Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
23 Sep 2017 | International, Profession
 

C’est ce soir que se ferment les portes du salon professionnel Inter-Tabac de Dortmund (voir Lmdt des 29 septembre 2016 et 23 septembre 2015). Avec son complément Intersupply. L’ensemble des installations ont été restructurées et agrandies avec un hall supplémentaire.

Avec déjà un record battu en nombre d’exposants : 560 dont 65 % venant de l’étranger.

Avec aussi, un développement spectaculaire des secteurs e-cigarette et chicha.

L’année dernière, le salon avait accueilli 11 700 visiteurs.

22 Sep 2017 | International
 

Voilà six ans que « Stoptober » – soit une opération accompagnant sur un mois les volontaires pour arrêter de fumer – a été lancé au Royaume-Uni, avec un certain succès, inspirant Marisol Touraine pour le « Moi(s) sans tabac » (voir Lmdt du 3 octobre 2016).

En octobre, mois de la campagne choisie par les Anglais, une nouveauté pour 2017 : l’usage de la cigarette électronique est ouvertement recommandé.

•• Le site de la campagne évolue donc, avec un espace complet consacré aux vapoteurs. Par exemple, on y retrouve le témoignage de Mark, qui a eu recours à la vape afin de ne pas craquer. Le fonctionnement d’une e-cigarette est rapidement expliqué, sans évacuer la question des risques. Lire la suite »

 

« Foundation for a smoke-free world » : la fondation pour un monde sans fumée a été lancée officiellement, le 13 septembre, à New York, lors du Global Tobacco & Nicotine Forum 2017.

Elle est créée et dirigée par le docteur Derek Yach (photo), considéré comme le principal architecte de la convention-cadre de l’OMS pour la lutte anti-tabac, lorsqu’il était à l’Organisation mondiale pour la Santé. La fondation dispose d’un premier financement annuel d’environ 80 millions de dollars (67 millions d’euros), pour douze ans, de la part de Philip Morris International.

•• « Pendant des décennies, malgré les importantes initiatives de lutte anti-tabac, le tabagisme est resté la première cause de décès évitable au monde (…) La Fondation pour un monde sans fumée apportera des ressources bien nécessaires, une expertise, des idées neuves et un esprit collaboratif pour former des partenariats, engager le dialogue, mener des recherches et prendre des mesures » a déclaré le docteur Yach.

•• Autre précision des initiateurs de cette fondation : la fondation recherche et attend des financements d’autres sources (que PMI). Les modalités de subvention, le règlement et le statut de la fondation empêchent PMI ou d’autres représentants de l’industrie du tabac d’être impliqués dans sa gouvernance ; de même que d’avoir une quelconque influence sur les décisions de financement, la stratégie ou les activités de la fondation.

Celle-ci aura un programme de recherche indépendant, sera propriétaire de ses données, aura liberté de publication et des protections strictes par rapport aux conflits d’intérêts.

•• À noter, parmi ses premiers objectifs : « identifier des cultures alternatives et des moyens de subsistance pour les cultivateurs de tabac alors que la demande mondiale décline. »

À suivre.

 

« Une formidable opportunité de promouvoir de la valeur ajoutée industrielle générée au Mali, dans le cadre d’une stratégie volontariste de redynamisation et de réorganisation de la filière tabac » : c’est ainsi qu’est annoncé un accord, scellé le 7 septembre, entre la Société Nationale des Tabacs et Allumettes du Mali (SONATAM) – l’opérateur historique du pays – et British American Tobacco. En présence du ministre du développement industriel, Mohamed Ali Ag Ibrahim.

L’objet de cet accord : transférer au Mali l’intégralité de la fabrication et de la distribution de la marque la plus vendue sur le marché national, Dunhill International.

•• Auparavant, le marché malien était approvisionné en Dunhill International par les usines BAT situées en Afrique du Sud. Cet accord représente donc une étape majeure dans le développement industriel de la SONATAM. À la clé : la construction d’un atelier de production, entièrement dédié à la fabrication de la marque, « avec l’acquisition de machines industrielles de dernière génération afin d’assurer une qualité de production conforme aux meilleurs standards internationaux », souligne un communiqué émis à cette occasion.

