Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

On ne pourra utiliser le produit de nouvelle génération iQOS, de Philip Morris International, dans « tout lieu public couvert et fermé » du canton de Vaud.

Cette décision fait suite à l’interpellation de la députée suisse Fabienne Freymond Cantone s’inquiétant de la prochaine ouverture, dans un quartier branché de Lausanne, d’un « flagship store », sur trois étages, comprenant un grand espace de présentation et de vente de l’iQOS, un café-restaurant et un espace événementiel (voir Lmdt des 10 octobre 2016 et 10 février 2017). 

Le Conseil d’État du canton de Vaud (le gouvernement du canton) a tranché « par mesure de précaution et en l’absence d’une étude complète sur le dispositif de tabac chauffé ».

• En préambule à son annonce, le Conseil a quand même salué « toute stratégie du type de celle concernée par le projet iQOS visant à substituer la consommation de cigarettes par des produits dont la nocivité, si elle ne peut être exclue, est en tout cas notablement moindre ». Néanmoins, toujours selon le Conseil d’État, l’iQOS s’apparente à un produit du tabac, contrairement à la cigarette électronique, et il y a donc application de la loi sur le tabagisme passif. De plus, comme pour tout produit du tabac, aucune publicité de l’iQOS ne doit être présente sur le domaine public (ni dans le domaine privé dès lors qu’il est visible depuis l’espace public).

• Appelé à se prononcer sur la stratégie poursuivie par Philip Morris avec l’iQOS, le Conseil d’État a estimé que « dans la mesure où cette offre est conçue comme un produit de substitution à la cigarette, et que ce dernier a pour but de réduire la toxicité des produits consommés, il suit avec intérêt les développements de l’industrie dans ce domaine. Il en irait autrement s’il s’agissait essentiellement de capter de nouveaux consommateurs ».

 

À l’unanimité. Le parlement slovène vient d’adopter le paquet neutre. Et l’interdiction de toute publicité tabac. Mais le tout pour 2020.

Et le ministre de la santé, Milojka Kolar Celarc, d’annoncer que l’objectif est de faire passer la prévalence tabagique des 15-64 ans de 25 % à 5 %.

Après la Hongrie (voir Lmdt du 28 août 2016), ce serait le deuxième pays de l’Est à adopter la mesure.

14 Fév 2017 | International, Trafic
 

L’unité marine de la douane du port de Sfax a intercepté, ce vendredi 10 février, dans un bateau qui comptait se diriger vers la Libye, 15 conteneurs contenant 16 271 cartons remplis de tabac de contrebande. La valeur globale des cigarettes a été estimée à plus de 50 millions de dinars (20,5 millions d’euros).

Mais, d’après les informations relayées par le laboratoire de l’office national du tabac, les cartouches de cigarettes contenues dans chaque carton étaient périmées.

Selon des sources moins officielles, le bateau venait de Turquie.

12 Fév 2017 | International
 

On sait que les prix des cigarettes et du tabac ont été revus à la hausse au Luxembourg, eldorado des fumeurs frontaliers (voir Lmdt du 21 janvier).

Mais les nouveaux prix ont été appliqués sur les stocks arrivés dans les points de vente … après le 1er février. Ce qui fait qu’actuellement, les paquets déjà en rayon ne sont pas plus chers, selon plusieurs médias du Grand-duché.

La hausse est de 6 centimes en moyenne par paquet de cigarettes et 20 centimes par paquet de tabac à rouler de 50 grammes, si les fabricants laissent leurs marges inchangées. Les prix pratiqués seront de toute façon inférieurs à ceux de la France, surtout après l’augmentation du prix du tabac à rouler du 20 février.

Pour appel, 930 millions de cigarettes vendues au Luxembourg sont consommées en fait par des Français, 130 millions par des Allemands et 170 millions par des Belges. Sur un marché de 2,84 milliards d’unités.

 Commentaires fermés sur Luxembourg : l’art de la hausse des prix en douceur   ,
11 Fév 2017 | International
 

Nous sommes au Japon … Dans le cadre de la préparation des Jeux Olympiques et Paralympiques organisés en 2020 à Tokyo, le gouvernement devait renforcer sa législation sur l’interdiction de fumer dans les lieux accueillant du public.

Mais, le ministère de la Santé a décidé d’écouter les professionnels de la restauration et envisage de soumettre quelques modifications au projet de loi. Il en ressort quelques dérogations …

• L’une consisterait à permettre de fumer dans les bars et boîtes de nuit dans un espace dédié ne dépassant pas les 30 mètres carrés et ventilé (à condition qu’un panneau soit affiché à l’entrée précisant que fumer est autorisé à l’intérieur).

• L’autre serait d’autoriser de fumer à l’intérieur des petits restaurants servant de l’alcool. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Japon : tolérance relative pour les fumeurs  ,
10 Fév 2017 | International, Profession
 

On a appris, lors de la présentation des résultats 2016 de Philip Morris International, que les ventes de recharges (Heatsticks qui chauffent mais ne brûlent pas) du produit de nouvelle génération iQOS (voir Lmdt du 5 février) ont porté sur 7,4 milliards d’unités l’année dernière.

