Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
21 Fév 2020 | Institutions
 

La nuit dernière, le regard perçant et lumineux de Michel Charasse s’est éteint à jamais.

Son caractère entier au service de hautes missions, ses exigeantes fidélités et convictions, tant politiques que philosophiques, en auront fait un grand personnage de l’actualité gouvernementale et parlementaire à partir des années 80.

Une silhouette churchillienne, le cigare compris, ajoutant à sa renommée. Car Michel Charasse était d’une nature telle qu’il ne s’épargnait aucune polémique. Y compris sur le tabac. Lire la suite »

17 Fév 2020 | Institutions, L'essentiel
 

Certes, Olivier Véran, le nouveau ministre des Solidarités et de la Santé (candidat à ce poste depuis longtemps) va être complètement occupé par le passage du texte sur les retraites à l’Assemblée nationale, mais pour le moyen-terme, il n’est pas inintéressant de connaitre certaines de ses prises de position (voir le 16 février 2020). 

Sur le tabac, on n’oubliera pas son rôle très actif en faveur du paquet neutre, le peu de temps où il s’est retrouvé député PS de l’Isère (voir 23 mars 2015).

•• Mais ce médecin neurologue au CHU de Grenoble est aussi un pragmatique.

Nous ne faisons pas, ici, allusion à son ralliement précoce à Emmanuel Macron (dont il a validé le paquet à 10 euros dans le programme, en tant que réfèrent Santé de la campagne présidentielle) mais à la pertinence des questions qu’il posait, l’année dernière par exemple, à Agnès Buzyn, en tant que rapporteur du budget de la Sécurité sociale : « avec la hausse de la fiscalité du tabac, on a eu un effondrement des ventes. Nous voulons savoir si la contrebande a augmenté, si les gens arrêtent réellement de fumer, et connaitre l’impact de cette mesure sur les finances de l’État. » (voir 18 juin 2019).

•• C’est sur le vapotage que le nouveau ministre de la Santé est attendu.

En septembre dernier, en pleine crise du vapotage aux États-Unis, il avançait : « c’est un mésusage des cigarettes électroniques qui entraîne les risques sanitaires vus aux États-Unis. En France, le vapotage est mieux encadré et sécurisé …

« Je regarde ce qui se fait ailleurs. On parle beaucoup des pays qui interdisent le vapotage, mais au Royaume-Uni, sous l’impulsion des autorités sanitaires, il a été promu comme un outil de sevrage au tabac. C’est pour ça que j’estime qu’interdire le vapotage n’aurait aucun sens (…)

« Le débat est loin d’être stabilisé. Mais je prédis qu’à terme, le vapotage sera considéré comme un outil de sevrage du tabac et ira de pair avec un remboursement » (voir 29 septembre 2019).

16 Fév 2020 | Institutions
 

Quittant son ministère dans les conditions que l’on connaît, Agnès Buzyn va peut-être rencontrer des buralistes … dans cette campagne électorale parisienne où elle vient d’accepter de se lancer.

En tout cas, pressée par les enjeux, elle se dispensera probablement d’arrêter des fumeurs en pleine rue pour leur faire morale, comme il lui arrivait de le faire avant d’être ministre.

•• Malgré les demandes répétées de dialogue de la Confédération, elle n’aura reçu, dans son bureau ministériel, Philippe Coy et Sophie Lejeune qu’une seule fois (voir 23 mars 2018). Lire la suite »

13 Fév 2020 | Institutions
 

Dans une évaluation des règles mises en place par l’Union en matière de taxation du tabac, publiée ce lundi 11 février, la Commission européenne rappelle la nécessité de redéfinir la fiscalité appliquée au tabac. 

L’Union européenne a instauré, en effet, en 2011, un cadre légal pour harmoniser les taxes sur le tabac entre états-membres en fixant un droit d’accise minimal sur les cigarettes et le tabac à rouler. L’objectif était de freiner la consommation et de décourager les achats transfrontaliers ainsi que la contrebande au sein de l’UE.

Or les règles de l’UE ne sont plus adaptées à l’objectif, selon le rapport. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Fiscalité tabac : l’Europe se pose des questions sur … les achats transfrontaliers et une nouvelle Directive tabac  , ,
10 Fév 2020 | Institutions
 

Trop de Français seraient encore exposés à la fumée de leur entourage, à domicile ou au travail : c’est du moins la conclusion que tire Santé publique France d’une enquête publiée ce vendredi 7 février.

SpF appelle, en conséquence, à « continuer les efforts de dénormalisation du tabac ».

•• « 15,7 % des personnes âgées de 18 à 64 ans exerçant une activité professionnelle déclarent en 2017 avoir été exposées à la fumée de tabac des autres : au cours des 30 derniers jours, à l’intérieur des locaux sur leur lieu de travail », et cette proportion n’a pas baissé par rapport à 2014, observe l’agence sanitaire publique selon une dépêche AFP. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Tabagisme passif : ces chiffres qui amènent Santé publique France à lancer une nouvelle offensive pour la « dénormalisation »   , ,
3 Fév 2020 | Institutions
 

La Commission européenne réfléchit au retrait des petites pièces de couleur rouge (1 et 2 centimes). Plus précisément, la nouvelle présidente, Ursula von der Leyen, pourrait proposer des règles uniformes d’arrondi afin de les faire disparaître.

