Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
10 Fév 2021 | Institutions
 

Un rapport parlementaire, publié ce mercredi 10 février, appelle à sortir d’une situation « quasiment ubuesque » pour offrir à la France, premier producteur européen de chanvre, une réglementation plus souple sur le cannabis « bien-être » (CBD) et saisir ainsi l’occasion de développer ce marché en vogue, rapporte Le Figaro avec l’AFP.

Selon les auteurs, le CBD est « la victime collatérale de l’approche essentiellement sécuritaire du cannabis dans notre pays ». Pour sortir de cette situation, lever le frein au développement économique du secteur et « garantir au consommateur une sécurité totale » sur les produits issus du CBD, la mission d’information parlementaire sur les usages du cannabis (voir 21 novembre 2020) formule, dans son rapport vingt propositions. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur CBD : un rapport parlementaire appelle à une réglementation plus souple  ,
10 Fév 2021 | Institutions
 

À l’occasion de la présentation de la stratégie décennale de lutte contre le cancer (voir 4 et 8 février) Santé publique France, l’Assurance Maladie et le ministère des Solidarité et de la Santé lancent, du 5 février au 5 mars, une nouvelle campagne pour promouvoir « Tabac info service » et donner les clefs aux fumeurs pour réussir l’arrêt du tabac au temps de la Covid-19.

Façon de redonner des couleurs à « Tabac info Service » qui n’aura pas vraiment performé ces derniers temps (voir 3 décembre 2020). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Plan Cancer : une campagne de promotion de « Tabac Info Service » et des chiffres sur la mortalité   , , ,
8 Fév 2021 | Institutions
 

Jeudi 4 février dernier a été présenté un nouveau plan de lutte contre le cancer en France : soit « une stratégie décennale contre les cancers 2021-2030 » (voir 4 février). 

Laquelle se décline en un certain nombre de « fiches action » correspondant à autant de feuilles de route pour les 10 ans à venir. Ci-dessous, l’intégralité de la fiche action sur le tabac intitulée : « appeler à la mobilisation de tous pour en finir avec le tabac ».

CONTEXTE

Le tabac est le premier facteur de risque de cancer, responsable d’un cancer sur cinq et d’un décès sur trois par cancer. Consommer du tabac augmente le risque de 17 localisations différentes de cancer. La France connaît une des consommations les plus élevées parmi les pays occidentaux : un adulte sur 4 fume quotidiennement du tabac.

Le Programme national de réduction du tabagisme (2014-2019) puis le Programme national de lutte contre le tabac (2018-2022) ont marqué un engagement de l’État sans précédent avec une réduction enregistrée de 1 600 000 fumeurs entre 2016 et 2018 et une dé-normalisation du tabagisme auprès des jeunes.

Cependant, la prévalence du tabagisme est trop élevée face aux enjeux de santé publique qu’il représente, notamment parmi les personnes les moins diplômées et ayant les plus bas revenus.

La stratégie cancer doit s’employer à mettre fin à la principale cause de cancer en France pour que, à l’avenir, nous puissions améliorer considérablement l’état de santé de nos concitoyens et mobiliser d’importants efforts sur d’autres sujets de prévention pour lesquels les attentes sociétales sont fortes.

OBJECTIF

Supprimer l’exposition de la population au tabac, premier facteur de risque de cancer, et ainsi éviter environ 60 000 cas de cancers à horizon 2040.

EFFET ATTENDU POUR LES PERSONNES

Une société qui, collectivement, n’accepte plus de donner une place au tabac.

