Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
23 Oct 2020 | L'essentiel, Profession
 

Suite à des négociations qui ont duré tout l’été avec la Confédération, Olivier Dussopt (ministre délégué aux Comptes publics) a annoncé un certain nombre de mesures aux élus, présents au congrès des buralistes qui se tient jusqu’à ce soir à Paris (voir 22 et 21 octobre).

Ces mesures font l’objet d’un « avenant au Protocole d’accord sur la Transformation du réseau des buralistes 2018-2021 du 2 février 2018 » (voir 2 et 4 février 2018).

Ce document a été signé sur place par le ministre et Philippe Coy. En présence d’Isabelle Braun-Lemaire, Directrice générale des Douanes et Droits indirects. En voici l’essentiel.

•• Transformation : prolongement du fonds de Transformation des buralistes, doté de 20 millions d’euros par an, de fin 2021 à fin 2022. Ainsi, le montant total alloué au fonds de Transformation passe de 80 à 100 millions d’euros.

•• Fiscalité tabac : « aucune nouvelle trajectoire fiscale ne sera élaborée jusqu’en décembre 2022 ».

•• Remise nette :  8,1 % au 1er janvier 2022 (sachant qu’elle passe de 7,9 % à 8 % au 1er janvier 2021)

•• Aides :

• Prolongement d’une année (jusqu’à fin 2022) des aides reprises dans le Protocole d’accord, à l’exception de la remise transitoire (dont l’application est liée à la trajectoire fiscale 2018-2020).

Il s’agit :
. du complément de remise dont le seuil d’éligibilité passe, en 2022, à 500 000 euros
. de la remise compensatoire
. de la Prime de Diversification des Activités dont le seuil d’éligibilité passe, en 2022, à 400 000 euros

• Ouverture du dispositif de remise compensatoire aux buralistes saisonniers.

21 Oct 2020 | L'essentiel, Profession
 

Lors de sa visite dans les locaux de Boissy-Saint-Léger de la Direction interrégionale de la Douane d’Ile-de-France (voir 19 et 20 octobre 2020), Olivier Dussopt (ministre des Comptes publics) s’est fait présenter le « nouveau Plan Tabacs 2020-2021 ».

En présence de Philippe Coy et de Laurent Saint Martin (rapporteur général du Budget).

•• Rappelons que dès 2018, un premier « Plan Tabacs » avait été mis en œuvre, sous l’impulsion de Gérald Darmanin, « dans le but d’intensifier l’action de la Douane sur l’ensemble des vecteurs de contrebande ». En 2019, plus de 360 tonnes de tabac de contrebande ont été saisies (+ 49 % sur 2018 /  4 février, 4 juin, 20 octobre 2020).

Par ailleurs, un nouveau dispositif a été adopté limitant le transport de tabac par les particuliers à une cartouche contre quatre précédemment (voir 31 juillet 2020).

Selon la Douane, ce « nouveau Plan Tabacs 2020-2021 » a pour objectif « de conforter cette dynamique en adaptant les méthodes et en se dotant de nouveaux outils ».

•• Ce Plan comprend trois axes :

1Le renseignement

Par exemple : il s’agit d’intensifier les échanges d’informations et de signalements avec les buralistes via la nouvelle application Stop Trafic Tabac.

De plus, la Douane a créé, lors du second semestre 2020, une « task force » dédiée qui associe services de renseignement et de contrôles. Elle vise en priorité à appréhender les filières approvisionnant l’Ile-de-France.

2• Le ciblage des contrôles

Le nouveau plan prévoit le renforcement des contrôles, notamment les achats transfrontaliers. Mais aussi des actions accrues de coopération opérationnelle s’annoncent avec plusieurs autres autorités douanières : Belgique, Espagne, Pologne, Europe de l’Est et Balkans. Par le biais d’accords d’assistance mutuelle.

