Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
11 Juin 2018 | E-cigarette
 

Un lot de nouveautés pour cette édition du salon de référence de la vape, Vapexpo, qui se tient du 6 au 8 octobre 2018 (voir Lmdt des 11 avril 2018 et 1er octobre 2017).

Le transfert à Paris Nord-Villepinte annonçait déjà un déploiement. C’est confirmé : près de 200 exposants venus du monde entier occuperont les 15 000 mètres carrés d’exposition.

•• Vapexpo donne un coup de pouce aux nouveaux entrants sur le marché. À l’entrée, un espace premium « Le corner des nouveaux » est dédié aux jeunes entreprises françaises de moins de deux ans d’ancienneté. Quant au « Village des Germains », il réunit les plus belles marques allemandes.

•• Cette année encore, les visiteurs grand public sont accueillis le jour de l’ouverture, le samedi 6. Sans oublier, la célèbre galerie des modeurs avec les plus artistes de la vape française et internationale.

 Commentaires fermés sur Vapexpo Paris 2018 : du 6 au 8 octobre … une dixième édition grand format   ,
1 Juin 2018 | E-cigarette
 

Invitée ce matin d’Europe 1, la ministre de la Santé a été appelée à se prononcer sur l’efficacité de l’e-cigarette dans le sevrage tabagique, au regard de l’étude de Santé publique France (voir Lmdt du 28 mai). Extraits.

•• « Nous n’y sommes pas opposés » a répondu Agnès Buzyn, « chacun doit trouver son bon outil de sevrage. Il n’y a pas une recette unique : certains ont besoin de patchs, d’autres de chewing-gum, d’autres s’arrêtent du jour au lendemain, d’autres ont besoin de la cigarette électronique car ils sont attachés au geste. « Nous promouvons tout ce qui peut aider à arrêter de fumer » a ajouté la ministre.

•• « Nous ne connaissons pas très bien la toxicité de la cigarette électronique à long terme, mais c’est clairement moins toxique que le tabac » a repris Agnès Buzyn. Toutefois, elle a mis en garde les fumeurs de e-cigarettes : « un des risques que nous remarquons avec la cigarette électronique, c’est que les gens fument moins, mais continuent de fumer un peu. Or, toutes les études montrent aujourd’hui que ce qui est le plus important dans les risques liés au tabac, c’est la durée du tabagisme, plus encore que le nombre de cigarettes fumées ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « La cigarette électronique … c’est clairement moins toxique que le tabac » (Agnès Buzyn / Europe 1)  ,
1 Juin 2018 | E-cigarette
 

« Encourager les fumeurs à arrêter c’est bien, leur donner tous les moyens de réussir, c’est mieux ». Telle est la conclusion du communiqué diffusé par un collectif de fédérations de la vape à l’attention de la ministre Agnès Buzyn et de Jérôme Salomon, Directeur général de la Santé que nous avons publié hier (voir Lmdt du 31 mai).

De fait, le contact entre les représentants de la « vape » et le ministère de la Santé semble rompu, selon Paris Match .fr

•• Le départ du professeur Benoît Vallet, ancien Directeur général de la Santé, a entrainé l’arrêt des réunions du groupe de travail « vapotage », créé de sa propre initiative en 2016. « Le décret sur le vapotage dans les lieux publics est le fruit du travail de ce groupe. La création du groupe Facebook « vapoteurs » lors du dernier « Mois sans tabac » est aussi une résultante de ces réunions », explique Sébastien Béziau, vice-président de l’association Sovape (voir Lmdt du 23 février).

Depuis, silence radio du côté du ministère. « Nous n’avons plus de contact avec la Direction générale de la Santé. Nous n’avons jamais eu de réponse aux différents courriers adressés à la ministre Agnès Buzyn depuis sa prise de fonction. Ce qui nous énerve par-dessus tout, c’est que depuis son arrivée au Gouvernement, elle a reçu trois fois les buralistes. »

•• Ce sont les propos de la ministre de la Santé lors de la conférence de presse de lundi qui ont déclenché la rédaction du communiqué commun de ces associations (voir Lmdt du 28 mai). Lire la suite »

31 Mai 2018 | E-cigarette, Profession
 

En cette « Journée mondiale sans tabac », British American Tobacco France a adressé aux médias une tribune que nous reproduisons intégralement. 