Contre 396 millions en 2015.

Par ailleurs, le groupe aura livré 813 milliards de cigarettes « traditionnelles » sur ses marchés pendant la même période (-4,1 % par rapport à 2015 ; -7,6 % sur les marchés asiatiques). Parmi lesquelles, 286 milliards de Marlboro (-1,4 %).

Commentaire d’André Calantzopoulos (PMI Chief Executive) : « nos résultats de l’année dernière mettent en valeur la force de notre modèle, avec notre gamme de marques mondiales, et cette immense promesse de nos produits à moindre risque ».

6 Fév 2017 | International, Profession
 

Japan Tobacco a fait état, ce lundi 6 février, d’un recul de 13 % sur un an de son bénéfice de 2016, ses activités à l’étranger ayant souffert d’un yen plus élevé selon une dépêche AFP (voir Lmdt du 31 octobre 2016).

L’an passé, JT a dégagé un résultat net de 421,7 milliards de yens (3,5 milliards d’euros au taux de change actuel), en l’absence d’un gain exceptionnel qui avait gonflé le résultat net de 2015.

Son bénéfice d’exploitation a cependant dans le même temps augmenté de 5 % à 593,3 milliards, aidé par la vente de propriétés immobilières. Son chiffre d’affaires annuel a, de son côté, baissé de 4,9 % à 2.143,3 milliards de yens, légèrement au-dessus de ses attentes. À l’instar d’autres groupes faisant affaires hors de l’archipel, Japan Tobacco est pénalisé par la conversion en yens de ses recettes encaissées à l’étranger. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Les résultats de Japan Tobacco neutralisés par le yen   ,
6 Fév 2017 | International
 

Selon ses détracteurs, le gouvernement d’Alexis Tsipras ne s’est pas contenté de suivre à la lettre les objectifs des créanciers publics (FMI, BCE, UE), mais il aurait même fait du zèle, en imposant … six fois plus de taxes que celles demandées.

Mais, sans les résultats escomptés. Comme le dit l’adage, l’impôt tue l’impôt. 

Ainsi, les recettes de 2016 n’ont pas été plus importantes qu’en 2015, malgré une première vague d’augmentation de la fiscalité. Et l’année 2017 ne sera sans doute pas meilleure, avec une pluie de nouvelles taxes, analyse Le Figaro de ce jeudi 26 janvier. Le ministère des Finances espérant percevoir 900 millions d’euros de plus, grâce à des taxes supplémentaires sur les cigarettes, la téléphonie mobile ou l’essence. Sans oublier une hausse de la TVA, touchant donc aussi le tabac. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Grèce : plus de taxes, moins de recettes  
 

L’iQOS arrive sur le marché espagnol.

C’est notre confrère La Boutique del Fumador qui annonce le lancement Outre-Pyrénées du produit de nouvelle génération de Philip Morris International avec lequel le tabac est chauffé et non brûlé (voir Lmdt du 23 décembre 2016).

• D’après Mario Masseroli (directeur général de PMI Espagne), « le lancement de iQOS en Espagne marque une étape importante pour atteindre l’objectif que nous nous sommes fixés, ici comme dans le monde, de remplacer les cigarettes traditionnelles par des produits alternatifs sans combustion ».

 À cette occasion, Moira Gilchrist (directeur scientifique de Philip Morris International) annonce : « nos études sur iQOS sont dans une phase très avancée. À date, nos résultats font ressortir que la vapeur issue de l’iQOS contient des niveaux significativement inférieurs de composants nocifs et que si le produit est satisfaisant pour le fumeur, il ne présente qu’un intérêt insignifiant pour ceux qui ont arrêté ou n’ont jamais commencé. Cela va clairement dans le sens de la réduction des risques ».

• Dans son message de lancement, PMI rappelle qu’iQOS est déjà commercialisé dans les villes d’une dizaine de pays au monde dont l’Italie (voir Lmdt du 28 septembre 2016), l’Allemagne, la Suisse (voir Lmdt du 10 octobre 2016) et le Japon (voir Lmdt du 23 novembre 2016). Pour un peu plus d’un million de fumeurs adultes.

Concrètement, au Japon, plus de 70 % des fumeurs qui l’ont essayé l’utilisent ensuite de manière exclusive ou prédominante.

On parle de la présence d’iQOS dans plus de 35 pays, à la fin de cette année.

5 Fév 2017 | International, Observatoire
 

Promesse de campagne de Justin Trudeau (voir Lmdt des 9 et 5 décembre 2015), le gouvernement libéral canadien prévoit de légaliser, ce printemps 2017, le cannabis. Ce qui ferait du Canada le premier pays du G7 à adopter une telle loi.

 En octobre 2016, un rapport publié par le cabinet de consultants Deloitte estimait que cette nouvelle législation déboucherait sur la création d’une industrie de 22,6 milliards de dollars canadiens (16,14 milliards d’euros). Filière complète incluant la vente des produits dérivés de la marijuana, ainsi que la sécurité, le transport et les laboratoires qui interviennent tout au long de la chaîne de production. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Canada : la légalisation du cannabis en marche