Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Sep 2018 | Profession
 

La carotte scellée, par surprise, à Barbès ce samedi (voir Lmdt des 15 et 16 septembre) continue sur la vague du buzz.

C’est Samir Lebcher, l’incontournable kiosquier de Barbès, qui a découvert l’insolite de la situation : une carotte accrochée au-dessus du lieu où trafiquent les revendeurs à la sauvette de tabac. Il a raconté toute l’histoire au mensuel Bonbon. 

•• « Ce samedi matin, j’ai eu plusieurs clients qui m’ont demandé des cigarettes avec beaucoup plus d’insistance que d’habitude. L’un de ces clients m’a indiqué cette carotte de buraliste juste à l’entrée du métro. Je suis donc allé voir ça, vers 7h30. Personne ne l’avait remarquée, pas même la police stationnée en dessous. On m’a raconté que dans la nuit, trois personnes, une femme et deux hommes, des graffeurs, était venus avec des échelles. »

•• « J’ai signalé par un tweet l’existence de cette carotte, qui a été enlevée en une heure par les gars de la RATP. La carotte était toute neuve, c’était vraiment une belle carotte ».

Celle-ci est restée en place quelques heures, alors que les gens vaquaient tranquillement à leurs occupations. Pour Samir Lebcher, cette histoire montre que « le quartier est vraiment oublié, personne ne regarde ce qui s’y passe et c’est comme ça qu’on peut mettre une carotte de buraliste sans être inquiété ».