Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

Il serait souhaitable que les grands médias reprennent l’information.

Hier soir, les autorités américaines se sont enfin avancées « officiellement » sur la nature de ce « mauvais usage de la cigarette électronique » à l’origine de cette crise sanitaire qui ébranle sérieusement le secteur du vapotage. Pas qu’aux États-Unis, d’ailleurs (voir 3 novembre et 29 octobre).

Et comme cela est avancé dès le déferlement de toutes ces mauvaises nouvelles (voir 4 octobre), il s’agit bien d’une huile de vitamine E ajoutée dans des recharges au cannabis vendues sur le marché parallèle. Elle a été découverte dans les fluides pulmonaires de 29 patients, analysés par les Centres de contrôle et de prévention des maladies américains (CDC). Lire la suite »

9 Nov 2019 | E-cigarette, International
 

Le président américain Donald Trump a annoncé, ce vendredi 8 novembre, vouloir faire passer l’âge minimum pour acheter des cigarettes électroniques de 18 à 21 ans.  Sa déclaration s’inscrit dans un plan plus vaste pour réduire le vapotage chez les jeunes, qui sera dévoilé « la semaine prochaine ».

•• « Nous allons annoncer une initiative très importante sur le vapotage. Nous devons particulièrement prendre soin de nos enfants, donc nous allons avoir une limite d’âge de 21 ans environ » (sic) a déclaré le Président à des journalistes, repris par l’AFP. Lire la suite »

 

Selon un sondage européen exclusif réalisé́ par Odoxa pour France Vapotage à l’approche du « Mois sans Tabac », les Français, inquiets et en pleine confusion, expriment le besoin d’être rassurés et demandent à̀ 91 % un meilleur encadrement des produits du vapotage, annonce un communiqué de France Vapotage que nous reproduisons intégralement.

« France Vapotage estime que l’État doit, sans attendre, mettre en place un cadre règlementaire spécifique et adapté afin que les consommateurs soient mieux informés sur le vapotage et son efficacité́ pour diminuer la prévalence tabagique. Lire la suite »

8 Nov 2019 | E-cigarette, International
 

Devançant une décision imminente des autorités sanitaires, le leader des cigarettes électroniques aux États-Unis a annoncé jeudi l’arrêt de la vente des recharges aromatisées à la menthe, après la publication d’une étude montrant que c’était le goût préféré des lycéens américains, selon l’AFP.

Juul ne vend dorénavant que trois arômes : deux au tabac et un au menthol, qui est différent de la menthe. La société a cessé le mois dernier de vendre ses « pods » mangue, crème (autrefois nommée crème brûlée), fruits et concombre (voir 18 octobre). La décision ne concerne que les États-Unis, où un durcissement réglementaire est attendu prochainement. Lire la suite »

7 Nov 2019 | E-cigarette, International
 

Les autorités chinoises en charge des produits du tabac ont publié, ce 1er novembre, un communiqué demandant aux sites marchands en ligne de ne plus commercialiser de cigarettes électroniques.

L’objectif est de « renforcer encore plus la protection de la santé physique et mentale des mineurs » indique le message, relayé par Reuters.

•• Cette mesure s’adresse aux « producteurs et vendeurs en gros et au détail d’e-cigarettes ». Il est demandé à ces plateformes numériques de « fermer temporairement les boutiques en ligne ».

•• Deux des entreprises leaders dans ce domaine ont l’intention de se plier à cette exigence. SnowPlus s’est en effet exprimé dans ce sens auprès de Reuters tandis que RELX Technology l’a indiqué dans un communiqué. Les sites marchands Alibaba et JD.com, qui avaient brièvement proposé des produits Juul, n’ont pas encore fait de commentaire officiel.

•• Certaines entreprises de cigarettes électroniques ont désactivé les liens de vente sur leurs sites Internet, et plus d’une douzaine de plates-formes de commerce en ligne ont retiré les produits concernés de la vente, a indiqué, ce 6 novembre, un responsable de l’administration selon l’agence de presse chinoise Xinhuanet.

6 Nov 2019 | E-cigarette, Profession
 

En parallèle du « Mois sans Tabac » (voir 1er novembre et 4 octobre), on sait que la Confédération a lancé le « Mois de la Vape » chez les buralistes.