ÉLÉMENTS CONSTITUTIFS DE L’ACTION D’ICI 2030

Poursuivre la mobilisation du levier du prix pour limiter l’accès aux produits du tabac

• Étendre les espaces sans tabac et faire respecter les interdictions de fumer et de vente aux mineurs

• Garantir l’interdiction de vente aux mineurs par des dispositifs de contrôle

• Dénormaliser totalement l’image du tabac

• Renouveler le PNLT (Programme national de Lutte contre le Tabac) en mobilisant l’ensemble des leviers

• Impliquer l’ensemble des professionnels de santé, sociaux et médico-sociaux à l’accompagnement de l’arrêt du tabac

• Renforcer l’accompagnement des fumeurs en développant la communication et le marketing social

• Favoriser la prise en charge des personnes qui fument dans l’arrêt du tabac

 Commentaires fermés sur Tabac : ce que dit vraiment le nouveau Plan cancer  ,
4 Fév 2021 | Institutions
 

Emmanuel Macron a annoncé jeudi, en présentant la stratégie décennale contre le cancer, vouloir renforcer la prévention contre le tabac et l’excès d’alcool, visant même une future « génération sans tabac », afin de ramener le nombre de morts évitables (toutes causes réunies / ndlr) de 150 000 à 100 000 par an (voir 4 février). Ainsi débute un communiqué AFP dont nous reprenons les principaux passages.

En pleine pandémie du Covid, qui a déjà fait 77 000 morts, le chef de l’État a annoncé une hausse de 20 % des moyens déployés contre une maladie qui reste la première cause de mortalité chez les hommes et la deuxième chez les femmes (…) Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Plan cancer : « des campagnes d‘information sur la toxicité du tabac » (Emmanuel Macron)  ,
4 Fév 2021 | Institutions
 

Ce matin, le président Emmanuel Macron se rend à l‘Institut Gustave Roussy de Villejuif, à l‘occasion de la Journée mondiale contre le Cancer. Il devrait y présenter un certain nombre d‘objectifs dans le cadre d‘un nouveau plan cancer.

En fait : une stratégie nationale décennale 2011-2021, préparée par l’Institut national du Cancer (INCa/ voir 7 octobre, 23 septembre et 25 juin 2020). 1,7 milliard d‘euros d’investissements sur 5 ans sont prévus.

« L’ambition, c‘est d‘aller plus vite (…) sur la lancée des plans précédents » dit-on du côté de l‘Élysée, selon l’AFP. Après les « progrès notables » des plans précédents, il s‘agit de « donner de la visibilité » à tous les acteurs.

Le tabac (première cause de cancer évitable) mais aussi l’alcool seront toujours parmi les premières cibles. Concernant ce dernier, c‘est l’addiction des jeunes qui sera particulièrement visée. L‘objectif d‘une génération sans tabac en 2032 doit y être mis en avant.

Ce plan décennal fait suite aux trois plans précédents : Chirac (2003-2007), Sarkozy (2009-2013) et Hollande (2014-2019).

 Commentaires fermés sur Plan cancer : « génération sans tabac en 2030 »  ,
4 Fév 2021 | Institutions, International
 

L’Union européenne a dévoilé mercredi son propre plan de lutte contre le cancer, prévoyant d’engager 4 milliards d’euros pour financer des programmes de prévention, de recherche et de déploiement des traitements au sein de l’UE, dans le cadre de son grand projet d’« Europe de la santé ».

« Malheureusement, nous avons aujourd’hui à travers l’UE divers niveaux d’accès aux programmes de prévention, différents taux de dépistage précoce, de diagnostic, de traitement et de survie. C’est inexcusable », a estimé la commissaire à la Santé Stella Kyriakides (voir 11 septembre 2019) lors d’une conférence de presse, relayée par l’AFP, alors que ce 4 février est Journée mondiale contre le cancer.

•• « Nous voulons nous assurer que tous les malades ont la même chance de survie, où qu’ils vivent », a-t-elle ajouté. L’exécutif européen entend débloquer des fonds pour renforcer l’accès à des dépistages et à des diagnostics performants, une détection précoce offrant les meilleures chances de survie.

