Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Sep 2018 | L'Info
 

Dans un communiqué, Sicpa félicite l’OMS et les 47 États-Parties pour l’entrée en vigueur, le 25 septembre 2018, du premier Protocole à la Convention-cadre pour la lutte antitabac pour éliminer le commerce illicite du tabac (voir Lmdt de ce jour).

« Fruit de nombreuses années de négociations et de débats complexes, ce traité historique énonce des dispositions claires et exhaustives pour lutter contre le commerce illicite des produits du tabac, qui coûterait plusieurs dizaines de milliards de dollars par an de pertes de recettes fiscales.

•• « Le Protocole de l’OMS oblige notamment les États à mettre en place des systèmes de suivi et de traçabilité pour sécuriser les chaînes de production et d’approvisionnement de tabac et ainsi lutter contre la fraude. Cela exige, comme le stipule son article 8, que ces systèmes soient sous le contrôle des États et ne soient ni délégués, ni exécutés par l’industrie du tabac.

•• « Sicpa dispose de nombreuses années d’expérience en tant que fournisseur indépendant de technologies sécurisées auprès de gouvernements de différents continents pour contrôler les chaînes de production et d’approvisionnement de tabac. Les résultats des systèmes indépendants de suivi et de traçabilité mis en œuvre par Sicpa y sont avérés comme en attestent les rapports de multiples institutions internationales.

•• « Sicpa est un fournisseur mondial de confiance d’encres de sécurité ainsi que de solutions sécurisées d’identification, de traçabilité et d’authentification, y compris des technologies numériques évolutives telles que la blockchain. Avec des encres de sécurité de haute technologie au cœur de son expertise, la société protège la majorité des billets de banque, des documents de sécurité et de valeur et une large gamme de produits de consommation et industriels. Elle propose des solutions et des services assurant l’authentification, la traçabilité et la protection des produits ainsi que l’optimisation de la collecte des taxes.

(Voir aussi Lmdt des 2 juin 2017 et 5 avril 2016).

12 Août 2018 | L'Info
 

On sait que « les mégots » vont constituer l’un des sujets chauds de la rentrée. Brune Poirson, la secrétaire d’État à la Transition écologique et solidaire, attend les propositions des fabricants – puis de la Confédération – concernant, au moins, le sujet précis de la collecte et de la récupération des mégots (voir Lmdt des 14 juin et 12 juillet).

Justement, il est intéressant de connaitre, ce que donne le bilan – au moins sur Paris – de la mise en œuvre du décret interdisant de jeter son mégot dans l’espace public ailleurs que dans les poubelles dédiées. Un décret figurant dans le Code pénal depuis 2015 et assorti d’une amende de 68 euros (voir Lmdt des 17 avril et 1er octobre 2015).

•• Or ces verbalisations sont en très forte augmentation, à Paris, même si nous en restons à un niveau ridiculement bas par rapport au nombre de fumeurs dans la rue : 24 511 verbalisations en 2017, contre 1 880 l’année précédente. Et pour l’année en cours, nous en sommes déjà à 10 862 contraventions sur les quatre premiers mois. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mégots : on verbalise de plus en plus contre les jets de mégots à Paris  
18 Juin 2018 | L'Info
 

Les buralistes – ces commerçants à forte fréquentation et modestes paniers moyens – sont friands de billets de 5 euros, si précieux pour le rendu-monnaie tout au long de la journée.

Ce besoin n’a pas échappé à certaines personnes qui font, ces derniers temps, le tour des buralistes (et d’autres commerçants) en leur proposant de changer des rouleaux de billets de 5 euros … vite fait … furtivement … contre des billets à plus grosse valeur. Le comptage de billets se déroulant dans une certaine confusion savamment créée.

