Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
3 Jan 2020 | E-cigarette, International
 

On savait bien qu’une décision politique et réglementaire majeure allait être prise sous le double effet de la crise sanitaire – pour mauvais usage de la cigarette électronique – connue par les États-Unis, l’automne dernier (voir 23 décembre 2019) et du phénomène préoccupant d’un nombre significatif d’ados vapoteurs.

Déjà, il y a eu cette généralisation à tout le pays de l’interdiction de la vente de tabac et de produits du vapotage aux moins de 21 ans (voir 20 décembre 2019).

•• Et c’est hier soir qu’a été annoncé ce qui filtrait déjà dans les médias (voir 2 janvier). Soit l’interdiction, à partir de février, d’un certain nombre d’arômes mais uniquement pour les systèmes fermés, avec cartouches scellées, de type pod : à l’exception des arômes tabac et menthol qui restent autorisés sur pods.

On notera donc que la FDA (Food and Drug Administration) accepte toujours les arômes de toute nature sur les systèmes ouverts.

•• Nous reviendrons sur les réactions suscitées déjà par cette décision, dans le contexte particulier des usages de consommation et de la politique aux USA, mais on relèvera que le leader Juul avait déjà anticipé cette évolution : en stoppant la vente de ses « pods » fruits, crème, concombre, etc. l’automne dernier.

Et en ne maintenant que trois arômes : deux au tabac et un au menthol (voir 8 novembre 2019).

2 Jan 2020 | E-cigarette, International
 

Selon les informations du New York Times de ce 31 décembre, confirmées par celles du Wall Street Journal, l’administration de Trump devrait bientôt annoncer l’interdiction de vente des e-cigarettes (à système fermé) aux goûts fruités.

Ne seraient pas concernés les saveurs tabac et menthol ainsi que l’ensemble des e-liquides (utilisés pour les dispositifs à « système ouvert »).

L’interdiction des produits fruités provient à l’origine d’une volonté de réduire l’utilisation de la cigarette électronique chez les jeunes. L’âge légal d’achat vient d’être fixé à 21 ans (voir 20 décembre). Lire la suite »

2 Jan 2020 | E-cigarette
 

Dans son dernier numéro de l’année 2019, Le Figaro a consacré deux double-pages à ces néologismes, apparus au cours de la décennie 2010-2020, révélateurs des changements que connaît la société aujourd’hui. Parmi la vingtaine choisie (comme vegan, bistronomie, millenials, ubérisation, emoticône, etc.) … le vapotage.

Avec la définition suivante, plutôt bien troussée et signée Tristan Vey, grand reporter au service Sciences/Médecine du quotidien. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Vapotage : parmi les mots nouveaux qui racontent la décennie (Le Figaro)  
27 Déc 2019 | Associations, E-cigarette
 

L’Académie nationale de Médecine se trompe de cible en remettant en cause (voir 12 décembre) le rapport de l’OMS, publié durant l’été 2019, déclarant que les cigarettes électroniques sont « incontestablement nocives »  estime Alliance contre le Tabac dans un communiqué de réaction, en date du 17 décembre, . 

Nous le reproduisons intégralement.

•• « Le communiqué de presse de l’Académie nationale de Médecine attribue à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) des intentions qui ne sont pas les siennes, en insinuant qu’elle discrédite « sans arguments », dans son rapport de 2019 (voir 27 juillet), l’usage « indubitablement nocif » de la cigarette électronique. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Vapotage : vive réaction d’Alliance contre le Tabac au communiqué de l’Académie de Médecine  ,
25 Déc 2019 | E-cigarette, International
 

Relations commerciales tendues entre la Chine et les États-Unis, crise sanitaire autour du vapotage dans ce dernier pays, mesures restrictives dans d’autres pays …

Dans le fief industriel de la fabrication de devices pour le marché mondial – à Shenzhen (d’où sortent neuf cigarettes électroniques sur dix) – cela n’a pas fait un pli.