Ce renforcement des contrôles s’appuie aussi sur de nouveaux outils :
la traçabilité des paquets mise en œuvre depuis l’année dernière (voir 5 août 2019) et pour laquelle de nouveaux outils sont déployés (applications mobiles, appareils compte-fils) pour vérifier les éléments authentifiants ;
des scanners nouvelle génération ;
un outil de collecte et d’analyse des données sur les réseaux sociaux (voir 14 novembre et 13 décembre 2019) ;
un regroupement des bases de données de traçabilité et communautaire.

3 La coopération

Soit la mise en commun, au niveau national et international, des informations de tous les services répressifs. À commencer avec le ministère de l’Intérieur.

 Commentaires fermés sur Douane : Plan Tabacs 2020-2021  ,
21 Oct 2020 | L'essentiel, Observatoire
 

Selon Newsweed, la dépense des Français en cannabis culminera, en 2020, à 3,24 milliards d’euros.

Sont comptabilisés le trafic avec échanges monétaires mais aussi l’autoculture et les dons qui en découlent occasionnellement. Les deux tiers de ce marché concernent l’herbe et le reste, la résine.

•• Pour Aurélien Bernard, fondateur de Newsweed, « c’est la première fois que le marché est monétisé de cette façon, nous avons pris en compte les prix des points de ventes physiques, tels que constatés par notre équipe, et ceux en ligne, sur le darkweb et les messageries comme Telegram ou WhatsApp ».

Selon cette enquête, il faut compter en moyenne 10 euros le gramme de « beuh », 5 euros le gramme de résine et 40 euros le gramme de concentrés.

•• L’OFDT (Office français des Drogues et de la Toxicomanie) dénombre près de 5 millions de consommateurs annuels de cannabis en France, dont 1,4 million de consommateurs réguliers (avec une consommation moyenne de 10 fois par mois).

Au marché noir, ou via leur propre culture, les Français consomment entre 360 et 500 tonnes de cannabis par an. Une quantité difficile à estimer en raison du caractère illicite de ces habitudes. Et sur la base de 30 tonnes consommées chaque mois, la dépense des Français en cannabis en 2020, selon Newsweed, est donc estimée à 3,24 milliards.

•• Un marché qui devrait prendre de l’ampleur en valeur.  Comme le constate Aurélien Bernard, les consommateurs changent progressivement de drogues de prédilection, et abandonnent la résine au profit de l’herbe, moins transformée, mais plus onéreuse. Le cannabis thérapeutique, dont l’expérimentation vient tout juste d’être validée (voir ce jour et 10 octobre) n’est pas pris en compte dans cette étude.

20 Oct 2020 | L'essentiel, Trafic
 

Longues et patientes filatures ; interpellations musclées sur des parkings de banlieue ; interventions « un peu chaudes » dans des épiceries nocturnes de cités ; mises en danger, volontaires ou pas …

Les équipes douanières ont pu longuement témoigner de leur vécu de lutte contre les trafics de tabac devant Olivier Dussopt (ministre délégué au Comptes publics) venu visiter, hier, les locaux de la Direction inter-régionale de la Douane à Boissy-Saint-Léger (voir le 19 octobre et ce jour).

Sous les yeux, notamment, de Philippe Coy et de Laurent Saint Martin (rapporteur général du Budget et député du Val de Marne). Dans le cadre d’une rencontre impeccablement organisée sous l’autorité de Jean-Roald L’Hermitte (Directeur inter-régional de la Douane).

•• À cette occasion, les résultats nationaux de saisies douanières sur les 3 premiers trimestres ont été présentés (période marquée par la pandémie, s’il fallait le rappeler) :

• 183 tonnes de tabac saisi (dont 103 tonnes de cigarettes / 56 %)
• 10 694 constatations.

•• Ces chiffres ne peuvent être comparés avec les résultats totaux de l’année dernière (360 tonnes / voir 4 et 6 février, 4 juin), pour des raisons évidentes, mais les services douaniers soulignent la brusque accélération des saisies depuis le 11 mai, date du déconfinement :

• 101 tonnes de tabac saisi (dont 46,7 tonnes de cigarettes / 46 %)
• 5 684 constatations (dont 1 601 dans le fret express et postal).

