Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Mai 2018 | Institutions
 

La consommation de tabac et d’alcool est responsable de près de 60 000 décès par cancers en France chaque année. C’est sur cette base que l’Institut national du Cancer lance une nouvelle campagne d’information sur ces facteurs de risque évitables, avec pour slogan : « Savoir, c’est pouvoir agir ».

Du 22 mai au 10 juin, deux spots sont diffusés sur les chaînes TV et sur le web. L’un rappelle qu’une consommation prolongée de tabac est un facteur de risque majeur de cancer, même si on fume peu (lien).

L’autre détaille les localisations de cancer attribuables à la consommation d’alcool.

Ces spots sont soutenus par une campagne dans la presse et sur les réseaux sociaux. L’ensemble du dispositif renvoie vers des pages informatives et interactives sur le site e-cancer.fr.

17 Mai 2018 | Institutions
 

Le ministère des Solidarités et de la Santé a fait savoir, hier soir, que les patchs NicoretteSkin, à 28,55 euros, sont (à partir de dimanche) remboursables à 65 % par l’Assurance Maladie (voir Lmdt des 16 mai et 26 mars). À cette occasion, le ministère a publié le communiqué suivant :

« Contre le fléau du tabagisme, Agnès Buzyn poursuit le combat qu’elle porte depuis toujours et se félicite de cette nouvelle étape pour le soutien de ceux qui souhaitent arrêter de fumer.

Cette mesure du Plan priorité́ prévention présenté́ le 26 mars 2018 avec le Premier ministre vient compléter celles déjà̀ prises, comme l’augmentation du prix des produits du tabac. Deux premiers traitements de substitution nicotinique sont désormais remboursables par l’assurance maladie : des « gommes à mâcher », depuis le 22 mars 2018 et des « patchs », depuis le 16 mai 2018. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Remboursement de patchs nicotiniques : « soutenir les fumeurs qui souhaitent arrêter de fumer » (Agnès Buzyn)  ,
16 Mai 2018 | Institutions
 

L’Assurance maladie va rembourser à compter du 20 mai des patchs anti-tabac, comme le prévoit le plan « Priorité prévention » présenté fin mars par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, qui a salué mercredi cette « nouvelle étape » de la lutte contre le tabagisme, annonce l’AFP (voir Lmdt du 26 mars).

« Deux traitements de substitution nicotinique sont désormais remboursables », indique Mme Buzyn dans un communiqué.

•• Après la gomme à mâcher Nicotine EG (fabriquée par EG Labo), prise en charge par la Sécu depuis le 28 mars, le patch NicoretteSkin (de Johnson&Johnson) a été inscrit au remboursement par un arrêté paru mardi au Journal officiel et qui prendra effet « au quatrième jour suivant (sa) date de publication ». Un prix unique a été fixé pour chaque produit, quels que soit les dosages ou les parfums : 14,14 euros pour Nicotine EG et 28,55 euros pour NicoretteSkin, remboursés à 65 % par l’Assurance maladie. Lire la suite »

27 Mar 2018 | Institutions
 

Lors du Comité interministériel sur la Santé d’hier – où un plan en faveur des traitements de substitution a été présenté (voir Lmdt du 26 mars) – le premier ministre a déclaré (selon le compte rendu) : « le vrai ennemi est le tabac. Cela fait quinze ans que l’on tourne autour du pot.

« Désormais, votre médecin pourra prescrire des substituts nicotiniques et vous pourrez en obtenir le remboursement comme n’importe quel médicament. »

« On augmente le prix du paquet de cigarettes. Mais on facilite aussi l’accès aux traitements de substitution. Aux 6 millions de fumeurs qui veulent arrêter : c’est le moment de passer à l’acte. »

Comme pour la limitation à 80 kilomètres / heure, Édouard Philippe reste droit dans ses bottes et simple dans son message.

Simpliste, diront certains.

Quoiqu’il en soit, il faudra des résultats.

 Commentaires fermés sur « Le vrai ennemi est le tabac » (Édouard Philippe)  ,
26 Mar 2018 | Institutions
 

Traitements anti-tabac remboursés comme n’importe quel médicament, vaccination antigrippe en pharmacie, dépistage du cancer du col de l’utérus …

Le gouvernement a dévoilé, ce lundi 26 mars, le volet prévention de sa stratégie santé, avec l’objectif de préserver plusieurs dizaines de milliers de vies chaque année, annonce l’AFP.

« Une vraie politique de prévention permettrait de préserver près de 100 000 vies par an », écrit le Premier ministre, Édouard Philippe, dans le document qui récapitule les 25 mesures prévues.

•• Au total, ce plan « représente un investissement de 400 millions d’euros pour 5 ans », selon le gouvernement.

