Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Fév 2019 | Observatoire
 

Plusieurs États membres de l’UE sont en voie de légalisation du cannabis à usage médical. En tout cas, au Parlement européen, on estime que cette plante et ses bienfaits méritent d’être (re)connus.

Mercredi 13 février, en séance plénière, les eurodéputés ont adopté une résolution demandant à la Commission et aux autorités nationales d’établir une distinction claire entre le cannabis médical et les autres usages du cannabis. Par ce texte, les députés invitent « la Commission et les États membres à s’attaquer aux obstacles réglementaires, financiers et culturels qui pèsent sur la recherche scientifique et les invite à financer correctement la recherche ».

•• Le site du Parlement européen écrit noir sur blanc que « l’UE devrait stimuler l’innovation dans le domaine du cannabis médical » et que « les médicaments efficaces à base de cannabis devraient être couverts par les régimes d’assurance maladie ».

« Ils sont efficaces pour augmenter l’appétit (diminuer la perte de poids associée au VIH/Sida) et soulageraient les symptômes de troubles mentaux ainsi que les symptômes d’épilepsie, d’Alzheimer, d’asthme et de cancer. Ils contribueraient également à réduire le risque d’obésité et de diabète et à soulager les douleurs menstruelles », poursuit le texte du Parlement européen.

•• Les députés citent également l’OMS. L’institution onusienne a recommandé que le CBD ne soit plus classé parmi les substances contrôlées (voir Lmdt du 4 février).