Avec des éléments argumentaires que nous reprenons. Pour les buralistes, le « Mois de la Vape » de la Confédération c’est :

•• Six enjeux :

. politique : tenir l’engagement, pris dans le Protocole d’accord signé avec le Gouvernement (voir 2 et 4 février 2018), d’accompagner les fumeurs souhaitant s’arrêter ;
. sociétal : « prouver que le buraliste est le point de contact privilégié » par rapport à ce phénomène de société ;
. économique : un marché dont les prévisions portent sur un milliard d’euros en 2020 ;
. commercial : la cible concerne 12 millions de fumeurs ;
. stratégique : s’adapter « à une mutation profonde du marché du tabac » ;
. sanitaire : en sept ans, la vape a permis à 700 000 fumeurs de décrocher du tabac.

•• Quatre objectifs :

. ouvrir le débat avec les autorités de santé publique ;
. sensibiliser encore plus les buralistes au secteur ;
. séduire le consommateur : « lui garantir de conserver le plaisir de la nicotine différemment » ;
. mobiliser le réseau : grâce à des outils de communication et de sensibilisation.

 Commentaires fermés sur Vapotage : les six enjeux et quatre objectifs du « Mois de la Vape »  ,
6 Nov 2019 | E-cigarette
 

Par le biais d’un message publié dans la presse professionnelle, Logic (voir 29 mars) revient sur l’actualité de la cigarette électronique aux États-Unis (voir 3 novembre, 30 et 7 octobre).

Avec une argumentation s’articulant de la façon suivante :

•• La situation aux États-Unis est très différente de la situation en France. Les produits du vapotage lancés en France doivent répondre à une réglementation stricte sur les ingrédients, le niveau de nicotine et la contenance.

Cette réglementation est différente de celle présente aux États-Unis. Aujourd’hui, les produits suspectés de provoquer des maladies respiratoires par les autorités sanitaires américaines sont le THC (l’huile de cannabis) et l’acétate de vitamine E. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Vapotage : « s’informer sur l’actualité de la cigarette électronique aux États-Unis » (Logic)  ,
5 Nov 2019 | E-cigarette
 

Quelques minutes après la naissance de son fils, ce jeudi 31 octobre, un homme de 36 ans a été sérieusement blessé par l’explosion d’une batterie de sa e-cigarette dans l’ascenseur d’une clinique du 20ème arrondissement de Paris. 

Il a déposé plainte, ce samedi après-midi, au commissariat pour mise en danger de la vie d’autrui.

•• Quelques secondes après avoir quitté la maternité, cet habitant de Romainville (Seine-Saint-Denis) déclare avoir ressenti une terrible explosion dans la poche de son jean, où il avait rangé sa cigarette électronique et la pile de celle-ci. Lire la suite »

 

Altria a annoncé, la semaine dernière, qu’il dépréciait d’un tiers – 4,5 milliards de dollars – son investissement dans Juul.

« Il n’y a pas de raison ou d’événement unique ayant mené à la dépréciation » explique Altria, citant la forte probabilité que les autorités fédérales n’interdisent les arômes dans le sillage d’interdictions partielles ou totales du vapotage dans certaines villes ou états fédérés.

•• Fin 2018, le géant américain du tabac avait créé la surprise en annonçant qu’il investissait 13 milliards de dollars dans la start-up de San Francisco (voir 20 décembre 2018).

Le 17 octobre, Juul Labs avait annoncé la suspension des ventes de recharges aromatisées non-mentholées aux États-Unis, alors que le gouvernement de Donald Trump en prépare l’interdiction nationale (voir 18 octobre).

•• Par ailleurs, les documents financiers déposés auprès du gendarme de la Bourse par Altria indiquent également que la FTC, l’agence fédérale chargées de la concurrence et de la protection des consommateurs, a demandé des éclaircissements au cigarettier sur son rôle dans le départ du Pdg de Juul et les changements survenus au sein du conseil d’administration.

•• Le 25 septembre, Juul avait remplacé son Pdg par un vétéran d’Altria et avait annoncé suspendre toute publicité ainsi que le lobbying auprès du Gouvernement. Au même moment, Altria et Philip Morris annonçaient avoir renoncé à leur projet de mégafusion dévoilé durant l’été (voir 25 septembre et 29 octobre).

 Commentaires fermés sur États-Unis : Altria déprécie son investissement dans Juul  ,
31 Oct 2019 | E-cigarette, International
 

Juul, qui doit déjà composer avec les inquiétudes du Gouvernement américain et procède à un plan de restructuration (voir Lmdt du 29 octobre) fait désormais l’objet d’une plainte de l’un de ses anciens collaborateurs. Il ne manquait que cela.  

La plainte a été déposée ce mardi 29 octobre par un ancien cadre de l’entreprise, Siddharth Breja, qui assure que la marque aurait vendu plus d’un million de recharges impropres à la consommation, selon Business Insider, repris notamment par l’AFP.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur États-Unis : le feuilleton continue …un ancien employé dépose plainte contre Juul   ,