Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
5 Juil 2019 | Observatoire
 

La question sera débattue au prochain Conseil de Paris (des 8 au 11 juillet), sur proposition du groupe RGCI (Radicaux de Gauche Centre et Indépendants), selon Le Parisien (édition Paris). 

Sa présidente, Laurence Goldgrab, souhaite que la Ville de Paris propose au Gouvernement de « faire de Paris un territoire d’expérimentation de la légalisation du cannabis récréatif pour les personnes majeures en veillant à son encadrement strict ».

•• Le quotidien rappelle que cette proposition intervient après la publication, par L’Obs, d’une tribune appelant à la légalisation du cannabis, signée par des médecins, élus et économistes (voir Lmdt du 23 juin). Les maires de Saint-Ouen et de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) figurent parmi les signataires.

Un rapport du Conseil d’Analyse économique (CAE / voir Lmdt des 21 juin), un institut d’études indépendant, sous l’autorité du Premier ministre, préconise également dans une note de légaliser le cannabis en France.

•• « Cette expérimentation permettrait de mieux lutter contre le crime organisé, notamment dans le 18ème ou le 19ème confrontés à des trafics et de mieux protéger les mineurs », a expliqué, ce jeudi 4 juillet, l’élue du groupe RGCI.

Daniel Vaillant, l’ancien ministre de l’Intérieur de Lionel Jospin et ex-maire du 18e fait partie des 70 cosignataires de l’appel publié dans le Nouvel Observateur.  Le 27 juin dernier François Dagnaud (PS), maire du 19ème, a emboîté le pas aux partisans de la légalisation. Jacques Boutault, le maire EELV du 2ème, lui, défend cette position depuis de nombreuses années.

•• Quelle que soit la décision qui sera prise dans l’hémicycle du Conseil de Paris, le cannabis ne sera pas pour autant légalisé dans la capitale, car la décision relève finalement de l’État.

« Avec ce vœu, je veux interpeller l’État et j’espère que d’autres communes prendront cette initiative pour faire avancer le débat » a expliqué Laurence Goldgrab.