« En marge de la Journée mondiale sans Tabac, le ministère de la Santé se réjouit d’une baisse du nombre de fumeurs en 2017, à grand renfort de communication. 1 millions de fumeurs en moins. La magie du chiffre rond.

Mais derrière toute magie se cache souvent une illusion, et les incohérences interpellent. Il y a deux mois, les chiffres officiels des Douanes montraient une quasi stabilité des ventes de tabac (-2,2%) et, subitement, il est évoqué une chute de -10%. Par ailleurs, comment un matraquage fiscal engagé en 2018 peut-il faire baisser un nombre de consommateurs …en 2017 ?

•• Hormis ces « détails », il est une absence plus grave encore. Les chiffres du Ministère indiquent que la moitié des fumeurs ayant tenté d’arrêter avec une aide le font avec le vapotage, l’alternative la plus efficace qui, pourtant, n’a pas été encouragée par le Gouvernement et qui n’a rien coûté à la Sécurité Sociale. L’Etat passe donc à côté de cette révolution ! Cette révolution, l’industrie du tabac la mène. Face à l’impact sanitaire du tabac, nous avons pris en marche le train de l’histoire et enclenché un changement de paradigme en investissant massivement en recherche et développement afin de mettre au point des produits du vapotage innovants. Lire la suite »

31 Mai 2018 | E-cigarette
 

Sovape, Fédération Addictions, Respadd, Aiduce, Sos Addictions et Fivape ont cosigné un communiqué à l’occasion de la « Journée mondiale sans tabac » soulignant « l’efficacité constatée du vapotage pour les fumeurs ».

Ces fédérations appellent à la réactivation du « Groupe de Travail Vapotage de la DGS pour continuer à donner à cet outil la place qu’il mérite dans la sortie du tabagisme et préserver l’autonomie de la filière française, indépendante de l’industrie du tabac, et parmi les leaders mondiaux de ce secteur ».

•• « À lire dans le dernier BEH (Bulletin épidémiologique) publié le 29 mai par Santé Publique France, 52,3 % des tentatives d’arrêt tabagique se font sans aucune aide. Pour ceux qui choisissent une aide, le vapotage est le moyen le plus populaire avec 26,9% des tentatives d’arrêt (soit 56,4 % des tentatives d’arrêt avec une aide). Loin devant les substituts nicotiniques (18,3 % des tentatives) … Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Pour arrêter de fumer, le vapotage est le moyen le plus populaire en France » (communiqué inter-associatif de la vape)  ,
31 Mai 2018 | E-cigarette
 

Fontem Ventures, propriétaire de la marque de produits du vapotage Blu (voir Lmdt du 14 mai), souhaite que le gouvernement puisse reconnaitre la contribution notable du vapotage à la réduction des risques liés au tabagisme. Dans un communiqué que nous reproduisons ci-dessous.

•• « Le vapotage a toute sa place dans les stratégies de lutte contre le tabagisme

La France, en tant que signataire de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac, s’est engagée à mettre en œuvre « toute une série de stratégies de réduction de l’offre, de la demande et des effets nocifs visant à améliorer la santé d’une population en éliminant ou en réduisant sa consommation de produits du tabac et l’exposition de celle-ci à la fumée du tabac ». Or, les produits du vapotage ne contiennent pas de tabac, c’est pourquoi l’exposition à des substances toxiques présentes dans la fumée de cigarette est considérablement réduite.

En France, le Haut Conseil de Santé Publique (HCSP) a récemment pris position dans un rapport en estimant que l’e-cigarette peut constituer une aide pour arrêter ou réduire sa consommation de tabac.

La dernière étude de Santé Publique France (voir Lmdt du 29 mai) vient corroborer cette affirmation en démontrant que parmi les Français qui ont choisi d’arrêter en utilisant une aide extérieure, 56 % d’entre eux ont choisi l’e-cigarette. Cela représente presque deux fois plus que les substituts nicotiniques médicaux. Le vapotage a donc bien toute sa place dans les stratégies de lutte contre le tabagisme. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Journée mondiale sans tabac : « Fontem Ventures souhaite que le gouvernement reconnaisse l’intérêt du vapotage dans la lutte contre le tabagisme »  ,
28 Mai 2018 | E-cigarette
 

Même si l’Organisation mondiale de la Santé est loin de considérer la vape comme un outil efficace de réduction des risques (voir Lmdt des 8 novembre et 2 juillet 2016), la Fivape (Fédération interprofessionnelle de la Vape) a jugé « particulièrement pertinent » de soutenir « la Journée mondiale sans tabac 2018 » de jeudi prochain (voir Lmdt des 29 avril et 21 février) « qui est en accord avec les objectifs et les valeurs défendus par la profession ».

