Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
17 Fév 2018 | E-cigarette
 

« Contrairement aux préjugés répandus, l’étude Escapad/ OFDT (voir Lmdt du 6 févriervient de souligner que l’e-cigarette est très majoritairement essayée par des jeunes qui ont déjà fumé du tabac et son utilisation quotidienne reste quasi-inexistante » tient à faire remarquer Gaïatrend (fabricant d’e-liquide avec sa marque Alfaliquid) dans un communiqué diffusé en réaction à la parution de l’étude. 

Et d’insister sur les résultats suivants :

 Tous les indicateurs relatifs au tabagisme sont en recul entre 2014 et 2017. Un peu moins de 6 jeunes de 17 ans sur 10 (59,0 %), contre près de 7 sur 10 en 2014 (68,4 %).

 Le vapotage quotidien reste quasi-inexistant chez les jeunes (1,9%). Ici, l’expérimentation de la vape se fait majoritairement après celle des produits du tabac, ce point signifie l’inexistence de l’effet passerelle. Lire la suite »

14 Fév 2018 | E-cigarette
 

Toujours ce matin, dans le 7/ 9 de France-Inter (voir Lmdt de ce jour), la ministre de la Santé a dû répondre à une interrogation sur les récentes études concernant le vapotage.

Sa réponse marque une différence par rapport au conservatisme prudent dont elle a fait preuve jusqu’ à maintenant (voir Lmdt du 20 juillet 2017).

Agnès Buzyn : « Il y a beaucoup d’études sur le vapotage, sur la cigarette électronique … elles ne sont pas toutes concordantes.

« Une des raisons pour lesquelles le vapotage a été soumis aux mêmes règles que la cigarette – notamment, pas le droit de vapoter dans les avions – c’est que cela pouvait être censé faire rentrer les jeunes dans le tabagisme et que cela pouvait être un début d’addiction au geste et à la nicotine … c’est ce que disent ces enquêtes. D’autres enquêtes, au contraire, notamment internationales, ne disent pas cela. Lire la suite »

14 Fév 2018 | E-cigarette
 

L’Aiduce (voir Lmdt du 22 juin 2017) et Sovape (voir Lmdt du 11 octobre 2017) ont envoyé, le 9 février, un courrier au président directeur général et à la directrice de l’information de l’AFP après la publication d’informations « anxiogènes et fausses sur les produits du vapotage » (voir Lmdt des 31 janvier, 1er et 11 février). Elles attendent de l’AFP un démenti (ou la publication de réserves). Extraits : 

« (…) Le 1er février dernier, plusieurs de vos clients ont repris une dépêche AFP faisant état de risques de cancer associés au vapotage et d’une étude de la Faculté de Médecine de l’Université de New York. Cette dépêche a été soit reprise en l’état (Ouest France, Europe 1, RTL, etc.), soit publiée en y apportant des commentaires additionnels (Science et Avenir, France Inter, France TV, etc.).

•• « L’AFP a rapporté ces propos alors qu’absence de fondement et erreurs scientifiques étaient déjà dénoncées par des experts du domaine. Malheureusement leurs conséquences sanitaires se révèlent fort préoccupantes.  Lire la suite »

11 Fév 2018 | E-cigarette
 

Nouvelle réaction contre l’étude américaine estimant que le vapotage accroîtrait le risque de cancer et de maladies cardiaques (voir Lmdt du 1er février et du 31 janvier). 

Sébastien Roux, directeur de la recherche et développement chez Gaïatrend (fabricant d’e-liquide avec sa marque Alfaliquid), s’est dit « surpris des propos tenus » par cette étude dans une déclaration à l’AFP.

« La composition du e-liquide n’est pas précisée, la présence ou non d’arôme et d’alcool n’est pas spécifiée.

« Aucune précision n’est également donnée sur la qualité des matières premières utilisées. La dose appliquée aux souris est excessive, équivalente à 106 fois la dose journalière d’un consommateur normal et le choix des souris est également remis en question, car elles sont sensibles à l’asthme ».

 Commentaires fermés sur E-cigarette : « la dose appliquée aux souris est excessive » dans l’étude américaine (Gaïatrend)  ,
7 Fév 2018 | E-cigarette, International
 

Les autorités sanitaires de Grande-Bretagne se montrent cohérentes avec elles-mêmes et veulent encourager le vapotage comme aide à l’arrêt du tabac. On le sait. Ainsi, elles envisagent la vente de cigarettes électroniques … dans les hôpitaux.

•• « Les cigarettes électroniques sont devenues l’aide au sevrage la plus populaire pour les fumeurs en Grande-Bretagne avec trois millions d’utilisateurs réguliers » déclare la réactualisation du rapport de Public Health England (PHE) sur la cigarette électronique (voir Lmdt du 19 août 2015), publié ce 6 février.

Au moins, 20 000 personnes pourraient abandonner chaque année le tabac grâce au vapotage qui est 95 % moins nocif, tranche le rapport. Lire la suite »

6 Fév 2018 | E-cigarette
 

Militant de longue date de la vape, fondateur du CACE devenu Fivape dont il a quitté le bureau dernièrement, Mickaël Hammoudi n’est pas tout à fait un vapoteur ordinaire (voir Lmdt des 24 septembre 2016, 26 février 2014 et 2 juin 2013).

