Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
25 Mai 2017 | International, Trafic
 

Les fabricants implantés sur le marché espagnol ont commencé à prendre des mesures pour freiner la diffusion de tabac en provenance de Gibraltar, une des portes d’approvisionnement du marché parallèle dans la Péninsule (voir Lmdt 30 décembre 2015). 16 % des cigarettes consommées en Espagne viennent de Gibraltar (contre 15,3 % d’Andorre et 63 % des Canaries).

Ainsi, selon un article de eleconomista.es, Altadis est en train d’identifier, par le sigle « GIB », les cartouches destinées spécifiquement à ce marché de Gibraltar, afin de faciliter le travail de la police et d’enrayer ainsi leurs ventes dans les zones limitrophes d’Andalousie. Une approche similaire à celle que développe Landewyck.

•• Philip Morris explique que les paquets vendus à Gibraltar portent des avertissements sanitaires en anglais et incorporent un code de traçabilité, avec un symbole de trois astérisques, montrant de façon apparente que le produit est destiné au marché de Gibraltar.

•• Chez JTI, les avertissements sanitaires sont également en anglais et « tout produit vendu dans le Rocher est marqué d’un code alphanumérique ainsi que d’un autre, en « nuage de points », afin de permettre son identification totale (de la date et lieu de fabrication jusqu’à l’entité qui l’a commercialisé), ce qui permet de faciliter  le suivi du parcours de n’importe quel produit détourné du système légal de vente ».

Et selon un accord signé avec l’Office Anti-Fraude de l’Union européenne (Olaf), JTI annonce un approvisionnement raisonnablement limité du marché de Gibraltar « en fonction du nombre potentiel d’acheteurs résidents, temporaires ou touristes ».

•• Même démarche chez BAT, avec le choix de contrôler le volume d’approvisionnement de ses produits sur le territoire de Gibraltar, en comptant également sur ses propres systèmes de traçabilité.

Le volume livré répond ainsi à un « quota justifié » qui correspond à une évaluation de la demande des consommateurs locaux et des touristes qui achètent dans la limite légale.

•• Il semblerait également que, sous la pression de Bruxelles, les autorités de la colonie britannique aient décidé d’agir. Les boutiques et les bars, commercialisant du tabac, ne peuvent plus vendre qu’une cartouche par jour et par personne (au lieu de 5 auparavant), les horaires d’ouverture sont limités de 8 heures du matin à 20 heures et chaque établissement ne peut avoir en réserve que 50 cartouches.

Avec, à la clé, des sanctions pouvant aller jusqu’à la suspension de la licence de vente.

Accompagnées des actions de la douane, ces dispositions amèneraient de premières améliorations visibles sur ce volet du marché parallèle, selon l’article … Restent les trafiquants en tout genre (voir Lmdt du 1er mars 2017).

 

Il s’agissait de l’une des promesses de campagne de Rodrigo Duterte, président des Philippines. Surtout connu pour sa sanglante campagne de répression contre les trafiquants de tabac, il a aussi été élu sur un large programme de moralisation de la société et de rétablissement de l’ordre. Ce jeudi 18 mai, il a signé un décret anti-tabac (voir Lmdt du 16 octobre 2016) qui entre en vigueur dans 60 jours.

•• Fumer et vapoter seront interdits dans tous les lieux publics clos mais aussi sur les trottoirs de la voie publique. L’échelle des sanctions pouvant aller jusqu’à quatre mois de prison ferme.

•• Le décret permet, surtout, de rattraper le niveau des normes appliquées dans d’autres pays, en instituant une interdiction de la consommation, de l’achat et de la vente de tabac pour les moins de 18 ans. Seront désormais bannis tous les points de vente situés à moins de 100 mètres des écoles.

• Cependant, n’importe quelle boutique peut encore écouler des cigarettes, sachant que la vente à l’unité est quasi générale.

22 Mai 2017 | International
 

La bataille concurrentielle sur le marché, que l’on nous annonce prometteur, du « tabac chauffé » ne fait que commencer …

•• Le système glo de BAT (composé d’un appareil électronique/ device et de recharges de tabac à chauffer Kent Neosticks / voir Lmdt du 13 avril 2017) est lancé à Vancouver, capitale de la Colombie Britannique, sur la côte pacifique canadienne.

