Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
4 Juil 2019 | Profession
 

Département pilote au niveau national, l’Indre-et-Loire teste, depuis quelques semaines, les premières cartes bancaires biométriques, confiées à une poignée de clients du Crédit Agricole.

Semblable en apparence à une carte classique sans contact, elle nécessite pour fonctionner d’utiliser son pouce. Un geste qui plaît aux clients comme aux commerçants.

D’autant que le système n’entraîne aucun frais supplémentaire pour ces derniers. Reportage à l’appui chez un buraliste de Tours, signé Tv Tours (lien).

•• « On ne perd pas de temps et avec l’empreinte c’est sécurisé » assure, convaincue, une jeune femme. « Ça me permet d’être rapide et ça nous sécurise de se dire que ce n’est pas une carte volée » confirme de son côté Sylvain Claude, gérant d’un bar-tabac.

•• La carte biométrique marche sans batterie et s’active uniquement grâce au contact du pouce et du terminal de paiement. La partie visible c’est le capteur, la partie invisible c’est une puce qui contient toutes les données biométriques.

C’est une toute première expérience en France. 200 cartes sont testées pendant six mois en Indre-et-Loire, il s’agit de prototypes afin de connaître l’adéquation du client à ce geste, précise le Crédit Agricole.