Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

Dans un communiqué, Sovape revient sur les données de l’enquête Enclass sur le tabagisme des lycéens et collégiens (voir Lmdt du 12 juin). Et y apporte son analyse. 

La chute de la prévalence tabagique quotidienne (-6 %) – contre une hausse de + 6,9 % de l’usage du vapotage – « … invalide la crainte que le vapotage puisse favoriser le tabagisme chez les jeunes » relève l’association de défense de la vape. 

•• « Le type de l’étude (transversale) ne permet pas d’établir de lien de cause à effet. Mais si ces données réfutent la réalité d’un « effet passerelle », elles ne contredisent pas l’hypothèse d’un effet protecteur du vapotage. Il est possible que le vapotage se présente en alternative aux cigarettes pour les jeunes et contribue à la baisse de leur tabagisme » poursuit le communiqué.

•• « Malgré ces éléments, nous constatons encore des discours alarmistes sur le vapotage et les jeunes. Les données publiées par l’OFDT devraient pourtant inviter à ne plus considérer le vapotage seulement sous l’angle d’un risque réduit, mais aussi envisager l’opportunité qu’il offre aux jeunes d’éviter d’essayer la cigarette. Alors que l’essai de cigarette finit dans 7 cas sur dix par un tabagisme régulier.

•• « La société française ne doit-elle pas envisager de réfléchir au sujet, comme la question de l’accès aux préservatifs aux lycéens a pu être mise sur la table à une autre époque ? Face aux 25 % de jeunes de 17 ans qui sont fumeurs quotidiens actuellement (Santé Publique France – BEH du 28 mai 2019), leur donner le droit à la réduction des risques pourrait entraîner un gain en santé publique considérable. A minima, le vapotage pourrait faire reculer l’âge d’entrée en tabagisme, voire éviter cette entrée.

•• « Ce sujet sera largement exploré lors du prochain Sommet de la Vape organisé par Sovape, le 14 octobre (voir Lmdt du 15 avril). L’OFDT sera présente pour une présentation et des spécialistes de santé publique anglais et américains présenteront des données sur l’effondrement du tabagisme des jeunes et le vapotage dans leur pays respectif ».

15 Juin 2019 | E-cigarette, International
 

Un tiers des vingt-neuf états composant l’Inde connaissent le régime d’interdiction de vente de tous les produits relevant du vapotage.

Et le ministre fédéral de la Santé met en avant un soit-disant « grave risque sanitaire » du vapotage pour demander une interdiction totale de l’importation et de la vente des cigarettes électroniques sur tout le continent indien. Ce à quoi son collègue du Commerce lui a répliqué que ce type de mesure n’avait aucun sens, faute de base juridique suffisamment établie.

Pour situer l’enjeu, rappelons le nombre de fumeurs adultes en Inde : 106 millions. En 2017, le marché indien du vapotage était estimé à l’équivalent d’une quinzaine de millions d’euros. Mais avec un taux de croissance annuel de 60 % … malgré les interdictions.

6 Juin 2019 | E-cigarette, International
 

Juul Labs ne confirme pas l’information qui a été annoncée par CNN. Mais il semblerait bien que Juul va ouvrir ses propres vape-shops sur le territoire américain. Une équipe projet travaille sur l’ouverture des tous premiers de ces points de vente 100 % Juul. Lesquels seraient implantés à Houston et Dallas.

Il ne s’agirait pas seulement de se doter d’un réseau de vente en propre. Mais plutôt d’envoyer un signe à ceux qui attaquent Juul sur sa proximité avec les ados américains (voir Lmdt des 21 mars et 12 février).

En effet ces Juul shops seraient strictement interdits d’accès aux moins de 21 ans. Et un contrôle d’accès sera assuré par un employé, dès l’entrée dans le magasin. (Voir aussi Lmdt du 20 mai).

