité et son numéro de carte bancaire. En échange, on reçoit un QR code. Il faut le scanner pour entrer dans Boxy et… c’est tout.

Dans ce conteneur de 15 mètres carrés ouvert 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, Boxy propose des produits de première nécessité, de quoi manger le midi ou le soir, de l’épicerie ou encore des produits d’hygiène. Au total, 250 à 300 références couvrant les principaux besoins.

Les mouvements des clients sont suivis et les produits pris sont identifiés. On reçoit la facture détaillée sur son téléphone quelques minutes plus tard.

•• Au fil des jours, Boxy proposera offres spéciales et promos sur les produits avec une date limite proche.

Storelift, qui emploie quelque 20 salariés, vise le déjeuner et les achats d’appoint ou complémentaires. Seul l’alcool est absent du magasin : le système ne permet pas de s’assurer que le client qui vient d’entrer est bien majeur. Lire la suite »

7 Sep 2020 | Observatoire
 

L’épidémie de Coronavirus a pesé sur les résultats de Bic : un chiffre d’affaires pour le 1er semestre 2020 à 775,8 millions d’euros, en recul de 18,2 %, selon les résultats publiés fin juillet.

Par catégorie, la papeterie enregistre un chiffre d’affaires de 293,9 millions d’euros (-26,5 %), les briquets 268,2 millions d’euros (-14,7 %), les rasoirs 200,7 millions d’euros (-8,8 %), et autres produits 13,1 millions d’euros (-13,4 %).

Le groupe a annoncé des coûts liés au Covid de l’ordre de 70 millions d’euros : fermetures d’usines, baisse de demande produits, restructuration, sous-activité de certaines fonctions comme les forces de vente. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Bic / Coronavirus : comment une grande marque essaie de « s’inventer un futur »  
5 Sep 2020 | Observatoire
 

Chaque jour, France Bleu Besançon s’intéresse à une entreprise ou à une filière économique de la région, frontalière de la Suisse.

Zoom sur la boutique de CBD « Street Shop CBD Besançon » qui, après une période complètement à vide pendant le coronavirus, remonte la pente et dont les ventes cartonnent. En échappant, manifestement, aux incertitudes et difficultés connues par d’autres collègues à travers la France (voir 13, 8 et 2 août, 22 juillet). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Coronavirus / CBD : entre confinement, déconfinement, reconfinement … les aléas d’un shop à Besançon  
4 Sep 2020 | Observatoire
 

Le chiffre d’affaires du groupe Pernod Ricard a diminué de 8 % à 8,5 milliards d’euros et le résultat net part du groupe a plongé de 77 % … sachant que les ventes de la vodka suédoise Absolut ont reculé de 24 % sur le second semestre de l’exercice. 

« Cette marque est surexposée aux achats dans les aéroports et à l’activité des bars et boites de nuit, fermés pour cause de Covid », souligne Alexandre Ricard, le PDG, dans Les Échos, en commentant le résultat du dernier exercice du groupe, clos le 30 juin.

Refusant de céder au catastrophisme, le patron de Pernod Ricard affirme être parvenu à maintenir le cap dans la tempête. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Boissons : Pernod Ricard « a maintenu le cap dans la tempête »    ,
3 Sep 2020 | Observatoire
 

Entre la fin juin et le 22 août, le marché des fournitures scolaires a reculé de 5 %, par rapport à l’année dernière, selon le cabinet GfK.

Au début de l’été, les familles ont reporté leurs achats, d’autant que la rentrée des classes était incertaine avec le retour de la pandémie. En conséquence, les achats pour la rentrée scolaire pourraient se prolonger, projette Les Échos. 

« Les consommateurs attendent aussi chaque année avec impatience l’ARS (Allocation de Rentrée scolaire). Et encore plus cette rentrée, avec un bond de 6 % des ventes du 16 au 22 août, la semaine de son versement par rapport à la même période en 2019 », indique Morgane Vannier, consultante chez GfK. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Développement commercial / Buralistes : une rentrée différente des autres pour la papeterie et les petites fournitures scolaires  ,
2 Sep 2020 | Observatoire
 

Les promoteurs du projet de cannabis thérapeutique Cannapôle23 s’apprêtent à signer dans quelques semaines un bail avec la communauté de communes « Haute Corrèze communauté », propriétaire d’un ancien centre informatique de l’armée de Terre à Féniers, au cœur du Plateau de Millevaches. 

•• Au-delà de la production, « c’est ce site-là qu’on a choisi pour monter le futur pôle d’excellence autour du cannabis thérapeutique (…) Les bâtiments seront utilisés pour faire de la formation, de la recherche et développement et une pépinière d’entreprises », annonce Jouany Chatoux, agriculteur creusois et Président de Cannapôle23, dans un reportage de France 3 Nouvelle Aquitaine.

À l’intérieur du bâtiment militaire, dont une partie est enterrée sous terre, la stabilité thermique devrait engranger 5 à 6 récoltes par an.

•• En 2019, le principe de la filière du cannabis thérapeutique avait été acté dans le Plan particulier pour la Creuse, un projet resté pour l’instant au point mort. Face à cette situation, Jouany Chatoux, Président de Cannapôle23, demande à Emmanuel Marcon de tenir ses promesses. « Je pense que ça serait à lui si on veut accélérer les choses de donner le feu vert » avance l’agriculteur creusois. « À un moment donné, il faut qu’il y ait un patron qui prenne une décision. Actuellement, personne ne prend de décision. »

Pour Pierre Chevalier, Président de Haute Corrèze Communauté, la France a déjà perdu trop de temps : « c’est un appel du pied pour dire : décidez-vous vite ! La France ne peut pas être à la traîne sur ce type de production. » Selon lui, la France doit se mettre en conformité législative avec l’Europe. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Cannabis thérapeutique : projet de création d’un pôle d’excellence dans la Creuse  
1 Sep 2020 | Observatoire
 

La nouvelle amende de 200 euros, pour usage de stupéfiants, est généralisée à l’ensemble du territoire, ce mardi 1er septembre, après avoir été expérimentée dans plusieurs villes avec 545 verbalisations en quelques semaines.

•• Cette amende forfaitaire de 200 euros, qui vise surtout les usagers de cannabis, est testée depuis juin dans plusieurs villes dont Reims, Créteil ou Rennes (voir 17 juin).

Fin juillet, lors d’un déplacement à Nice, le Premier ministre Jean Castex avait annoncé sa généralisation à la rentrée afin d’aider les forces de l’ordre à « appliquer une sanction sans délai » et de lutter « contre les points de revente qui gangrènent les quartiers » (voir 25 juillet).

•• Dans les villes tests, au 26 août, 545 amendes avaient été distribuées, dont 172 à Rennes, selon le procureur de la République de la ville. Sur ces 172 verbalisations, « 166 portaient sur du cannabis et 7 sur de la cocaïne », a précisé dans un communiqué Philippe Astruc.

« 70 % des avis d’infraction ont été transmis aux contrevenants dont 32 % se sont déjà acquittés du paiement de l’amende », a ajouté le procureur.

 Commentaires fermés sur Cannabis : généralisation de l’amende forfaitaire pour consommation ce 1er septembre