Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
7 Déc 2019 | International
 

Les ventes de cigarettes en Espagne ont connu, depuis le début de cette année, une hausse de + 1,27 % en volume selon les données du Comisionado del Mercado de Tabacos (CMT), organisme assurant la tutelle du secteur. 

•• Réaction immédiate de la ministre de la Santé en fonction, María Luisa Carcedo, qui a estimé que la prévalence tabagique repartait à la hausse, au même niveau qu’en 2005 avant la précédente loi anti-tabac.

Son ministère a déjà lancé une campagne d’information contre le tabagisme – incluant la cigarette électronique et la chicha – avant de faire rembourser des substituts nicotiniques. Sachant que l’on est toujours en attente de la constitution d’un nouveau gouvernement de coalition en Espagne.

•• Rocio Ingelmo, directrice des Affaires publique d’Altadis (Imperial Brands), n’est pas d’accord avec l’analyse de la ministre et l’a fait savoir à nouveau dans El Economista.es ce 4 décembre : « la vente de tabac n’est pas en train d’augmenter en Espagne. Ce qui se passe c’est la baisse de la contrebande du fait de la stabilité des prix et de l’amélioration du niveau de vie : d’où la hausse de la distribution légale.

« Il faut tenir compte aussi de la progression des ventes dans les zones frontières où beaucoup de fumeurs Français viennent s’approvisionner à cause de la pression fiscale dans leur pays ».

•• Depuis le début de l’année, les hausses de vente les plus importantes ont été enregistré en Andalousie à Cadix (+ 5,27 %) et Séville (+ 5,22 %), les deux provinces les plus touchées, jusqu’à maintenant, par le marché illégal. À Malaga et à Huelva, zones également concernées par la contrebande, la situation est comparable (+ 3,64 % et + 3,19 % respectivement). Ce serait le fruit des mesures prises contre les trafics de tabac de contrebande.

Dans les régions frontalières de la France, on constate aussi des hausses de + 4,39 % à Gérone, + 4,80 % à Lleida et + 2,67 % au Pays Basque espagnol.  En juillet dernier, c’est même une moyenne de + 6 % des ventes par rapport à juillet 2018 qui a été constatée du côté espagnol de la frontière.

•• Et Rocío Ingelmo de rappeler que, depuis la dernière hausse de novembre, le prix moyen du paquet, côté français, est le double du prix moyen du paquet de cigarettes espagnol.

 

La plupart des grandes sociétés de production se sont dotées d’une disposition dans leur règlement visant à réduire le nombre de films montrant des fumeurs. Mais cela ne semble pas suffisant.

Dans un rapport, publié fin octobre, l’agence américaine de santé publique (CDC) indique que le nombre de films classés au box-office mondial, comprenant des scènes avec des fumeurs, a augmenté de 57 % entre 2010 et 2018 (voir aussi 18 juillet 2017).

•• Une hausse plus marquée dans les films déconseillés aux moins de 13 ans (+ 120 %). Les films biographiques, aussi appelés biopics, sont particulièrement concernés : en 2018, environ 80 % des images de fumeurs se retrouvent dans ce type de films.

•• Reste que certaines firmes ont fait des efforts : Disney (voir 15 mars 2015), Viacom et Sony Movies ont drastiquement réduit le nombre de films montrant des fumeurs. En 2018, Disney et Viacom étaient d’ailleurs les deux seules compagnies à n’avoir montré aucune cigarette dans leurs films, jugés appropriés pour les moins de 13 ans.

Mais d’autres firmes ont suivi un chemin moins vertueux. Ainsi, le nombre de films produits par Comcast montrant des fumeurs a progressé de 19 à 573 et de 96 à 327 pour Fox Movies.

•• Aux États-Unis comme en France, le placement publicitaire de marques de tabac est interdit dans les films, les jeux vidéo ou encore à la télévision.  Des associations américaines veulent désormais signaler tous les films montrant des fumeurs, à moins qu’il ne s’agisse d’un film sur une figure historique fumeuse ou bien d’un film montrant les effets nocifs du tabagisme.

D’après certaines études, une telle mesure pourrait réduire le tabagisme d’environ 18 % chez les jeunes.

