Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

En Ontario, une dizaine de boutiques ont ouvert ce lundi 1er avril, jour fixé par le gouvernement provincial pour le début de la vente au détail de cannabis, près de six mois après la légalisation du produit à des fins récréatives sur l’ensemble du territoire canadien (voir Lmdt du 17 octobre 2018 et du 19 janvier 2019).

La vente du cannabis récréatif, dans cette province la plus peuplée du Canada, a été confiée à des commerçants indépendants, prêts à ouvrir une boutique dédiée, et une … loterie a été organisée, en décembre, pour l’attribution de permis d’exploitation.

•• Des milliers de candidats ont manifesté leur intérêt pour ouvrir une boutique dans cette province de quatorze millions d’habitants mais … seulement 25 permis ont été délivrés, pour le moment. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Canada : affluence dans les premiers magasins de cannabis en Ontario  
2 Avr 2019 | International, Profession
 

La semaine dernière, Reynolds (groupe BAT désormais, voir Lmdt du 24 juillet 2017) a donné le coup d’envoi de Revel : des pastilles à la nicotine (sans tabac, ni goudron) qui se dissolvent dans la bouche, vendues en quatre saveurs. 

C’est le premier nouveau produit lancé par l’entreprise, à une large échelle commerciale, depuis l’e-cigarette Vuse en 2013 (voir Lmdt du 7 janvier 2016).

•• « Nous ne positionnons pas cela comme un produit de cessation. C’est simplement un moyen simple pour les adultes de consommer la nicotine dans un format différent », a déclaré Shay Mustafa, vice-president consumer marketing de Reynold’s.

Les pastilles s’adressent exclusivement aux adultes qui fument déjà. Reynolds parie qu’un grand nombre de ces clients recherchent une manière plus simple et plus discrète d’utiliser la nicotine, en dehors des cigarettes traditionnelles et des e-cigarettes.

•• Afin anticiper toute critique d’« appel aux jeunes », les pastilles Revel sont vendues hors linéaire apparent et conditionnées dans des emballages protégés. Les ventes en ligne sont limitées à deux commandes par client, à la fois, et avec vérification de l’âge (21 ans) par un logiciel.

Reynolds demandera aux détaillants de participer à « We Card », un programme créé en 1996 pour réduire l’accès des mineurs au tabac. « Le marketing responsable est au cœur de la manière dont nous voulons rendre disponibles ces produits » a précisé Shay Mustafa.

 Commentaires fermés sur États-Unis : Reynolds lance des pastilles à la nicotine  ,
 

Jusqu’à maintenant, il était encore possible de fumer sur les parcs Disney de Californie et de Floride : dans des aires pour fumeurs, délimitées soigneusement dans les parcs.

Ces zones fumeurs sont désormais exclues des parcs Disney (et de ceux sous leur contrôle aux États-Unis, comme le ESPN Wide World of Sports Complex).

On ne pourra encore fumer que sur des zones aménagées et situées avant l’entrée dans les parcs.

 Commentaires fermés sur États-Unis : interdiction totale de fumer dans les parcs disney  ,
24 Mar 2019 | International
 

Le troisième des trois fabricants de tabac, sommés par la Cour d’appel du Québec (voir Lmdt du 4 mars) de dédommager quelque 100 000 victimes québécoises du tabac, vient d’obtenir la protection de la loi sur les « arrangements avec les créanciers des compagnies » (LACC), en vigueur localement. 

Rothmans, Benson & Hedges (groupe Philip Morris International) s’ajoute donc à JTI-Macdonald (voir Lmdt du 16 mars) et Imperial Tobacco Canada (groupe British American Tobacco au Canada) qui ont déjà obtenu la protection, en vertu de cette loi, qu’elles avaient demandée à la Cour supérieure de l’Ontario.

Rothmans, Benson & Hedges a confirmé dans un communiqué, vendredi 22 mars, qu’elle « a demandé l’ordonnance de la Cour supérieure de l’Ontario à la suite d’une décision défavorable en appel, dans deux recours collectifs au Québec, contre RBH, Imperial Tobacco Canada Limited, et JTI-Macdonald Corp. ».

 Commentaires fermés sur Canada : suspension de la procédure condamnant trois fabricants au Québec (suite)  ,
 

La « Journée mondiale sans Tabac », organisée chaque 31 mai par l’Organisation mondiale de la Santé (voir Lmdt des 21 février 2018 et 16 janvier 2017), sera axée en 2019 sur « le tabac et la santé pulmonaire ».

La campagne se centrera sur deux grands aspects : l’effet négatif que le tabac a sur la santé pulmonaire, allant du cancer aux maladies respiratoires chroniques ; le rôle fondamental des poumons dans la santé et le bien-être de tous.

•• « Le thème transversal du tabac et de la santé pulmonaire a des répercussions sur d’autres processus mondiaux, comme les efforts internationaux pour lutter contre les maladies non transmissibles (MNT), la tuberculose et la pollution de l’air afin de favoriser la santé » précise le communiqué.

