Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
3 Juil 2020 | Institutions
 

Édouard Philippe aura marqué de son empreinte la politique française de juin 2017 jusqu’à cette crise sanitaire dont il a su sortir renforcé de l’épreuve.

On se souviendra que c’est lui qui a confirmé le paquet à 10 euros, dans le cadre de la trajectoire fiscale 2018-2020, en tout début de son discours de politique générale du 4 juillet 2017 à l’Assemblée nationale (voir 4 et 12 juillet 2017).

Il a suivi la mise en œuvre de cette politique tout en mettant le même soin, par ailleurs, à celle du plan d’accompagnement des buralistes et de leur projet de Transformation pour lesquels Matignon a procédé à plusieurs arbitrages décisifs entre Agnès Buzyn et Gérald Darmanin. Lire la suite »

2 Juil 2020 | Institutions
 

Le professeur Michel Reynaud, figure importante de la lutte contre les addictions, est mort à l’âge de 70 ans, a annoncé la Fédération française d’addictologie, et son décès a provoqué une pluie d’hommages chez les acteurs de ce secteur.

Michel Reynaud était « le fondateur de l’addictologie française, celui qui par ses travaux, ses réflexions et son engagement sans faille a véritablement créé la discipline en France et l’a toujours portée avec conviction et détermination », souligne la Fédération française d’addictologie dans un communiqué repris par l’AFP.

•• Il était une « figure de référence de l’addictologie » et « son engagement a significativement contribué à enrichir les politiques publiques de lutte contre les addictions », a réagi  la Mildeca (Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives). « Son expertise clinique lui a permis de développer des réflexions novatrices sur la prévention et la prise en charge des maladies liées à la consommation d’alcool, de tabac ou de drogues » relève dans un communiqué le président de la Mildeca, Nicolas Prisse.

« Je suis fier d’avoir combattu avec toi, et toute la Ligue contre le cancer aussi, contre les marchands de mort » a également twitté le président de la Ligue contre le cancer, Axel Kahn.

•• Psychiatre et addictologue, Michel Reynaud a œuvré tout au long de sa carrière pour la création de structures de soin adaptées aux patients victimes d’addictions.

Il avait « créé un centre renommé à l’hôpital Paul Brousse » et «a été l’auteur de rapports importants pour les progrès de l’addictologie » a rappelé sur Twitter le directeur général de l’AP-HP (Assistance publique – Hôpitaux de Paris) Martin Hirsch.

Président de la Fédération française d’addictologie de 2007 à 2009, Michel Reynaud avait également créé le Fonds Actions Addictions, dont il était le président, et la plateforme en ligne d’aide et d’information « Addict’Aide » (voir 15 mai 2019). Lire la suite »

25 Juin 2020 | Institutions
 

« Accélération de l’accès aux traitements innovants, succès de la lutte anti-tabac, forfait post-cancer sur les rails » : l’année dernière, le 3ème Plan Cancer a permis de réelles avancées, conclut le rapport annuel de l’Institut national du Cancer (INCa). 

Selon ce 6ème bilan annuel, remis traditionnellement au président de la République, « 90% des objectifs fixés » ont été atteints, annonce une dépêche AFP.

•• Le 3ème Plan Cancer (2014-2019), initialement doté de 1,5 milliard d’euros, avait été lancé début février 2014 par le président François Hollande pour réduire les inégalités (voir 13 février 2015 et 11 février 2014). Lire la suite »

25 Juin 2020 | Institutions
 

La nouvelle Autorité nationale des Jeux s’est installée ce mardi 23 juin, avec la première réunion de son collège, sous la présidence d’Isabelle Falque-Pierrotin, ex-patronne de la Commission nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL). 

L’ANJ, dont la création – souhaitée depuis des années par bien des acteurs et observateurs de la filière, selon l’AFP – accompagne la récente privatisation et mise en Bourse de la FDJ ; elle a aussi dans son giron les jeux d’argent en ligne, soit 14 opérateurs agréés, et le PMU ( voir les 17 et 8 juin).

Les casinos font office d’exception : l’ANJ peut seulement intervenir auprès d’eux au titre de sa « politique de jeu responsable », le ministère de l’Intérieur ayant tenu à garder la haute main sur eux. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur FDJ / PMU : mise en place de l’Autorité nationale des Jeux   
17 Juin 2020 | Institutions
 

Isabelle Falque-Pierrotin a été officiellement nommée mardi à la tête de la nouvelle Autorité nationale des jeux (ANJ), selon un décret paru au Journal officiel qui désigne les membres du collège de cette structure administrative indépendante (voir 8 juin).

La nomination de l’ancienne présidente de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) de 2011 à 2019, avait été proposée par Emmanuel Macron, rappelle l’AFP.

•• L’Autorité nationale des jeux a été créée à la suite de la privatisation, en novembre 2019, de la Française des Jeux. Jusqu’à présent, seuls les jeux en ligne dépendaient d’une autorité indépendante, l’Arjel, qui régulait environ 12% des jeux autorisés (voir 3 octobre et 18 novembre 2019).

•• La nouvelle autorité va reprendre les prérogatives de l’Arjel en les élargissant aux courses hippiques, jeux de grattage et de loterie, et paris sportifs – qui étaient jusqu’alors placés sous la tutelle de plusieurs ministères. Elle disposera de plus d’un pouvoir de sanction économique.