À terme, le Mali disposera de l’outil industriel, pour cette activité, le plus moderne de la région. Avec une capacité de production annuelle dépassant les 3,5 milliards de cigarettes. « Ce qui permettra la création d’emplois et l’amélioration de l’équilibre de la balance commerciale » ajoute encore le communiqué.

•• Toujours en vertu de cet accord, « la SONATAM mobilisera un investissement de plus de 10 milliards de francs CFA qui sera garanti par le groupe Imperial Tobacco ».

En effet, si l’État malien est l’actionnaire majoritaire de l’entreprise (270 emplois directs en production et 15 000 emplois indirects générés dans la distribution et la sous-traitance locale), il s’est allié à des investisseurs de référence, dont Imperial, « pour assurer l’appui financier et l’expertise technique nécessaire afin de garantir la pérennité économique de l’entreprise ».

•• Outre la présence du ministre du développement industriel, on notera que la signature de l’accord s’est déroulée sous les yeux de plusieurs témoins : le représentant du ministère malien des finances, Modibo Maïga ; le représentant du président du groupe hôtelier Laico, Hakim Aburaghigua ; le vice-président du Medef International, Mahamadou Sako ; le secrétaire général du Conseil français des Investisseurs en Afrique (CIAN), Stephen Decam.

•• À cette occasion, des déclarations ont été faites :

• Pour Xavier Durroux (General Manager d’Imperial Tobacco pour l’Afrique et l’Océan Indien) : « cet accord constitue une formidable opportunité pour promouvoir la valeur ajoutée industrielle générée au Mali, avec l’appui de deux acteurs mondiaux de référence sur le marché du tabac (Imperial Tobacco et BAT) qui unissent leurs forces pour soutenir ce projet d’investissement structurant et exemplaire à l’échelle africaine. Il démontre également la confiance que nous avons dans la vision du développement du Mali portée par le Président de la République, son Excellence Ibrahim Boubacar Keïta, et le soutien apporté par son gouvernement à travers le contrat de performance. »

• Selon Laurent Meffre (General Manager West African Markets de British American Tobacco) : « la concrétisation de cet accord nous permettra, en tant que partenaires privilégiés, de renforcer notre empreinte commune sur le marché malien, tout en entraînant des retombées qui dynamiseront l’économie nationale par la création de centaines d’emplois directs et indirects. »

7 Sep 2017 | E-cigarette, International
 

Une équipe de tabacologues britanniques a publié, la dernière semaine d’août, une analyse des dernières données de cinq études, menées entre 2015 et 2017, sur le vapotage et le tabagisme des jeunes de 11 à 16 ans outre-Manche.

Toutes enquêtes confondues, ce sont les comportements de 60 000 adolescents britanniques qui ont ainsi été évalués, notamment à travers la Youth Tobacco Policy Survey (YTPS) et deux enquêtes réalisées par Action on Smoking and Health (ASH). Un échantillon plutôt significatif.

•• Si le nombre d’adultes vapoteurs est estimé à 2,9 millions en Grande-Bretagne, l’utilisation (même très occasionnelle) de la cigarette électronique chez les jeunes de 11 à 16 ans ne concerne qu’une petite minorité d’entre eux. De plus, le vapotage régulier reste circonscrit aux fumeurs déjà réguliers et s’avère rare chez ceux qui n’ont jamais fumé. Lire la suite »

31 Août 2017 | International, Profession
 

Situation surprenante. Imperial Brands et Japan Tobacco International ont fait appel à une équipe de consultants spécialisés en restructurations pour aider leur logisticien : le grossiste Palmer and Harvey (P&H). C’est le Sunday Times qui le révèle.

Il faut préciser que Palmer and Harvey est un groupe (spécialisé en confiserie et en tabac, à ses débuts, il y a près de 100 ans) qui livre plus de 60 000 commerces et détaillants (des GMS aux stations-services) avec toutes sortes de produits, dont du tabac. Son chiffre d’affaires est de l’ordre de 4,8 milliards d’euros pour 4 000 employés.