Avec la perspective d’une diffusion dans les autres provinces canadiennes pour les mois à venir.

« Les fumeurs adultes canadiens sont dans l’attente d’un choix de produits alternatifs au tabac traditionnel. Nous sommes persuadés que glo va répondre à cette demande et leur offrir une authentique alternative » a déclaré, dans les médias, Kingsley Wheaton, « managing director for Next Generation Products » chez BAT. Lire la suite »

19 Mai 2017 | International, Trafic
 

Révélatrice, cette saisie des douanes espagnoles dans le port de Valence, le 3 mai dernier. 300 000 paquets de cigarettes de la marque « Dunston », inconnue en Espagne et sans homologation, semble-t-il, sur un marché de l’Union Européenne. 

Les investigations ont démarré quand les autorités douanières d’un autre pays européen ont averti qu’un navire (le « MSC Pamela ») – en provenance des Émirats Arabes et qui avait accosté le 30 avril – était soupçonné de transporter une importante quantité de tabac non déclaré. Lire la suite »

18 Mai 2017 | International, Profession
 

La mise en place, comme annoncé, d’un site Internet avec une présentation des différents réseaux réglementés de distribution du tabac en Europe (voir Lmdt du 23 février) ainsi que la réouverture, cet été, d’un bureau flambant neuf à Bruxelles : ce sont deux sujets qui ont été abordés, ce mercredi 17 mai, lors d’une réunion de la Confédération européenne des Détaillants de Tabac (CEDT) qui s’est tenue sous la présidence de Pascal Montredon à Rome.

Parmi les interventions, on aura remarqué :

•• un bilan de la mise en place du paquet neutre en France par Jean-Luc Renaud (secrétaire général de la Confédération) : « cela s’est passé exactement comme les buralistes l’avaient annoncé : zéro efficacité contre le tabagisme et le maximum de problèmes pour les buralistes ».

À ce propos, les présidents italien (Giovanni Risso) et espagnol (Mario Espejo Aguilar) ont confirmé que l’on ne parlait plus de projet de paquet neutre dans leur pays respectif. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur CEDT : objectif Bruxelles
18 Mai 2017 | International
 

S’il y a vingt ans l’industrie américaine du tabac vivait la pire crise de son histoire (procès, lutte anti-tabac), elle connaît aujourd’hui des résultats qui dépassent de loin ceux des autres pays développés. Au point qu’elle investit désormais massivement dans les alternatives à la cigarette traditionnelle … selon une analyse du quotidien suisse Tages-Anzeiger du mardi 9 mai et reprise dans La Tribune de Genève (voir aussi Lmdt du 24 octobre 2016).

•• Cette reprise inattendue a été rendue possible par une consolidation dans l’industrie du tabac. Deux géants contrôlent désormais plus de 80% du marché, explique Tages-Anzeiger

Un marché qui est de nouveau si attrayant que British American Tobacco (BAT) a fait son retour après une absence de dix années et ambitionne de devenir le n°1, devant le fabricant de Marlboro, Altria (ex Philip Morris Companies Inc.) et Reynolds (ndlr : qu’il est en train d’acquérir / voir Lmdt des 5 avril et 10 mars).

Selon le patron de BAT, les États-Unis sont devenus l’endroit où le potentiel de croissance en termes de bénéfices est le plus grand au monde, si l’on ne tient pas compte de la Chine où l’État a le monopole du tabac. Et de se lancer dans une comparaison : son entreprise n’a besoin de vendre que 2 paquets de cigarettes au pays de l’oncle Sam pour engranger les mêmes bénéfices qu’avec 6 paquets dans d’autres pays développés, voire 13 dans certains pays en développement.

•• Cela serait dû à une combinaison unique, selon le quotidien.

