Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
28 Sep 2020 | Observatoire
 

Décidément, le débat fait rage (voir 27 septembre 2020). 

« La prohibition du cannabis « à la française » est un échec » : voilà le constat dressé par Gil Avérous, maire de Châteauroux qui a rejoint les maires LR Boris Ravignon (Charleville-Mézières, voir 21 septembre) et Arnaud Robinet (Reims, voir 16 et 11 septembre 2020 ) dans une tribune publiée dans le Journal du Dimanche, en faveur de la légalisation du cannabis.

•• « En France, la consommation est interdite. Mais, nous osons le dire, elle est aujourd’hui devenue massive. On estime que 18 millions de Français ont déjà fumé du cannabis et 1,5 million de nos concitoyens sont des utilisateurs réguliers », constatent-ils.

« Depuis des décennies, les gouvernements ont pour seule politique la prohibition du cannabis, tout en promettant de mettre les moyens pour abattre le trafic. Pourtant son business n’a jamais été aussi florissant. Alors, allons-nous continuer longtemps à nier l’évidence ? » ajoutent-ils en plaidant pour une approche moins répressive.

•• Fermement opposés au trafic de cannabis, et proposent pour ce faire de légaliser « la consommation et la détention de petites quantités de cannabis ». Selon eux, en inscrivant la vente dans un cadre légal, avec une filière de production organisée et une fiscalité d’État, « légaliser le cannabis est le meilleur moyen d’en anéantir le trafic et de ruiner les trafiquants ».

En outre, ils ajoutent que cette solution est « réclamée par une partie du corps médical ou par les spécialistes en matière de lutte contre les addictions, à l’image de l’Association nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie (ANPAA) ».

•• Ce n’est pas la première fois que Gil Avérous prend position pour la légalisation du cannabis. Le maire de Châteauroux plaide pour ce dossier depuis déjà plusieurs années (voir 16 mai et 23 juin 2019).