Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
22 Fév 2019 | E-cigarette
 

Suite à l’information de Seita selon laquelle Myblu est « aujourd’hui le produit le plus vendu chez les buralistes » (voir Lmdt du 20 février), Karell Rovira-Devulder (Directrice générale Produits de nouvelle Génération de Seita) nous fait partager ses commentaires : 

•• « Depuis le début, notre objectif est de démocratiser la vape, avec un produit simple et accessible – Myblu – qui permet au buraliste de le proposer aux consommateurs qui ont envie d’avoir une alternative au tabac.

« Il s’agit donc à nos yeux d’une démarche de transformation où l’on présente aux buralistes un produit innovant mais aussi toute une mécanique d’accompagnement. Notre objectif : diffuser cette démarche dans le maximum de points de vente. Lire la suite »

20 Fév 2019 | E-cigarette, L'essentiel
 

Myblu, système fermé de vape, rechargeable grâce à des capsules, est aujourd’hui le produit le plus vendu chez les buralistes, où plus d’un système fermé sur deux acheté est une Myblu, annonce Seita.

En juin 2018, Seita, filière du groupe Imperial Brands, a lancé Myblu. Neuf mois plus tard, dans un contexte de concurrence accrue, la marque concrétise son pari : démocratiser la vape, avec un produit simple et accessible.

Myblu devient ainsi numéro 1 des ventes de cigarettes électroniques à système fermé dans le réseau des buralistes (données statistiques Logista sur les ventes réalisées en janvier 2019 par un panel représentatif de 2.800 buralistes). Lire la suite »

20 Fév 2019 | E-cigarette, L'essentiel
 

Ce mercredi 20 février, la Commission européenne va enregistrer officiellement une initiative citoyenne européenne : « pour une réglementation du vapotage plus souple ».

•• Qu’est-ce qu’une initiative citoyenne européenne ?

Peu connue des citoyens de base, elle a cependant été conçue pour leur offrir la possibilité d’influer sur les programmes de travail de la Commission européenne.

En principe : dès qu’une initiative est enregistrée, débute un processus de douze mois pendant lequel il faut réunir au moins 1 million de signatures en faveur, provenant d’au moins sept états-membres différents. Dès lors, la Commission a trois mois pour réagir et décider de faire droit à la demande ou non, mais en motivant sa décision. Lire la suite »

20 Fév 2019 | E-cigarette, International
 

Certains experts antitabac veulent que soient autorisées des concentrations en nicotine cinq fois plus élevées pour les e-cigarettes que le niveau souhaité par le Conseil fédéral.

Ils en ont fait part, ce mardi 19 février, lors de l’examen, par la Commission de la santé du Conseil des États, de la nouvelle loi sur les produits du tabac.

Derrière cette proposition, on trouve notamment Dominique Sprumont, de l’Université de Neuchâtel, Jean-François Etter, de l’Université de Genève (voir Lmdt du 16 avril 2015) et Thomas Zeltner, ancien directeur de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). L’idée : pousser un maximum de fumeurs vers le vapotage, présenté comme moins mauvais pour la santé que les cigarettes classiques.

•• Pour eux, il faut continuer de protéger les mineurs contre les dangers des produits du tabac, y compris les cigarettes électroniques, via des interdictions de publicité et de vente. Mais les fumeurs adultes doivent pleinement bénéficier de solutions de rechange moins nocives.

•• Alors que le Conseil fédéral veut fixer la dose maximale de nicotine dans les liquides à 20 mg/ml, comme le préconise la directive européenne, cette limite ne repose sur aucune donnée scientifique convaincante, selon les experts en question.

D’autant que des concentrations plus élevées permettraient aux vapoteurs de satisfaire leur dépendance à la nicotine tout en n’absorbant qu’une quantité minimale de particules nocives en aérosol, expliquent-ils.

•• Leur proposition ne convainc pas tout le monde … loin de là. Lire la suite »

14 Fév 2019 | E-cigarette
 

Vype, la marque d’e-cigarette nouvelle génération de BAT, met à profit la Saint-Valentin pour dévoiler trois nouveaux goûts. 

« Pomme on the Rocks », « Cassis on ze Banquise » ou « Cerise sur le Glaçon », ces saveurs originales vont parler aux amoureux de la vape.

Elles viennent s’ajouter aux autres e-liquides déjà disponibles pour l’e-Pen 3 (voir Lmdt du 5 novembre 2018). Fruit du travail continu de Vype et de BAT (voir Lmdt du 16 décembre 2018), l’e-pen dernière génération est extrêmement simple à utiliser. Pour changer de saveur, une seconde suffit pour insérer ou retirer les capsules d’e-liquide.

