Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
1 Juil 2019 | Observatoire
 

Selon Europe 1, une mission d’information parlementaire va être lancée et annoncée ces jours-ci. C’était une demande de certains députés de la majorité (voir Lmdt du 19 juin).

Le but : dépassionner le débat. L’objectif : que la légalisation du cannabis puisse devenir une proposition de la campagne présidentielle pour 2022, selon plusieurs députés.

Le modèle, c’est Justin Trudeau au Canada, qui l’avait promis durant sa campagne, et a fait passer la loi une fois élu (voir Lmdt du 17 octobre 2018).  En l’état, le débat est piégé, avec trop de « positions dogmatiques, de caricatures », explique un parlementaire.

•• Pendant un an, l’idée est de plancher à la fois sur les usages thérapeutiques, de bien être, et récréatif du cannabis. « Personne ne sait ce qu’est le cannabis bien-être » considère un député « marcheur » (voir Lmdt du 26 juin).

•• Mais le sujet le plus clivant, c’est la légalisation du cannabis récréatif, avec des enjeux de santé publique : comment calculer le seuil de consommation pour prendre le volant sans danger ? Et il y a aussi des enjeux d’ordre public : un cadre de la majorité le dit sans détour, aujourd’hui le cannabis est un « stabilisateur des banlieues ». Et il se pose la question : « faut-il associer à la réflexion des petits délinquants, revendeurs, si on veut créer une filière économique ? ».