5 Déc 2019 | International
 

Le Premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, a lancé, courant novembre une campagne qui ambitionne de faire baisser de près d’un tiers le nombre de fumeurs d’ici 2025 en Grèce, où la consommation de tabac reste élevée, annonce l’AFP.

« L’État grec (…) a pour objectif de réduire le nombre de fumeurs de 30 % d’ici 2025 » a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse. « Notre ennemi est la fumée, pas les fumeurs. Notre but n’est pas de diviser, mais plutôt d’unir au nom de la santé ».

•• Selon une étude médicale publiée en octobre, le nombre de fumeurs adultes est passé de 40 à 27,5 % en une décennie (voir 22 janvier 2018). Mais le Premier ministre s’est inquiété du taux inquiétant de mineurs de 15 ans consommant du tabac : un garçon sur six et une fille sur huit. Lire la suite »

3 Déc 2019 | International, Récents
 

Surprenant. Mais malgré les achats de clients venant des pays frontaliers, les ventes globales de cigarettes au Luxembourg ont suivi une tendance à la baisse de 2000 à 2017 :  de l’ordre de 50 % en volume, tout de même.

Ce net repli reflétait notamment la baisse de la consommation observée au niveau européen, mais également un report vers le tabac à rouler (+ 20 % environ, en volume, depuis 2004).

•• Mais, depuis le début 2018, les volumes de cigarettes écoulés repartent à la hausse, selon le site Les Frontaliers citant des données chiffrées de l’Administration des Douanes et Assises luxembourgeoises (Statec). Lire la suite »

3 Déc 2019 | E-cigarette, International
 

Une douzaine de « school districts » du Missouri, du Kansas, de l’Arizona, de New York et de la Californie poursuivent en justice Juul et d’autres acteurs du marché du vapotage. 

Ils veulent notamment être remboursés des pertes financières liées aux mesures prises pour enrayer l’usage du vapotage dans les établissements, selon Les Échos.

Selon une étude, toute récente, du Journal de l’American Medical Association, 27,5 % des lycéens américains et 10,5 % des collégiens déclarent avoir utilisé des cigarettes électroniques en octobre.

•• Ce développement du vapotage « a exigé et continue d’exiger des dépenses importantes » lit-on, par exemple, dans une plainte déposée la semaine dernière contre Juul par RI Ava, un district scolaire (l’entité en charge de la gestion des collèges et des lycées publics) du Missouri devant un tribunal fédéral.

Et de citer par exemple, l’installation de systèmes de détection de vapeur (coût allant jusqu’à 40 000 dollars) ou l’embauche du personnel à temps plein pour surveiller les couloirs.

•• Juul est aussi accusé de « négligence grave » et de commercialiser auprès de mineurs, via une publicité agressive et incitative, des produits qui constituent une nuisance publique en « créant une épidémie de consommation de nicotine par les étudiants ».

•• Le district Francis Howell, lui aussi du Missouri, réclame au moins 75 000 dollars de dommages et intérêts à Juul. Dans la plainte, il évoque le nombre d’incidents disciplinaires (dus à des vapoteurs) qui est passé de trois à plus de 200 par an (en trois ans) et les coûts liés à l’embauche de personnel supplémentaire pour traquer les vapoteurs.

1 Déc 2019 | International, Profession
 

Le tribunal de commerce de Madrid vient de condamner Philip Morris Espagne pour « faits de concurrence déloyale à travers des publicités illicites pour l’Iqos et les Heets » et oblige ainsi le fabricant à suspendre sa communication sur le sujet.

Altadis (Imperial Brands) avait porté plainte contre Philip Morris, l’année dernière, en s’appuyant sur la loi espagnole qui interdit toute publicité (extérieure au point de vente) sur le tabac, depuis 2005.

Et en arguant que la promotion de l’Iqos et de ses Heets, telle qu’elle se présentait dans les médias, correspondait à de la concurrence déloyale vis-à-vis des autres acteurs du marché du tabac (voir 27 février 2019). Lire la suite »

29 Nov 2019 | International, Trafic
 

Il n’y a pas qu’en Belgique …. (voir 28 novembre). Mi-novembre, la Guardia Civil a arrêté dix personnes, d’origine des pays de l’Est, travaillant dans deux bâtiments dédiés à la fabrication de cigarettes, destinées au marché de la contrebande, à Lucena (au sud de Cordoue).