 Commentaires fermés sur Douane : 183 tonnes de tabac saisi sur 9 mois  ,
15 Oct 2020 | L'essentiel, Profession
 

« Confirmation de la bonne orientation de l’activité » …

La Française des Jeux vient de publier ses résultats du 3ème trimestre (par rapport à la même période 2019). Nous reproduisons l’essentiel de son communiqué financier (voir aussi 29 juillet et 6 août).

La Française des Jeux (FDJ), premier opérateur de jeux d’argent et de hasard en France, publie son activité du troisième trimestre 2020 et ses nouvelles perspectives pour l’ensemble de l’année.

Pour Stéphane Pallez, Présidente directrice générale du groupe FDJ : « Le troisième trimestre a confirmé la bonne dynamique enregistrée depuis la mi-juin et une reprise de nos activités à des niveaux comparables à ceux de 2019. Le Groupe démontre ainsi sa résilience et sa réactivité (…) Ceci, grâce à la forte mobilisation de nos collaborateurs et de notre réseau de distribution, et aux mesures d’économies mises en œuvre dès mars dernier. » Lire la suite »

 Commentaires fermés sur FDJ : + 3 % au 3ème trimestre  ,
 

Japan Tobacco lance une nouvelle « Ploom Tech+ », sur ce marché privilégié pour le tabac chauffé que représente le Japon. Ce nouveau produit sera disponible dans les Ploom shops et auprès d’une sélection de boutiques de tabac, à Tokyo, dès novembre.

La « Ploom Tech+ » se présente avec un device plus compact, plus pratique à porter et à utiliser. Il se recharge plus vite que les éditions précédentes. Il se veut particulièrement adapté aux usages des consommateurs de tabac chauffé d’aujourd’hui.

Rappelons que Japan Tobacco a mis en place toute une gamme de vaporisateurs Ploom à tabac chauffé, Ploom Tech, Ploom Tech+ (basse température / voir 31 juillet 2019) et Ploom S (haute température / voir 20 août 2019), de sorte à explorer toutes les possibilités de ce nouveau marché.

Il y a quatre mois, une nouvelle déclinaison de la Ploom S a également été mise sur le marché nippon : la S 2.0 (voir 12 juin 2020).

12 Oct 2020 | L'essentiel, Profession
 

Après les statistiques douanières sur le marché officiel du tabac pour septembre (en volume au niveau de la France continentale, voir 10 octobre), quelques éléments d’évaluation complémentaires (source Logista / voir 11 septembre).

•• Sachant que ce mois de septembre correspond à 1 jour de livraison supplémentaire par rapport à l’année dernière.

EN VOLUME (par rapport à septembre 2019)
marché global : -0,1% (-4,6 % en août, +1,1 % en juillet)
• cigarettes : -2,7%
• tabac à rouler : + 5%
• cigares/ cigarillos : +3,3%

EN VALEUR (par rapport à septembre 2019)
marché global : +12 % (+8,1 en août, +14,2 % en juillet)
• cigarettes : +9 %
• tabac à rouler : +29 %
• cigares/ cigarillos : +11%

•• Sur les 9 premiers mois de l’année (intégrant donc le confinement et 3 mois de fermeture des frontières mais aussi avec les effets prix des augmentations de novembre 2019 et mars 2020).

EN VOLUME
marché global: -0,8 %
• cigarettes : -3,9 %
• tabac à rouler : +10 %
• cigares/cigarillos : -3 %

EN VALEUR
marché global : +12 %
• cigarettes : +9,1 %
• tabac à rouler : +29 %
• cigares/cigarillos : +11,3 %

11 Oct 2020 | L'essentiel, Profession
 

Le Journal officiel du 9 octobre est paru avec l’arrêté du 28 septembre portant homologation des prix de vente au détail des produits du tabac qui seront en vigueur à partir du dimanche 1er novembre.