• D’une part, les impôts sur le tabac y sont restés relativement bas (42 % de taxes sur un paquet de cigarettes contre 53 % en Suisse, 82 % au Royaume-Uni), « ce qui a permis aux fabricants américains d’augmenter leurs prix tout en se gardant une marge plus élevée que dans les autres pays développés ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur États-Unis : pourquoi l’industrie du tabac serait-elle si florissante ?  ,
17 Mai 2017 | International
 

Le RSEQ (Réseau du Sport étudiant du Québec), en partenariat avec le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), lance « Dégueu » : une nouvelle campagne – annuelle – de prévention du tabagisme chez les jeunes de 11 à 14 ans, l’âge moyen d’initiation au tabac se situant, là-bas, à 13,3 ans.

•• L’objectif est de sensibiliser les jeunes le plus tôt possible, afin de leur faire développer un sens critique pour dire non aux produits du tabac. La campagne veut ainsi démontrer que « fumer c’est dégueu » et qu’il est tout à fait légitime de refuser les produits du tabac, « sans qu’il y ait de conséquence sociale » souligne le communiqué.

•• La campagne est déployée à la télévision, sur le web et les médias sociaux ainsi que dans les établissements d’enseignement secondaire, les établissements de santé et de services sociaux jusqu’au 22 mai. Elle associe des images, supposées repoussantes, à l’action de fumer : du genre « j’aimerai mieux lécher un poisson que de fumer » ou « j’aimerai mieux boire de la bave de chien que de fumer ».

Sur le site fumercestdégueu.ca, les jeunes peuvent également découvrir un question-réponse sur les impacts du tabagisme (santé, portefeuille, société, etc.)

16 Mai 2017 | International
 

La presse coréenne en parle avant même la conférence de presse programmée, ce mercredi, par Philip Morris à Séoul. Son directeur local, Chong-Il-woo, devrait y annoncer le lancement du produit à risques potentiellement réduits IQOS.

Il est vrai que les Coréens ne sont pas insensibles au succès rencontré par ce produit au tabac chauffé dans les principales villes de l’archipel nippon. Les sticks de tabac à chauffer « Heets » y ont raflé, en un rien de temps, 5 % du marché du tabac domestique (voir Lmdt du 23 novembre 2016).

Rappelons que l’IQOS est en cours de lancement en France (voir Lmdt du 2 mai). Sur des villes-pilotes et leurs alentours : Paris et Nice.

10 Mai 2017 | International, Profession
 

Japan Tobacco a fait état mercredi d’un bénéfice net en recul de 27,5 % au premier trimestre calendaire 2017, en l’absence d’éléments exceptionnels qui avaient gonflé le résultat l’an dernier, et a confirmé ses objectifs annuels, selon une dépêche AFP que nous reprenons à la suite.

Le bénéfice net a reculé à 105,5 milliards de yens (850 millions d’euros au cours actuel). Le gain d’exploitation a également chuté de 27 % à 149 milliards de yens.

« Ce trimestre a été affecté par une base de comparaison défavorable », a commenté Mitsuomi Koizumi, PDG de JT, cité dans le communiqué. Le groupe avait en effet bénéficié au premier trimestre 2016 d’importants gains de cession d’actifs immobiliers. Mais « nous avons bien avancé vers la réalisation de notre feuille de route annuelle », a-t-il ajouté. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Japan Tobacco : recul du bénéfice au premier trimestre   ,
10 Mai 2017 | International
 

Le 1er mai, la région de la Catalogne a mis en œuvre la première étape d’une recommandation de l’Organisation mondiale de la Santé dans la lutte contre l’obésité : taxer de 20 % les boissons à haut contenu en sucres. Ce n’est qu’une première étape annonce-t-on sur place, puisque le gouvernement régional envisage déjà d’étendre cette fiscalité à d’autres aliments trop riches en sucre ou en graisse.

•• La mesure fiscale prescrit une taxe de 0,08 euro par litre pour les produits contenant entre 5 et 8 grammes de sucres par 100 millilitres. Elle passe à 0,12 euro par litre pour les produits dépassant les huit grammes de sucres par 100 millilitres. Ainsi, une cannette de Coca-Cola dans une boutique de quartier voit ses prix augmenter de 7 %. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Espagne : la Catalogne taxe les boissons sucrées … avant certains produits alimentaires  ,