Elle s’associe donc à cette mobilisation à travers un kit de communication composé d’affiches et de bannières spécifiques pour les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter).

•• Partant du chiffre de 3 millions de personnes passées à la vape sur trois ans en France – soit statistiquement 2 700 tous les jours –  le message, volontairement sibyllin, a été pensé de manière à ne pas enfreindre la réglementation imposée aux produits du vapotage en matière de publicité. Lire la suite »

26 Mai 2018 | E-cigarette
 

En amont de l’« Open Forum – Vape in Progress » qui se tient à Bordeaux, ce lundi 28 mai (voir Lmdt du 24 mars), Charly Pairaud (administrateur en charge des questions économiques et scientifiques à la Fivape) rappelle, dans Latribune.fr du 23 mai, les grands enjeux de la nouvelle filière … à ses yeux : indépendance vis-à-vis de l’industrie du tabac, prévention des risques pour la santé, mise en œuvre d’un  savoir-faire français et perspectives de croissance d’un marché innovant. Extraits.

•• « Les premières sociétés françaises sont nées il a cinq à dix ans. Le marché de la vape a explosé en 2012-2013 dans le pays en crise, la filière étant une nouvelle opportunité économique. En 2015, le nombre d’acteurs trop élevé, s’est régulé. Le marché a ralenti aussi à cause d’une campagne négative. Mais en 2016, il est reparti à la hausse. 25 % de croissance l’année dernière, autant prévu cette année ».

•• « Sous prétexte qu’on en fait le business, les gens nous considèrent comme une entreprise du tabac, mais nous ne sommes pas des produits du tabac ! Sur les trois millions de vapoteurs réguliers, un million a totalement arrêté de fumer, un million a réduit de moitié sa consommation de cigarettes et un million commence, arrête, recommence, n’est pas trop sûr … ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Demain, on utilisera la vape pour prendre des comprimés » (Charly Payraud / Fivape)  ,
20 Mai 2018 | E-cigarette
 

La mort d’un homme après l’explosion de la batterie de sa cigarette électronique aux États-Unis (voir Lmdt du 19 mai 2018) pourrait relancer la polémique de la part de certains amis du vapotage … Le président de la Fivape (Fédération interprofessionnelle de la Vape), Jean Moiroud, a tenu à faire la part des choses dans 20 Minutes

•• « On fabrique et on défend ce produit, car c’est une solution de réduction des risques qui peut sauver les fumeurs des méfaits du tabac. Il faut bien comprendre que ce sont les batteries qui sont dangereuses. Les batteries de cigarettes électroniques sont les mêmes que celles qu’il y a dans les téléphones ou les voitures électriques. Il n’y a pas plus d’accidents avec les cigarettes électroniques qu’avec d’autres appareils électroniques » (…) Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Explosion d’une cigarette électronique : « ces accidents ne devraient jamais arriver » (Fivape)  
19 Mai 2018 | E-cigarette, International
 

Un homme a été tué en Floride dans l’explosion de sa cigarette électronique, dont deux éclats se sont fichés dans son crâne selon le rapport d’autopsie. C’est le premier décès connu aux États-Unis dans un accident de ce type.

L’homme de 38 ans a été retrouvé mort, le 5 mai à son domicile, de St. Petersburg, sur la côte ouest de Floride, quand les pompiers sont entrés dans sa chambre en feu. L’incendie avait été provoqué par l’explosion de sa e-cigarette. L’homme présentait des brûlures sur 80 % de son corps, selon le rapport d’autopsie de la médecine légale révélé cette semaine.

Selon le Tampa Bay Times, les fragments de la cigarette électronique étaient de la marque Smok-E Mountain, dont le fabricant est basé aux Philippines. D’après le rapport cité par le journal, l’appareil était de type « mod ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur États-Unis : premier mort suite à l’explosion d’une cigarette électronique