On vient d’apprendre que, depuis octobre, 50 000 personnes travaillant dans le secteur du vapotage y ont été mises au chômage. Soit 10 % des effectifs. On attendra des recoupements sur ces statistiques chinoises, mais cela doit indiquer une tendance. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Chine : licenciements massifs dans l’industrie du vapotage  
23 Déc 2019 | E-cigarette, International
 

C’est de plus en plus officiel, mais il faudrait que les médias reviennent sur cette information autant … qu’ils se sont montrés alarmistes il y a trois mois.

Il apparait bien que c’est de l’huile avec de l’acétate de vitamine E – présente dans des recharges de e-liquides de cannabis disponibles sur le marché parallèle américain – qui est à l’origine de l’épidémie.

Et que ces composants ne sauraient être présents dans les produits du vapotage – soumis à la réglementation française et européenne – disponibles dans les points de vente de l’Hexagone. Les produits du vapotage … un cadeau pertinent pour les fumeurs se posant des questions …

•• Mais revenons à cette nouvelle étude des chercheurs des centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) – publiée ce vendredi 20 décembre – qui établit donc ce lien direct entre la présence d’acétate de vitamine E dans les poumons de vapoteurs et leurs difficultés respiratoires (voir 9 novembre).

Précisons que l’étude elle-même – qui a touché depuis juin plus de 2 500 personnes et a causé la mort de 54 patients (dernier bilan) – est désormais en baisse, après un pic en septembre, selon les dernières statistiques.

•• L’étude portant sur les cas de 51 vapoteurs, avec des problèmes pulmonaires, a constaté que 48 avaient de l’acétate de vitamine E dans leurs poumons, alors que cette substance n’a pas été détectée dans un groupe témoin constitué d’individus en bonne santé. Les analyses, menées dans 16 états américains, n’ont dénombré que deux individus ayant d’autres produits potentiellement toxiques dans leurs poumons.

La vitamine E est la cause des problèmes pulmonaires pour « une vaste majorité des patients » a confirmé, à l’agence Bloomberg, Anne Schuchat, la directrice adjointe des CDC, qui a mené l’étude publiée dans le New England Journal of Medicine.

•• L’acétate de vitamine E étant utilisée comme additif diluant dans un type de recharges, souvent illicites et vendues sous le manteau, car contenant notamment du THC, le principe actif du cannabis. Normalement inoffensive, la vitamine E peut s’acheter sous forme de gélule à avaler ou d’huile à appliquer sur la peau.

Reste que dans le cas du vapotage, le mécanisme qui lie vitamine E et lésions pulmonaires n’est pas encore bien compris. Bref, on ne sait pas encore comment tout cela s’est enclenché même si on a repéré la cause.

•• Principe de précaution : Anne Schuchat tient, cependant, à préciser qu’une telle étude ne montre pas la non-dangerosité d’autres substances utilisées dans les cigarettes électroniques. « Il pourrait y avoir d’autres épidémies » similaires, a-t-elle ajouté.

•• Dans une étude parallèle, les chercheurs des CDC ont dénombré 31 patients, touchés par ces problèmes liés à la cigarette électronique, qui ont dû revenir à l’hôpital une seconde fois, et sept qui sont morts après une hospitalisation.

Les CDC recommandent désormais que les patients fassent l’objet d’un deuxième contrôle dans les quarante-huit heures suivant leur première visite à l’hôpital. Et non plus d’attendre une ou deux semaines comme cela était préconisé auparavant.

 Commentaires fermés sur États-Unis : causes de la crise du vapotage  
21 Déc 2019 | E-cigarette, International
 

Suite aux plaintes déposées par trois associations anti-tabac, l’organisme régulateur Advertising Standards Authority (ASA) a décidé que British American Tobacco devait cesser d’utiliser tout compte Instagram public pour faire la promotion des cigarettes électroniques au Royaume-Uni.

L’ASA a également ordonné à BAT de supprimer toutes les publicités Instagram pour Vype.