•• En fait, nous avons affaire à une nouvelle forme de la vieille escroquerie au rendu monnaie, le commerçant s’apercevant un peu tard que les rouleaux de 5 euros ne correspondent pas vraiment à la somme contre laquelle ils ont été changés. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Nouvelle forme d’escroquerie … aux billets de 5 euros  
28 Fév 2018 | L'Info
 

Alain Sauvage (président de la chambre syndicale des buralistes de la Marne et trésorier de la Confédération) était au micro de France Bleu Champagne, ce mercredi matin, pour commenter la hausse des prix du 1er mars.

•• « Le tabac représente actuellement 50 % de notre chiffre d’affaires. On sait que ça va baisser. C’est pour cela que nous avons signé avec le Gouvernement un plan de transformation qui va nous permettre de revoir complétement nos établissements, c’est-à-dire qu’on va devenir de vrais magasins de proximité.

« On a créé la banque Nickel qui est exclusivement distribuée par les buralistes. On va aussi se transformer en boutiques spécialisées dans la vente de cigarettes électroniques, marché qu’on a malheureusement laissé échapper en 2012-2013 ». Lire la suite »

27 Jan 2018 | L'Info
 

Comme quoi Police et Gendarmerie peuvent travailler de concert

• Loire-Atlantique. Ce jeudi 25 janvier, au petit matin, le centre opérationnel de la gendarmerie a été avisé d’un cambriolage en cours dans un débit de tabac de Treillières.

La vitrine de la façade du commerce venait d’être percutée par un véhicule. À l’intérieur, les cambrioleurs avaient mis la main sur de nombreuses cartouches de cigarettes, ainsi que sur des colis « relais ».

Aussitôt l’alerte donnée, des moyens importants sont engagés par la compagnie de gendarmerie de Nantes, dont un hélicoptère, avec le renfort de plusieurs équipages de fonctionnaires de la police. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Buralistes : chronique d’une insécurité ordinaire  ,
22 Jan 2018 | L'Info
 

Directeur Marketing de Compte Nickel, Jérôme Calot s’est prêté au jeu des questions-réponses de Banques-en-lignes (BEL) sur les perspectives de croissance du Compte Nickel des buralistes et ses spécificités dans l’environnement concurrentiel des néo-banques (voir Lmdt du 16 janvier). Extraits significatifs. 

BNP

« Compte-Nickel a poursuivi son développement en 2017, accompagné par la première banque de la zone euro : c’est un avantage certain lorsqu’on doit valider un modèle économique, s’adapter à la volumétrie des clients servis et continuer d’innover.

« Le passage de 140 à 2 actionnaires (BNP Paribas à 95 % et la Confédération des Buralistes à 5 %) s’est fait en douceur : Compte-Nickel reste maître de son destin, dans le respect des normes du groupe en matière de risque et de finance. À notre demande, BNP Paribas nous apporte son expertise et des opportunités d’économies d’échelle. » Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Les buralistes sont les artisans du succès de Compte Nickel » (Jérôme Calot)  ,
14 Jan 2018 | L'Info, Observatoire
 

L’hebdomadaire s’intéresse, avec l’Ifop, à ceux qui n’ont connu ni Mai 68 ni le premier choc pétrolier : « les moins de 40 ans, ce continent méconnu, cette discrète moitié de France (puisque c’est l’âge médian de la population). »

À travers une cinquantaine de questions dont une, inévitable, sur les « drogues douces ». Question : « Personnellement, êtes-vous plutôt favorable ou plutôt opposé à la dépénalisation des drogues douces, comme le cannabis ? »

• Moins de 40 ans : 48 % favorable (52 % opposé)

• 40 ans et plus : 38 % favorable

• Ensemble : 41 % favorable.

 Commentaires fermés sur Cannabis : « ce que veulent vraiment les moins de 40 ans » (L’Express)  ,
1 Jan 2018 | L'Info
 

Nos meilleurs vœux de bonheur, de santé et de réussite à nos fidèles lecteurs quotidiens. Leur présence attentionnée et leurs messages nous confortent dans notre travail.