Cependant, c’est sous cette étiquette qu’il vient d’adresser un courrier à Emmanuel Macron, Agnès Buzyn et Gérald Darmanin pour une clarification sur les dispositifs du vapotage. La signature du Protocole État/ Confédération aurait-elle servi de de déclencheur pour celui qui, à l’automne, a lancé un appel à témoignages des vapoteurs sur le site « jenefumeplusgracealavape.eu » ?

Monsieur le Président de la République, Madame la Ministre,

Je me permets de vous écrire afin de vous exposer les importants enjeux de Santé Publique que constituent les dispositifs électroniques de vapotage dans la lutte contre le tabagisme en France ainsi que la situation ubuesque quant à son utilité.  Lire la suite »

1 Fév 2018 | E-cigarette
 

Suite à la publication de nouvelles études contradictoires sur le vapotage (voir Lmdt du 31 janvier), la Fédération interprofessionnelle de la Vape (Fivape) vient de réagir vigoureusement.

Nous publions l’intégralité de son communiqué. 

« Une myriade d’articles alarmistes est parue ces derniers jours dans la presse sur les prétendus effets délétères des produits du vapotage sur la santé humaine, se faisant l’écho d’une étude américaine dont les pré-conclusions ont été publiées lundi. La Fivape, Fédération Interprofessionnelle de la vape, souhaite exprimer son intense « ras-le-bol » face à un traitement journalistique systématiquement à charge, ne laissant aucune chance à cette innovation de rupture qui participe pourtant à la réduction des risques en matière de santé publique, pour peu que les fumeurs ne soient pas dissuadés d’abandonner leur cigarette traditionnelle.

« La Fivape réfute l’interprétation souvent maladroite de ces études, tout comme elle condamne les hypothèses retenues pour leur réalisation par rapport aux conditions réelles d’utilisation de la vape et des e-liquides. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Cigarette électronique : pourquoi systématiquement installer le doute ? » (Fivape)   ,
1 Fév 2018 | E-cigarette
 

La billetterie pour les visiteurs est en ligne et la seconde édition régionale de Vapexpo – qui se tient à Lille les 24, 25 et 26 mars –  s’annonce sous de bons auspices (voir Lmdt du 5 décembre 2017).

Les stands se sont arrachés en un rien de temps : le Grand Palais de Lille accueillera près de 100 exposants (dont 71 % français) représentant le double de marques. Soit plus qu’à Vapexpo Lyon, il y a un an (voir Lmdt du 3 février 2017).

Un signe de croissance solide du marché ? Ou de la proximité de la Belgique ?

Vapexpo Lille qui se tient sur trois jours – dont deux réservés aux particuliers – a donc concocté une série d’animations, comme : Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Vapexpo Lille : le plein d’exposants et d’animations  ,
31 Jan 2018 | E-cigarette, Profession
 

Éric Sensi-Minautier (directeur Europe de l’Ouest des Affaires publiques, juridiques et de la Communication de British American Tobacco) s’exprime, dans le dernier numéro du Losange, sur les nouveaux enjeux du marché du vapotage pour les buralistes.

Extraits significatifs.

•• « Les modes de consommation du tabac sont en évolution : cigares, pipes, cigarettes ; la cigarette n’est que centenaire comme mode de consommation hégémonique de nicotine. Ce statut de mode de consommation dominant n’est pas acquis pour l’éternité.

« L’enjeu de santé publique nous pousse à concevoir l’avenir par la nocivité réduite : sans combustion, nos produits de nouvelle génération visent à limiter drastiquement les niveaux de risques.

« Si nous manquons encore évidemment de recul sur les effets à long terme de la consommation de ces produits, les études scientifiques publiées jusqu’ici sont très encourageantes : le ministère de la santé britannique considère les produits du vapotage comme 95 % moins dangereux, certains en France évoquent même 99 % …

•• « Les buralistes ont un rôle clé à jouer pour le développement de cette catégorie auprès des consommateurs. Lire la suite »

31 Jan 2018 | E-cigarette, International
 

Fumer des cigarettes électroniques pourrait accroître le risque de certains cancers ainsi que de maladies cardiaques par rapport aux non-fumeurs, selon les premiers résultats d’une étude américaine effectuée sur des souris et des cellules humaines en laboratoire.

Ces travaux ont été menés par des chercheurs de la faculté de médecine de l’université de New York et publiés, le 29 janvier, dans les comptes rendus de l’Académie américaine des Sciences (PNAS).

•• Les rongeurs, exposés au vapotage pendant douze semaines, ont aspiré de la vapeur de nicotine équivalente en dose et durée à dix ans de vapotage pour les humains.

À la fin l’expérience, les scientifiques ont constaté des dommages dans l’ADN des cellules des poumons, de la vessie et du cœur de ces animaux ainsi qu’une réduction du niveau de protéines réparatrices des cellules dans ces organes ; ceci, comparativement aux souris qui avaient respiré de l’air filtré pendant la même période. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur États-Unis : nouvelles études contradictoires sur le vapotage  ,