•• Selon une dépêche AFP, la réglementation britannique interdit clairement de faire de la publicité en ligne pour les cigarettes électroniques, mais permet à un fabricant de communiquer des informations factuelles sur un produit telles que le nom, le contenu et le prix du produit sur ses propres sites Web. La décision de l’ASA a précisé que les comptes de médias sociaux tels que le compte @GoVype géré par BAT ne peuvent être assimilés à un site Web et que, par conséquent, aucun contenu factuel ou promotionnel pour les cigarettes électroniques n’y est autorisé. Lire la suite »

21 Déc 2019 | E-cigarette, International
 

Selon une enquête, publiée le 16 décembre dans la revue American Journal of Preventive Medicine, 75 % des adolescents américains (15 – 18 ans) qui utilisent une cigarette électronique consomment de la nicotine, du CBD, du THC, ou un mélange des trois. Sans trop connaitre la nature de ces produits.

Une explication au phénomène du mauvais usage de la cigarette électronique, Outre-Atlantique ?

•• L’équipe de chercheurs a examiné les habitudes de 14 560 adolescents américains en matière de vape, en utilisant les données de l’étude Monitoring the Future, réalisée en 2017. Sur les 14 560 participants, 12 % déclaraient avoir vapoté au moins une fois lors des 30 jours précédents. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur États-Unis : 75 % des ados vapoteurs mixeraient nicotine et cannabinoïdes (étude)  , ,
20 Déc 2019 | E-cigarette, International
 

Le gouvernement canadien a annoncé jeudi des mesures pour interdire la publicité sur les produits de vapotage « partout où elle peut être vue ou entendue par des jeunes ».

« La progression rapide du vapotage chez les jeunes préoccupe le gouvernement » a expliqué le ministère de la Santé dans un communiqué.

Les règlements proposés visent à interdire la publicité des produits de vapotage notamment dans les endroits publics ou en ligne. A contrario, la promotion de ces produits ne serait « permise que dans les commerces spécialisés, les entreprises et les sites web auxquels seuls les adultes ont accès ». Lire la suite »

18 Déc 2019 | E-cigarette
 

Le groupe Innova SAS (Nhoss) vient de publier un communiqué que nous reproduisons intégralement ci-dessous.

« Innova SAS se réjouit d’annoncer l’accord signé avec Bio Concept au terme duquel sera formé un groupe leader des produits du vapotage en France.

Les deux sociétés ont signé́ début décembre un protocole d’accord engageant la reprise de 100 % des actions de Bio Concept d’ici 2021 par Innova. Effectif au 1er janvier 2020 Innova prend une première participation au capital de Bio Concept.

•• Vincent Durieux, Président d’Innova : « les réseaux de proximité́, buralistes et presses, sont les principaux vecteurs du développement du vapotage. Nos clients doivent être en mesure de proposer aux consommateurs une offre complète des produits du vapotage, répondant à chacune de leurs attentes.

« Nous allons désormais proposer à̀ nos clients détaillants, une offre de produits composée des deux marques fortes Concept Arome et Nhoss, leur permettant de répondre à la demande de tous les consommateurs. Nous allons aussi les accompagner dans la mise en place et le développement de leur rayon, afin de proposer une offre claire et lisible, pour accroître leurs ventes et leur faire gagner des parts de marché sur les réseaux concurrents.

« Les compétences et les synergies du nouveau groupe vont permettre d’accroitre le développement et la fabrication de produits répondant aux attentes de chaque type de client et de consommateur, avec les plus hauts niveaux de qualité́ et de sûreté́.

« Je tiens à̀ féliciter Mme Leblanc, Présidente de Bio Concept, ainsi que M. Gérard Leblanc pour le fantastique développement qui a été́ réalisé́ au cours de ces années. Nous allons désormais travailler en étroite collaboration, et poursuivre ce travail avec leurs équipes. »

 Commentaires fermés sur Vapotage : Nhoss reprend Concept Arôme