Notre démarche est simple : fournir une information rapide, large, recoupée, sourcée, contrastée et non stigmatisatrice sur et pour tous ceux qui ont le moindre rapport avec le monde du tabac et les multiples arts de fumer. Quelle que soit leur position sur le sujet.

Nous espérons être utile : en complément des messages calibrés des canaux historiques et officiels de communication ou de l’agitation frénétique et brouillonne des réseaux sociaux, nous apportons au fil du jour une information de référence qui reste et peut se retrouver.

Ce qui apparait dans Le Monde du Tabac n’existe pas forcément ailleurs.

Cette information se veut à la fois responsable et sans tabou : aussi bien pour rappeler et mettre en perspective de lourds enjeux de santé publique que pour expliquer les efforts de ceux qui innovent, se remettent en question et s’adaptent : du buraliste à la grande entreprise. Quand il ne s’agit pas de décrypter la volonté politique derrière la pression réglementaire. Ou de mettre à jour des tentatives de manipulation de l’opinion publique.

Les faits sont là, les chiffres têtus : nous essayons de les rapporter avec rythme, tonicité et perspicacité.

Utile lecture et bonne année !

Le Monde du Tabac

 Commentaires fermés sur Voeux 2018
21 Nov 2017 | L'Info, Pression normative
 

Et si la ministre de la Santé avait réagi trop vite en répondant positivement à l’interpellation de la sénatrice socialiste de la Sarthe, Nadine Grelet-Certenais, visant à une interdiction de la présence de tabac et de fumeurs dans la production cinématographique (voir Lmdt des 17 et 20 novembre).

•• Agnés Buzyn s’était plutôt bien sortie, jusqu’à maintenant, du débat sur le paquet de 20 cigarettes à 10 euros – en (relative) discussion ces jours-ci au Parlement (voir Lmdt du 16 novembre) – et remplissait parfaitement les requis de sa présence dans le casting gouvernemental : une « marcheuse » faisant le job, avenante devant les médias et assumant des décisions porteuses de l’image d’une certaine détermination.

Patatras. La polémique actuelle l’envoie dans les cordes de la censure au cinéma et de l’entrave à la création artistique. Jamais bon pour la bonne réputation.

•• D’ailleurs, la ministre a dû immédiatement s’en rendre compte. Elle s’est vite retournée vers sa collègue de la Culture qui n’a pas encore réagi. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Prohibition et création artistique : Agnès Buzyn se donne un mauvais rôle  ,
12 Nov 2017 | L'Info
 

Les participants à la réunion ont été accueillis par Marie Lajus (préfète de l’Ariège), après que Gérald Darmanin ait déclaré : « je vous avais promis à votre Congrès de venir en Ariège. En ce moment, j’ai quatre textes en discussion au Parlement, je n’ai pu libérer que ce dimanche ».

La table-ronde organisée ce matin à la préfecture de Foix entre le ministre de l’Action et des Comptes publics et une délégation de frontaliers (voir Lmdt de ce jour) a donné lieu à un échange complet sur la vie quotidienne des buralistes et leurs attentes à la veille de l’augmentation des prix.

Tous les sujets ont été abordés : du marché parallèle bien sûr, jusqu’aux difficultés de l’activité presse en passant par les jeux, la cigarette électronique et les obstacles à la modernisation. En fonction des questions du Ministre, les échanges ont été extrêmement précis et les témoignages des buralistes ruraux se sont croisés avec celui d’un collègue du centre de Toulouse.

En introduction, Philippe Coy a précisé : « nous ne voulons pas que la profession soit sous transfusion, mais nous demandons de programmer avec vous une véritable transformation du métier de buraliste ». Le Ministre et le président de la Confédération sont convenus du fait que la négociation devait continuer et s’approfondir sur certains points, notamment les jeux.

Gérald Darmanin était accompagné de Rodolphe Gintz (Directeur général de la Douane) et Jérôme Fournel (Directeur de cabinet du Ministre).

Le Ministre a demandé à Philippe Coy de l’accompagner, cet après-midi, dans la visite du dispositif douanier mis en place dans le département.