 Commentaires fermés sur États-Unis : mais pourquoi Juul veut-il ouvrir ses propres points de vente ?  
4 Juin 2019 | E-cigarette
 

L’enseigne de boutiques de vapotage Clopinette (voir Lmdt des 16 janvier 2019 et 15 janvier 2018) fait évoluer son identité visuelle. C’est la boutique du Centre commercial Nice TNL, première boutique en région PACA, qui a été choisie comme fer de lance de cette évolution. 

Après une enquête auprès des clients et des vendeurs, Clopinette a pu déterminer les attentes de chacun et les orientations du nouveau concept de magasin qui privilégie l’accueil et le conseil.

•• Le nouveau design offre une disposition plus claire et une atmosphère plus chaleureuse. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Clopinette : nouveau concept de magasin pour une image « moins clinique »   
31 Mai 2019 | E-cigarette
 

À l’occasion de la Journée mondiale sans tabac, ce 31 mai, Fontem Ventures – filiale d’Imperial Brands propriétaire de la marque de cigarette électronique blu (voir Lmdt des 14 mai et 28 juin 2018 ainsi que du 20 février 2019) – appelle, dans un communiqué, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) à reconnaître les preuves, de plus en plus nombreuses, que le vapotage peut apporter une contribution significative à la réduction des dommages provoqués par le tabac.

Nous le reproduisons ci-dessous.

« À l’heure actuelle, plus de la moitié de la population mondiale vit dans des pays où le vapotage est interdit ou se pratique dans un vide juridique » déclare le docteur Nveed Chaudhary, responsable des affaires scientifiques et réglementaires chez Imperial Brands.

« Nous pensons que l’OMS pourrait contribuer à améliorer cette situation en reconnaissant les avancées scientifiques qui réduisent les dommages provoqués par le tabac, ainsi que les avantages potentiels que représentent, pour la santé de millions de fumeurs, les nouvelles options permettant de délaisser le tabac combustible. » Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Pour tous les fumeurs du monde, la Journée mondiale sans tabac devrait être l’occasion de passer au vapotage » (Fontem Ventures)  ,
31 Mai 2019 | E-cigarette
 

Une étude américaine, publiée le 27 mai dans le Journal of American College of Cardiology, tend à montrer que les cigarettes électroniques, et notamment les liquides aromatisés qu’elles contiennent, pourraient endommager les cellules des vaisseaux sanguins et ainsi augmenter les risques de maladies cardiovasculaires.

Les chercheurs ont analysé les effets de six saveurs d’e-liquide sur des cellules endothéliales (cellules des vaisseaux sanguins qui jouent un rôle dans le débit sanguin) en laboratoire : fruits, tabac, tabac saveur vanille et caramel, caramel au beurre salé, cannelle et menthol. Ces liquides possédaient des teneurs plus ou moins élevées en nicotine. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Vapotage : une étude américaine pointe les risques de certains arômes et exonère la nicotine    ,
28 Mai 2019 | E-cigarette, L'essentiel
 

France Vapotage (voir Lmdt des 3 avril 2019, 6 décembre et 31 août 2018) vient de publier un communiqué sur les résultats de deux études inédites qui viennent alimenter un débat appelé à prendre une singulière importance juste avant la Journée mondiale sans Tabac de vendredi. 

« Les résultats de l’enquête de Santé Publique France sont clairs : les Français sont de plus en plus nombreux à arrêter le tabac. Après plusieurs années de stabilité, le nombre de fumeurs a ainsi diminué d’1,6 million entre 2016 et 2018.

En parallèle, la pratique du vapotage en France a connu un développement rapide avec, à ce jour, plus de 2 millions de consommateurs. Deux phénomènes intrinsèquement liés : la quasi-totalité des vapoteurs étant des fumeurs ou d’anciens fumeurs ayant adopté cette pratique afin de réduire ou cesser leur consommation de tabac. Lire la suite »

28 Mai 2019 | E-cigarette
 

Suite à la publication des derniers chiffres sur le tabagisme en France (voir Lmdt de ce jour), British American Tobacco a publié un communiqué que nous reproduisons.