Cette décision aurait surtout un motif économique. Car ces pièces, faites d’acier et de cuivre, coûtent plus cher à produire que leur valeur faciale : en 2013, la Commission avait évalué le coût de leur frappe à 1,4 milliard d’euros depuis 2002.

•• Interrogé par RMC, le 30 janvier, Bernard Maurice, buraliste dans le centre de Toulouse, approuve : « c’est un soulagement, ça va nous alléger la caisse. On était envahi de petites pièces le soir pour compter. Et ça permettra un flux plus rapide pour les clients ».

•• De son côté, Jean-Marc Martinez, président de la Fédération des Commerçants de Toulouse, prévient : « comme on aura tendance à arrondir à la dizaine supérieure, c’est le consommateur qui va perdre ».

 Commentaires fermés sur Suppression des pièces de 1 et 2 centimes : le pour et le contre   
9 Jan 2020 | Institutions
 

Un exemple de prévention intelligente.

La Mildeca (Mission interministérielle de Lutte contre les Drogues et les Conduites addictives / voir les 15 mai et 8 janvier 2019) lance une campagne d’information et de prévention – en partenariat avec Bayard Jeunesse – en publiant un livret de 16 pages, sous forme de bande dessinée.

Intitulé « Jeux vidéo, alcool, tabac : Je dis NON aux addictions » sera distribué à 1,5 million de lecteurs d’Images Doc et J’aime Lire, deux publications de Bayard Jeunesse.

•• En effet, alcool, tabac, drogues, jeux vidéo, … l’adolescence reste l’âge des expérimentations et des premiers excès. Réalisé par des journalistes jeunesse, avec les conseils de psychologues et d’addictologues, ce livret a été conçu pour permettre aux 10-13 ans de faire le point et leur fournir des clés afin de comprendre ces comportements et réduire les risques de tels usages.

•• Il met, notamment, l’accent sur les incitations à consommer : dans le cercle familial ou amical mais également dans l’espace public et bien sûr sur les réseaux sociaux, internet ou dans les films et séries.

À travers trois mises en situation autour de trois produits différents (jeux vidéo, alcool et tabac), les enfants se voient proposer des conseils pour faire face à une incitation ou maîtriser une consommation qui dérape. Ce livret propose également des conseils aux parents pour aborder le sujet avec leurs enfants et les aider à fixer des limites, par exemple :  ou à résister aux incitations présentes dans leur environnement.

 Commentaires fermés sur Prévention : un livret pour aider les 10-13 ans à dire non aux addictions … des jeux au tabac  ,
7 Déc 2019 | Institutions
 

Quatre ans après la découverte de 43 tonnes de café contrefait au Havre, le parquet a requis le renvoi en correctionnelle de six anciens hauts responsables douaniers, impliqués dans une affaire de corruption et dans laquelle certaines méthodes de lutte contre le trafic de tabac sont évoquées (voir 25 avril 2017 ainsi que 15 mars et 21 août 2018). 

Des « errements », un « phénomène de corruption gravissime » et une « totale déloyauté à l’égard de l’autorité judiciaire » … C’est en des termes incisifs que le parquet de Paris a justifié, dans son réquisitoire définitif daté du 13 novembre, la tenue d’un procès dans cette vaste affaire. La décision finale sur un procès pour tout ou partie de ces protagonistes revient désormais aux juges d’instruction, selon Lepoint.fr et l’AFP. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Douane : six ex-responsables des Douanes sous la menace d’un procès  ,
4 Déc 2019 | Institutions
 

Plus de 200 000 personnes ont participé en novembre au « Mois sans tabac », un chiffre en baisse pour cette quatrième édition, ce qui incite les autorités sanitaires à préparer une version renouvelée l’an prochain, confirme l’AFP (voir 30 novembre).

Pour cette campagne nationale d’aide à l’arrêt du tabac, pilotée par Santé publique France, 203 892 personnes se sont inscrites sur le site internet dédié.

C’est moins que les 241 000 participants de novembre 2018, l’édition qui a connu le plus grand succès à ce jour, depuis le lancement de l’opération en 2016.

« Ce rendez-vous désormais incontournable dans l’agenda des Français reviendra en 2020 dans une version totalement nouvelle », pour continuer à susciter l’intérêt des fumeurs désireux de s’arrêter, a annoncé Santé publique France.

30 Nov 2019 | Institutions
 

Manifestement, il va falloir imaginer autre chose et mieux utiliser l’argent public. Ne serait-ce qu’en s’appuyant plus sur les relais potentiels que constituent le monde du vapotage et les buralistes. 

Guère plus de 200 000 personnes ont participé à la quatrième édition du « Mois sans Tabac » … « mais l’opération comptabilise près de 800 000 inscriptions depuis sa création en 2016 », se dépêche d’annoncer Santé publique France dans un communiqué bilan.

•• Si le nombre d’inscrits sur le site de cette quatrième édition s’effondre (203 175 contre 241 000 en 2018), la participation aux autres outils d’aide à distance serait en progression (voir 29 novembre 2018) : Lire la suite »