 Commentaires fermés sur Vype (BAT) embrasse l’opportunité de la Saint-Valentin  
12 Fév 2019 | E-cigarette, International
 

Le nombre de jeunes Américains consommant des cigarettes électroniques a augmenté d’un million et demi en 2018, compensant des années de réduction du nombre de fumeurs dans les lycées et collèges, ont rapporté lundi les autorités sanitaires qui accusent la marque Juul, à en croire une dépêche AFP de ce 11 février.

3,6 millions de lycéens (de 14 à 18 ans aux USA) et collégiens (de 11 à 14 ans) vapotaient en 2018 contre 2,1 millions l’année précédente (+ 78 % chez les lycéens et + 48 % chez les collégiens), alors que l’usage de cigarettes et autres produits au tabac restait stable, selon un rapport des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur États-Unis : augmentation du nombre des jeunes vapoteurs … nouvelle campagne contre Juul  ,
9 Fév 2019 | E-cigarette
 

Après plusieurs années de recherches et développement, la start-up Enovap (voir Lmdt des 16 novembre 2018 et 7 octobre 2017), incubée à la Technopole de l’Aube en Champagne, lance sur le marché le premier vaporisateur personnel intelligent de gestion de la nicotine. 

À Paris, une boutique éphémère (6, avenue Delcassé, 8ème) est ouverte, ces 9 et 10 février, avec produits de la marque et tests de Hit Control.

Disponible au prix de 129 euros TTC – sur le site de la marque et dans 200 boutiques en France – ce dispositif donne le contrôle en temps réel de sa consommation à son utilisateur, proposant ainsi une expérience innovante pour se libérer du tabac et de la nicotine. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Enovap : lancement d’une e-cigarette qui libère du tabac et de la nicotine  
8 Fév 2019 | E-cigarette
 

Vapeurs de fin de mandature. 

Les cigarettes électroniques sont peut-être moins dangereuses, mais elles restent un … « poison », a déclaré Arūnas Vinčiūnas, chef du cabinet du Commissaire européen à la Santé, Vytenis Andriukaitis (voir Lmdt du 30 mai 2017), lors d’un évènement organisé par le site d’informations Euractiv, la semaine dernière.

On sait que les chefs de cabinet ont beaucoup d’influence à Bruxelles …

•• Arünas Vinčiūnas a insisté en affirmant que la Commission s’opposait à considérer les cigarettes électroniques et autres produits de nouvelle génération de l’industrie comme des produits sains.

« Certains rapports scientifiques concluent que les cigarettes électroniques sont moins nocives que les cigarettes, mais c’est toujours du tabac (sic). « Ce serait comme dire qu’on boit du poison mais qu’on en boit moins », a-t-il ajouté. « Il y a une solution bien plus simple que la cigarette électronique, qui est d’arrêter de fumer. » Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Vapotage / droit de fumer : ces incroyables déclarations venant de Bruxelles …  , ,
4 Fév 2019 | E-cigarette
 

Plus d’un adolescent de 17 ans sur deux (52 %) a déjà expérimenté l’e-cigarette, presque autant que la cigarette traditionnelle (que 59 % des jeunes de cet âge ont déjà testé au moins une fois), selon les premiers résultats d’une étude de l’Inserm, financée par la Ligue contre le Cancer, dans le cadre du programme Petal sur le tabagisme des jeunes. 

Par contre la e-cigarette est réservée, pour ces ados, à un usage occasionnel. Alors qu’un quart des jeunes de 17 ans fument tous les jours, seulement 2 % d’entre eux vapotent quotidiennement, et 1 sur 6 occasionnellement. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Un adolescent sur six utilise une cigarette électronique (étude Inserm / Ligue contre le Cancer)  , ,
1 Fév 2019 | E-cigarette
 

Une étude dirigée par Peter Hajek (Queen Mary University of London) – parue mercredi 30 janvier dans The New England Journal of Medicine – met en évidence que les cigarettes électroniques sont presque deux fois plus efficaces pour aider arrêter de fumer que tout autre substitut nicotinique.

•• Sur les 886 personnes étudiées – tous des fumeurs souhaitant arrêter – 18 % de ceux qui s’étaient mis à la cigarette électronique n’avaient pas rechuté après un an, contre 9,9 % pour ceux qui avaient préféré un substitut nicotinique plus traditionnel (patches, inhalateurs, chewing-gums …).

La moitié des fumeurs avaient reçu une cigarette électronique, l’autre moitié des substituts. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Royaume-Uni : « La cigarette électronique deux fois plus efficace pour arrêter de fumer » (nouvelle étude)  ,