« Dans un rapport publié ce jour, Santé Publique France révèle une baisse d’1,6 million de fumeurs en deux ans et l’utilisation croissante de la cigarette électronique comme alternative au tabac (3,8 % d’utilisateurs quotidiens en 2018 contre 2,7 % en 2017).

•• La cigarette électronique, alternative au tabac reconnue à sa juste valeur par l’État

Xavier Brunschvicg, Directeur de la communication et des affaires publiques de British American Tobacco (BAT) France réagit : « le rapport de Santé Publique France montre que la cigarette électronique est le moyen le plus utilisé par les fumeurs pour arrêter de fumer ! La reconnaissance par l’État du rôle du vapotage dans la lutte contre le tabagisme est une grande avancée et nous nous en félicitons. »

À l’occasion de la Journée mondiale sans Tabac de 2019, organisée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) le 31 mai, British American Tobacco rappelle son fort engagement en faveur du développement d’alternatives à la cigarette : « nous restons pleinement engagés dans notre stratégie « Transforming Tobacco » axée sur le développement d’alternatives au tabac combustible. Nous nous inscrivons comme un allié des fumeurs souhaitant adopter des habitudes de consommation potentiellement moins risquées pour la santé » poursuit Xavier Brunschvicg.

Depuis 2012, BAT a investi 2,5 milliards de dollars dans la Recherche & Développement pour permettre le développement d’alternatives à la cigarette. Sa marque Vype est récemment devenue n°1 du vapotage en France dans le réseau des buralistes « signe d’une réelle demande des fumeursé analyse Xavier Brunschvicg.

Partenaire de la transformation des buralistes, la filiale française de BAT a également participé à l’inauguration à La Brillanne (04) du « point de vente buraliste 2.0 » – premier d’une série de projets pilotes uniques qui seront mis en place en France en 2019, et qui accordent une place importante aux produits de nouvelle génération tels que le vapotage. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Rapport de Santé publique France : réaction de British American Tobacco  , ,
28 Mai 2019 | E-cigarette, Institutions
 

Les déclarations sur la cigarette électronique de Francois Bourdillon, au nom de Santé Publique France, reprises par l’AFP ce matin marquent un tournant (voir Lmdt de ce jour).

Alors que les autorités sanitaires françaises s’étaient montrées jusqu’ici timorées sur le sujet – voire carrément hostiles – nous enregistrons un discours, plus réaliste, constatant que les fumeurs utilisent la cigarette électronique « parmi les outils d’aide au sevrage ».

Loin des prises de position carrément idéologiques d’il y a encore peu de temps quand le vapotage était avant tout présenté comme « un piège » aux multiples facettes (les inconnues scientifiques … les mineurs ciblés … les fabricants derrière, etc., etc. … on connait les éléments de ce langage négatif).

Aujourd’hui, nous avons affaire à un discours officiel plus nuancé, réaliste et ouvert. Lire la suite »

28 Mai 2019 | E-cigarette, Institutions
 

La cigarette électronique, dont les conséquences pour la santé sont encore peu connues, est de plus en plus utilisée comme un outil de sevrage pour arrêter de fumer du tabac, selon l’agence sanitaire Santé publique France, annonce l’AFP.

« Parmi les outils d’aide au sevrage tabagique (patchs et autre substituts nicotiniques, ndlr), la cigarette électronique est le plus utilisé par les fumeurs pour arrêter de fumer », relève François Bourdillon, directeur général de l’agence sanitaire, dans le bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) consacré à la journée mondiale sans tabac (voir Lmdt de ce jour).

« Cette utilisation s’inscrit depuis quelques années dans une stratégie de réduction des risques », ajoute M. Bourdillon. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur La cigarette électronique de plus en plus utilisée pour arrêter de fumer (Santé publique France)  ,