Signe de son importance, ce plan « Priorité prévention » a été présenté par Édouard Philippe et la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, lors d’un comité interministériel au siège de l’agence sanitaire Santé Publique France (Val-de-Marne). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Nouveau plan de prévention du gouvernement : les traitements anti-tabac bientôt remboursés comme les autres médicaments  ,
27 Fév 2018 | Institutions
 

Dès la rentrée 2018, 47 000 futurs médecins, sages-femmes ou infirmiers conduiront des missions de prévention dans les écoles, les entreprises, les maisons de retraite et autres « milieux » de vie, ont annoncé, ce lundi 26 février à Angers, les ministres de la Santé et de l’Enseignement supérieur, en dévoilant les contours du « service sanitaire ».

•• Animer des ateliers pour apprendre aux enfants les bienfaits d’une bonne alimentation et de l’activité physique, prévenir les addictions (alcool, tabac, etc.) chez les ados ou encore les informer sur la vie sexuelle et les moyens de contraception.

Cinq thèmes « prioritaires » mais non « exclusifs » d’intervention ont été retenus, selon Agnès Buzyn (voir Lmdt du 26 décembre 2017).

•• Des missions de prévention seront, dans un premier temps, intégrées, dans les cursus des étudiants en médecine, maïeutique, pharmacie, soins dentaires et infirmiers, et kinésithérapie, soit 47 000 personnes par an. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur De la « Stratégie nationale de santé » au « service sanitaire » : enfin … des moyens humains pour une politique de prévention sérieuse  ,
16 Jan 2018 | Institutions
 

Le directeur de cabinet d’Agnès Buzyn, Gilles de Margerie, ayant été nommé Commissaire général à la Stratégie et à la Prospective (ancien Commissaire au Plan), son successeur vient d’arriver au ministère de la Santé.

Celui-ci, Raymond Le Moign, est un familier des lieux.

En effet, celui qui occupait dernièrement le poste de directeur général du CHU de Toulouse, a été directeur-adjoint du cabinet de Marisol Touraine de 2013 à 2016.

4 Jan 2018 | Institutions
 

Le professeur Jérôme Salomon vient d’être nommé à la tête de la Direction générale de la Santé (DGS).

Il est présenté comme spécialiste de la santé publique, des maladies infectieuses et tropicales ainsi qu’expert en gestion de crise. Il a été aussi, et surtout, l’un des conseillers santé de la campagne électorale d’Emmanuel Macron.

Il remplace Benoît Vallet (voir Lmdt des 27 mars 2017 et 17 juin 2016) qui s’était très impliqué dans le dossier du paquet neutre. Mais avait fini à faire preuve d’ouverture en matière de vapotage. Benoit Vallet devient conseiller-maître à la Cour des Comptes. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Un homme du Président a la tête de la direction générale de la santé  
1 Déc 2017 | Institutions
 

Plus de 157 000 personnes se sont inscrites à la deuxième édition du « Moi(s) sans tabac », qui s’achevait ce jeudi 30 novembre, et 706 000 kits d’aide à l’arrêt ont été distribués, a indiqué l’agence sanitaire Santé publique France, selon laquelle l’opération a suscité « un bel engouement collectif ».

Pour la première édition l’an passé, 637 000 kits gratuits d’aide à l’arrêt du tabac avaient été distribués en pharmacie et 180 000 personnes s’étaient inscrites à l’opération.

Cette année, le site www.tabac-info-service.fr, sur lequel on pouvait s’inscrire, a reçu 1,2 million de visiteurs uniques et la ligne téléphonique dédiée, le 3989, a reçu près de 12 000 appels. L’appli de coaching mise en place pour l’opération a été téléchargée près de 95 000 fois.

Les régions qui ont compté le plus de participants au « Moi(s) sans tabac » sont l’Île-de-France (24 700, pour 2,1 millions de fumeurs quotidiens), Auvergne Rhône-Alpes (18 100, pour 1,5 million de fumeurs quotidiens) et Occitanie (15 000, pour 1,3 million de fumeurs quotidiens).

30 Nov 2017 | Institutions
 

Christine d’Autume, inspectrice générale des affaires sociales, a été élue présidente du conseil d’administration de l’Observatoire français des Drogues et Toxicomanie (OFDT) sur proposition de la Mission interministérielle de Lutte contre les Drogues et les Conduites addictives (Mildeca).

Elle remplace Katherine Cornier qui exerçait cette fonction depuis trois ans (voir Lmdt du 28 novembre 2014).

Énarque (promotion « Michel de Montaigne »), Christine d’Autume a notamment travaillé cinq ans à la Direction générale de la Santé, avant d’être nommée inspectrice des affaires sociales en 2002, puis inspectrice générale des affaires sociales en 2009. Depuis 2016, elle est président du collège/comité des pairs « Santé » et membre du comité exécutif de l’Inspection générale des affaires sociales.

En août dernier, Julien Morel d’Arleux a été nommé directeur de l’OFDT.

 Commentaires fermés sur OFDT : Christine d’Autume, nouvelle présidente