Lien : Prix 1er novembre 2020

La Confédération en a informé directement les buralistes, hier, par un courriel (Le Lien # 116).

Parmi les évolutions les plus notables (paquets de 20 cigarettes) :

• BAT
. Lucky Strike : de 9,50 à 9,90 ou 10 euros (selon les références)
. Peter Stuyvesant : de 10 à 10,50 euros
. Rothmans : de 9,50 à 10 euros

• JTI
. Camel : de 9,80 à 10,30 euros
. Winston : de 9,50 à 10 euros

• PMF
. Marlboro : de 10 à 10,40 euros
. Philip Morris : de 9,80 à 10,20 euros

• Seita
. Gauloises Blondes : de 9,50 à 10 euros
. News : de 9,40 à 9,90 euros

 Commentaires fermés sur Prix du tabac au 1er novembre  
8 Oct 2020 | L'essentiel, Profession
 

Devlyx – filiale du groupe DL Software (voir 26 novembre 2018) et leader français indépendant des solutions d’encaissement dédiées aux commerces de proximité – lance sa nouvelle gamme Devance+.

Conçu pour apporter plus de visibilité, d’organisation et d’ergonomie dans l’ensemble des opérations de gestion du point de vente, Devance+ fédère l’ensemble des flux d’informations générés par les utilisateurs et leur recommande des actions d’optimisation.

Cette offre innovante vient supporter la Transformation du métier de buraliste, associée à l’ouverture de nombreux services dématérialisés. Lire la suite »

1 Oct 2020 | L'essentiel, Vapotage
 

Republic Technologies International et So Good viennent de diffuser un communiqué commun que nous reprenons intégralement.

Avec l’acquisition de Innovative / So Good, Republic Technologies International entend renforcer sa présence dans le segment des cigarettes électroniques et devenir un acteur incontournable des e-liquides premium certifiés Origine France Garantie.

Republic Technologies, basé à Perpignan dans le sud de la France, annonce aujourd’hui le rachat de la société Innovative / So Good, basée à Angoulême, fabricant de e-liquides et distributeur de matériel exclusivement dans le réseau buraliste.

•• L’objectif de Republic Technologies est la création d’une entreprise fortement innovante et l’émergence d’un leader sur le marché des e-liquides et la distribution de matériel exclusivement chez les buralistes. Par cette alliance, elle montre ainsi une fois de plus son dynamisme et continue d’apporter sa contribution au tissu économique français.

L’opération annoncée aujourd’hui repose sur l’acquisition de 100 % du capital d’Innovative / So Good.

•• Pour Olivier Partouche, Directeur Général de Republic Technologies qui a piloté ce rapprochement : « So Good est une marque reconnue et appréciée pour la qualité de ses liquides. Grâce au travail de Cédric Lacouture et ses équipes, elle est devenue une marque Premium incontournable dans le réseau des buralistes. Pour nous, la complémentarité avec nos liquides E-CG était évidente et nous permettra d’étendre encore davantage notre offre et / d’accompagner les buralistes dans le développement de ce nouveau segment ».

•• Pour Cédric Lacouture, fondateur de Innovative / So Good, « l’alliance à Republic Technologies à travers la marque E-CG est une excellente nouvelle pour nos clients ! Ces derniers vont pouvoir bénéficier à court terme d’une offre complète en matière de e-liquides, de cigarettes électroniques et d’articles pour fumeurs. De toutes les propositions d’acquisitions reçues, c’est celle qui nous a convaincu sur l’avenir et le développement de So Good. La notoriété de Republic Technologies n’est plus à prouver. Alliée à E-CG, nous sommes certains que la marque que nous avons créée en 2013 aura de très belles années devant elle ! »

•• La complémentarité des deux marques fait évoluer un marché en pleine expansion et l’étendue des segments couverts redessine un portefeuille unique, complet et cohérent pour Republic Technologies. Elle renforce également la capacité de répondre aux attentes du marché et d’accompagner les buralistes dans la constitution d’une offre de e-liquides Premium au sein de leurs points de vente.