Lors de ses auditions début juin devant les commissions des finances de l’Assemblée nationale et du Sénat, Isabelle Falque-Pierrotin avait affirmé que l’ANJ aurait pour objectif « d’animer le secteur de façon souple et ferme », estimant que « le régulateur ne doit pas être seulement un gendarme ». Elle avait également insisté sur « l’indépendance » de la nouvelle autorité administrative, même si cinq ministères resteront partiellement compétents (Intérieur, Budget, Agriculture, Santé, Sports).

•• Seuls les casinos ont été exclus du périmètre de l’ANJ et restent sous la tutelle du ministère de l’Intérieur.

 Commentaires fermés sur FDJ / PMU : Isabelle Falque-Pierrotin, « régulateur unique » des jeux  
7 Juin 2020 | Institutions
 

Les rumeurs se multiplient et s’entrechoquent sur la nature du remaniement ministériel que de nombreux commentateurs annoncent pour l’après-second tour des Municipales.

L’ Obs de cette semaine rappelle le « souhait » du Président de la République de nommer une femme à Matignon : « aucun nom ne s’impose, ni dans son Gouvernement, ni à l’extérieur ». C’est ainsi que Marisol Touraine sort du chapeau.

Mais elle ne présenterait « guère de légitimité auprès de la majorité », toujours selon l’hebdomadaire. Il est vrai que l’ancienne ministre de la Santé (désormais présidente d’Unitaid, organisation internationale qui vise à baisser le prix des médicaments) a fait quelques apparitions médiatiques, ces derniers temps. Lire la suite »

24 Mai 2020 | Institutions
 

Le ministre de l’Action et des Comptes publics a été élu, hier, maire de Tourcoing. Sans surprise (sa liste a recueilli 61 % des voix, lors du premier tour du 15 mars).

Et il reste ministre, confirme-t-il dans le Journal du Dimanche de ce jour où il entame une offensive politique pour la relance du pays. Extraits.

•• Sur ses fonctions de ministre et de maire : « je tiendrai ma parole, car je m’étais engagé auprès des Tourquennois à être leur maire si j’étais élu (…) Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Augmenter les impôts : pour nous, ce n’est pas une option » (Gérald Darmanin)  
4 Mar 2020 | Institutions
 

Le Directeur général de la Santé, Jérôme Salomon (voir 4 janvier 2018), était encore récemment un inconnu du grand public.

Avec sa communication quotidienne sur la progression de l’épidémie de coronavirus et les consignes à suivre, le haut fonctionnaire – qui a pris une part active à plusieurs mesures anti-tabac, ces dernières années – est en train de se faire un visage. Extraits du portrait que lui consacre Les Échos (avec nos commentaires / ndlr).

En conférence de presse, le quasi-quinqua au visage rond et au crâne lisse déroule ses exposés tranquillement, façon causerie. « Ce n’est pas la figure du directeur d’administration centrale tueur … » témoigne l’un de ses amis dans l’administration. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Coronavirus : un Directeur général de la Santé dans la ligne de « ses » ministres  
21 Fév 2020 | Institutions
 

La nuit dernière, le regard perçant et lumineux de Michel Charasse s’est éteint à jamais.

Son caractère entier au service de hautes missions, ses exigeantes fidélités et convictions, tant politiques que philosophiques, en auront fait un grand personnage de l’actualité gouvernementale et parlementaire à partir des années 80.

Une silhouette churchillienne, le cigare compris, ajoutant à sa renommée. Car Michel Charasse était d’une nature telle qu’il ne s’épargnait aucune polémique. Y compris sur le tabac. Lire la suite »

17 Fév 2020 | Institutions
 

Certes, Olivier Véran, le nouveau ministre des Solidarités et de la Santé (candidat à ce poste depuis longtemps) va être complètement occupé par le passage du texte sur les retraites à l’Assemblée nationale, mais pour le moyen-terme, il n’est pas inintéressant de connaitre certaines de ses prises de position (voir le 16 février 2020). 

Sur le tabac, on n’oubliera pas son rôle très actif en faveur du paquet neutre, le peu de temps où il s’est retrouvé député PS de l’Isère (voir 23 mars 2015).

•• Mais ce médecin neurologue au CHU de Grenoble est aussi un pragmatique.

Nous ne faisons pas, ici, allusion à son ralliement précoce à Emmanuel Macron (dont il a validé le paquet à 10 euros dans le programme, en tant que réfèrent Santé de la campagne présidentielle) mais à la pertinence des questions qu’il posait, l’année dernière par exemple, à Agnès Buzyn, en tant que rapporteur du budget de la Sécurité sociale : « avec la hausse de la fiscalité du tabac, on a eu un effondrement des ventes. Nous voulons savoir si la contrebande a augmenté, si les gens arrêtent réellement de fumer, et connaitre l’impact de cette mesure sur les finances de l’État. » (voir 18 juin 2019).

•• C’est sur le vapotage que le nouveau ministre de la Santé est attendu.

En septembre dernier, en pleine crise du vapotage aux États-Unis, il avançait : « c’est un mésusage des cigarettes électroniques qui entraîne les risques sanitaires vus aux États-Unis. En France, le vapotage est mieux encadré et sécurisé …

« Je regarde ce qui se fait ailleurs. On parle beaucoup des pays qui interdisent le vapotage, mais au Royaume-Uni, sous l’impulsion des autorités sanitaires, il a été promu comme un outil de sevrage au tabac. C’est pour ça que j’estime qu’interdire le vapotage n’aurait aucun sens (…)

« Le débat est loin d’être stabilisé. Mais je prédis qu’à terme, le vapotage sera considéré comme un outil de sevrage du tabac et ira de pair avec un remboursement » (voir 29 septembre 2019).