Parmi les réseaux livrés par Palmer and Harvey : Tesco, premier groupe de distribution britannique avec 1 500 points de vente (des GMS dont un grand nombre vendent du tabac disposé dans des armoires closes). Tesco ne pèse pas moins de 40 % de l’activité de P&H. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Royaume-Uni : les fabricants de tabac au secours de leur logisticien  
31 Août 2017 | International, Profession
 

On parle de plus en plus du produit de nouvelle génération de BAT : la glo, avec ses heatsticks de tabac chauffé Kent (voir Lmdt des 13 avril et 22 mai).

« Les résultats de glo à Sendai, au Japon, dépassent nos prévisions et d’autres lancements sont prévus là-bas et sur d’autres marchés d’ici la fin de l’année » a-t-on encore récemment déclaré chez British American Tobacco.

•• La glo est déjà présente sur une quinzaine de marchés. Dernier exemple : la Corée du Sud (où le fabricant de cigarettes national, KT& G, prépare aussi son produit à tabac chauffé …).

« La glo, c’est un clic, un bouton » annonce un peu partout dans les médias Hamish Norrie, le directeur marketing de BAT Corée. « Notre atout c’est que le fonctionnement de glo est très facile à comprendre, à utiliser et à nettoyer. »

•• D’ailleurs, l’usine coréenne de BAT va produire des Heatsticks Kent. Une ligne de production est prévue aussi en Russie.

•• Dans le domaine de la cigarette électronique, BAT se montre aussi satisfait de la montée en puissance de ses parts de marché en Europe. Notamment avec le lancement de la nouvelle Vype Pebble. Dont une évolution – la Vype e-pen III – va bientôt sortir.

 

Ce n’est pas le principe même de la lutte anti-tabac qui est critiquable. Puisqu’il s’agit même de l’encourager. Mais l’application indifférenciée du programme de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) sans tenir compte des réalités, comportementales et sociales, de chaque pays. 

Ainsi, au Sénégal, où l’on vend du tabac dans tout type de commerce (sans réseau organisé), les cigarettes s’écoulant encore en grande partie à l’unité.

•• Votée il y a trois ans (voir Lmdt du 15 mars 2014), la loi de lutte contre le tabagisme vient donc de faire une entrée spectaculaire au Sénégal avec l’arrivée, le samedi 26 août –  sur les étals des vendeurs ambulants ou des épiceries – de paquets de cigarettes avec des photos-choc. Sachant que là-bas, on vend encore beaucoup les cigarettes à l’unité, rappelons-le. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Sénégal : application laborieuse du programme anti-tabac de l’OMS   ,
29 Août 2017 | International, Trafic
 

Ce n’est pas la première fois que nous rappelons le rapport entre trafic de terrorisme. Le premier permettant de financer, directement ou indirectement, le second (voir Lmdt du 18 août 2016 et 14 avril 2015).

Nous ne sommes pas étonnés de la teneur d’un communiqué du ministère de La Défense nationale algérien qui établit un bilan de diverses opérations ayant eu lieu le 21 août.

Ainsi à Batna (dans les Aurès, à 440 kilomètres au sud-est d’Alger), un détachement de l’Armée nationale populaire a découvert et détruit deux casemates supposées être utilisées par des terroristes.

Mais en même temps, ils ont saisi 65 kilos de kif traité, 32 400 paquets de tabac et 11 040 bouteilles de différentes boissons.

 

Prix des paquets en hausse, réduction du nombre de points de vente : le maire de New York a approuvé une série de mesures destinées à faire chuter le nombre de fumeurs dans la capitale financière américaine, rapporte l’AFP confirmant une information que nous avons déjà donnée ici-même (voir Lmdt du 22 avril).

Les sept mesures signées lundi font notamment passer le prix minimum du paquet de cigarettes vendu à New York à 13 dollars (10,80 euros), contre 10,50 dollars jusqu’à présent. Soit le prix le plus élevé des États-Unis, selon certains médias américains.

Si beaucoup de points de vente appliquent déjà de tels tarifs, la moyenne est actuellement de 11,23 dollars (9,32 euros) le paquet, selon le département municipal de la santé. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur États-Unis : diminution autoritaire des points de vente tabac  ,