L’objectif est que, d’ici 2025, au moins 90 % des personnes qualifiées pour des dépistages des cancers du côlon, du sein ou du col de l’utérus puissent y avoir accès. Bruxelles envisage d’élargir son soutien aux dépistages des cancers gastriques, de la prostate et des poumons (…)

•• L’exécutif européen s’efforcera par ailleurs de réduire encore la consommation d’alcool, la pollution environnementale, mais surtout le tabagisme  en révisant les directives sur la production et la taxation du tabac.

« Nous voulons créer une « génération sans tabac », avec moins de 5 % des Européens fumant du tabac d’ici 2040, contre environ 25 % aujourd’hui », a indiqué Stella Kyriakides (voir 11 mai 2020).

 Commentaires fermés sur Europe / Plan Cancer : « moins de 5 % d’Européens fumant du tabac d’ici 2040 » (Stella Kyriakides)  , ,
7 Jan 2021 | Institutions
 

Agnès Buzyn – qui a été ministre de la Santé pendant 2 ans et demi (voir 16 février 2020) – vient de rejoindre l’Organisation mondiale de la Santé à Genève.

Elle intègre le cabinet du directeur général, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Son titre : Envoyée du directeur général pour les affaires multilatérales. Elle va représenter l’institution internationale auprès de l’Union européenne, du G7 et de la fondation Gates.

L’OMS prépare actuellement la 9ème session de la Conférence des Parties à sa Convention Cadre pour la lutte anti-tabac / Cop 9 (voir 29 avril 2020).

On connaît la grande réserve (c’est un euphémisme) de l’OMS sur les produits de nouvelle génération : vapotage comme à tabac chauffé (voir 23 janvier, 29 juillet).

 Commentaires fermés sur OMS : une nouvelle recrue, Agnès Buzyn  ,
18 Déc 2020 | Institutions
 

Rodolphe Gintz vient de rejoindre le Secrétariat général de La Défense et de la Sécurité nationale (SGDSN) en qualité de coordinateur interministériel pour le Brexit.

On se souvient que Rodolphe Gintz a été Directeur général des Douanes et Droits indirects de février 2017 à août 2019.

À ce titre, il a mené avec Philippe Coy les négociations menant au Protocole sur la Transformation des buralistes (voir 2, 4 février et 26 décembre 2018). Il a aussi conduit le renforcement du dispositif anti-contrebande du tabac de la Douane, voulu par le Gouvernement.

Ingénieur en chef des Ponts, des Eaux et Forêts, Inspecteur général des Finances, il a été auparavant conseiller pour les Comptes publics à Matignon et à l’Élysée.

 Commentaires fermés sur Rodolphe Gintz sur le front du Brexit  
9 Déc 2020 | Institutions, International
 

L’OMS a donné, ce mardi 8 décembre, le coup d’envoi d’une campagne mondiale d’un an « S’engager à arrêter pendant la COVID-19 ».

Deux temps forts selon l’organisation internationale : sur WhatsApp, le nouveau défi « J’arrête de fumer » et une publication : « Plus de 100 raisons d’arrêter de fumer ».

Cette campagne s’appuiera sur des groupes d’anciens fumeurs pour apporter un soutien ainsi un soutien concret à au moins 100 millions de personnes qui s’efforcent de renoncer au tabac en ce moment même. Lire la suite »

3 Déc 2020 | Institutions
 

La campagne nationale d’aide à l’arrêt du tabac conçue et pilotée par Santé publique France, en partenariat avec le Ministère des Solidarités et de la Santé et l’Assurance Maladie s’est tenue cette année dans des conditions exceptionnelles, annonce un communiqué de Santé Publique France à l’issue de la 5ème édition (voir 2 décembre).

Nous le reproduisons intégralement.

•• « Malgré les difficultés liées à l’épidémie de COVID-19 et le deuxième confinement,

plus de 125 000 fumeurs se sont inscrits à l’édition 2020 de #MoisSansTabac ;

 plus de 85 000 personnes se sont inscrites au nouveau « Programme 40 jours », l’e-mailing quotidien développé spécifiquement pour cette édition et qui proposait chaque jour des conseils, activités, challenges pour accompagner les participants ; Lire la suite »