La production était destinée au marché espagnol et … européen.

•• « L’opération O’Toole » a conduit à la saisie de 23 tonnes de tabac haché, 12 000 paquets de cigarettes confectionnées, plus de 10 000 cigarettes à l’unité, plus de 6 000 filtres, 6 palettes de rouleaux de papier à cigarette … Manifestement, la petite équipe d’employés était remplacée tous les mois. Lire la suite »

29 Nov 2019 | E-cigarette, International
 

La ministre de la Santé, Danielle McCann, veut mettre en place une réglementation – aujourd’hui inexistante – entourant l’usage des produits de vapotage : notamment l’offre de saveurs, leurs taux de nicotine et leur accessibilité. Elle s’est engagée à présenter des mesures en ce sens dès l’an prochain. 

•• Ainsi, le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, a été mandaté pour piloter un groupe d’intervention dont l’objectif sera de proposer des mesures pour lutter contre le tabagisme et le vapotage, a-t-elle annoncé par voie de communiqué ce 25 novembre, selon l’agence QMI.

•• Formé de représentants du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), ce groupe entendra plusieurs partenaires : dont le Réseau du sport étudiant du Québec, le Conseil québécois sur le tabac et la santé, et la Société canadienne du cancer, notamment.

L’encadrement des saveurs, du taux de nicotine permis et de l’accessibilité des produits de vapotages seront entre autres examinés et un rapport contenant des recommandations doit être déposé au plus tard en avril prochain, a précisé le MSSS.

•• Cette annonce survient alors qu’un troisième cas de maladie pulmonaire grave – lié aux produits de vapotage – a été confirmé au Québec par le MSSS, le 14 novembre dernier.

 Commentaires fermés sur Canada : le Québec veut mettre en place une réglementation pour le vapotage … enfin   
28 Nov 2019 | International, Trafic
 

Cela commence à devenir un problème sérieux, partout en Europe (voir aussi 19 novembre). Dans la soirée du lundi 25 au mardi 26 novembre, la douane belge est intervenue dans une fabrique illégale de cigarettes à Lanaken (limitrophe à Maastricht).

Cinq personnes ont été arrêtées sur place et trois fuyards ont pu être interceptés un peu plus tard par la police locale. Toutes sont de nationalité ukrainienne.

Au moment de l’intervention douanière, le site de production était en cours de démantèlement. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Belgique : démantèlement d’une nouvelle usine clandestine  ,
28 Nov 2019 | E-cigarette, International
 

Les autorités de la capitale fédérale, Washington, ont rejoint les états de New York et de Californie (voir 20 novembre 1 et 2) en assignant en justice Juul Labs, accusé de publicité visant les plus jeunes 

Selon la plainte, déposée ce mardi 26 novembre, Juul aurait vendu illégalement ses produits aux mineurs, utilisé des plateformes comme Facebook et Instagram pour en faire la promotion et présenté une image déformée des risques entraînés par la consommation de ses produits.

•• « Nous cherchons à mettre un terme à ces pratiques illégales mises en place par Juul et qui ont entraîné une nouvelle génération dans l’addiction à la nicotine » a déclaré le procureur général de Washington Karl Racine.

Toujours selon la plainte, Juul a employé des « influenceurs » – payés pour promouvoir un produit auprès de leurs abonnés sur les réseaux sociaux – pour toucher les jeunes. L’entreprise aurait également visé les jeunes par le biais d’autres stratégies, comme la promotion de produits aromatisés ou la mise en place d’un design pensé spécifiquement pour eux.

•• L’entreprise a déclaré ne pas encore avoir étudié en détail la plainte pour répondre mais a assuré déjà lutter contre l’usage de la cigarette électronique chez les mineurs. Juul a « suspendu toutes ses publicités télévisées, papier et en ligne aux États-Unis et est engagée dans des recherches scientifiques » a répondu un porte-parole de l’entreprise, Ted Kwong.

 Commentaires fermés sur États-Unis : la ville de Washington poursuit à son tour Juul en justice   ,