« C’est une occasion pour engager les parties prenantes dans différents secteurs et donner aux pays les moyens de renforcer l’application des mesures que l’on retrouve dans la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac ».

•• « Pour atteindre la cible des Objectifs de Développement durable (ODD) consistant à réduire d’un tiers, d’ici à 2030, le taux de mortalité prématurée due à des maladies non transmissibles, la lutte antitabac doit être une priorité pour les gouvernements et les communautés dans le monde entier. Actuellement, le monde n’est pas dans les temps pour atteindre cette cible » rappelle l’OMS.

 Commentaires fermés sur « Journée mondiale sans tabac 2019 » : l’OMS choisit un thème transversal, la santé pulmonaire  
21 Mar 2019 | E-cigarette, International
 

Les élus de San Francisco ont présenté, ce 19 mars, un projet de loi interdisant la vente de cigarettes électroniques jusqu’à ce que la Food and Drug Administration évalue leur impact sur la santé publique. 

La ville veut ainsi enrayer le développement du vapotage chez les jeunes (selon les Centers for Disease Control and Prevention, plus de 3,6 millions d’élèves de collège et de lycée américains, en 2018).

Cette mesure, si elle était approuvée, serait la première du genre aux États-Unis, empêchant les gens d’acheter des cigarettes électroniques en ligne ou dans les magasins physiques. Elle est dans la droite ligne d’une stricte réglementation locale du tabac et du vapotage (voir Lmdt du 29 juin 2017). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur États-Unis : San Francisco lance une charge contre le vapotage et la Juul  ,
16 Mar 2019 | International, Profession
 

Une semaine après la décision de la cour d’appel du Québec confirmant le versement de plus de 15 milliards de dollars canadiens de dommages et intérêts (voir Lmdt du 4 mars), le fabricant JTI MacDonald a obtenu une suspension des procédures.

JTI MacDonald s’est, en effet, placée sous la protection de « la loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies ».

•• Dans un communiqué, l’entreprise a expliqué qu’en raison de ce jugement « extraordinaire » de la Cour d’appel, il avait été nécessaire de demander cette protection « afin de préserver 500 emplois canadiens et de poursuivre ses activités commerciales habituelles sans interruption ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Canada : suspension de la procédure condamnant trois fabricants au Québec  ,
15 Mar 2019 | International, Observatoire
 

En Suisse, le cannabis ayant une teneur en THC inférieure à 1 % est légal. Il est vendu sous forme de produits finis tels les huiles, les tisanes, des cigarettes (voir Lmdt du 4 mai 2018) mais aussi bruts, comme les fleurs. 

Dans un arrêt publié, le 12 mars, le tribunal administratif fédéral estime que ces fleurs de cannabis doivent être soumises à limpôt comme le tabac puisqu’elles sont … surtout fumées.

•• En février 2017, la Direction générale des Douanes (DGD) helvétiques avait déjà annoncé aux producteurs et distributeurs que les produits du cannabis destinés à être fumés devaient être taxés conformément à la loi sur l’imposition du tabac. Un distributeur avait alors déposé un recours. Ce qui avait tout bloqué. Lire la suite »

13 Mar 2019 | International
 

33 États américains sur 50 ont déjà légalisé la consommation de cannabis pour usage médical. Et 10 états (plus la capitale fédérale) l’ont fait pour un usage récréatif. Pourtant, Le cannabis reste toujours placé sur la liste des substances dangereuses de l’agence fédérale de lutte anti-drogue (DEA).

Deux élus américains ont présenté, le 7 mars, au Congrès un projet de loi visant à rayer le cannabis de la liste des substances dangereuses aux États-Unis, dénonçant, au passage, « une politique anti-drogue archaïque ».

•• Cette dernière a mené à « la surcriminalisation et aux incarcérations de masse », a affirmé, ainsi, la démocrate Tulsi Gabbard, élue de Hawaï à la Chambre des représentants. Avec le républicain de l’Alaska Don Young, co-auteur du projet, elle a fustigé les « milliards de dollars (dépensés) en mettant des gens sous les verrous pour des délits non violents ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur États-Unis : projet de loi pour la légalisation fédérale du cannabis  
12 Mar 2019 | E-cigarette, International
 

L’administration Trump propose d’imposer « des frais d’utilisation » aux fabricants de cigarettes électroniques dans le projet de budget 2020, publié ce lundi 11 mars, dans l’espoir de mettre fin à ce que le commissaire sortant de la Food and Drug Administration, Scott Gottlieb, a qualifié d’« épidémie » chez les jeunes.

La proposition ajouterait les fabricants et les importateurs de cigarettes électroniques à la liste des entreprises tenues de payer ces « frais d’utilisation » à la FDA, en augmentant leur montant. Les compagnies de tabac traditionnelles s’acquittent déjà de cette sorte de fiscalité. Lire la suite »