Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
27 Avr 2021 | Observatoire
 

Invitée ce dimanche du Grand Rendez-vous Europe 1/CNews/Les Échos, la présidente de la région Ile-de-France a répété, elle aussi, son opposition à la légalisation du cannabis (voir 26 et 25 avril). 

Et ce, pour « deux raisons » : il s’agit d’une substance « mauvaise pour la santé » et cela « fait sauter l’interdit sur la drogue ».

•• Valérie Pécresse anticipe une évolution négative de la situation : « si on légalise le cannabis, on légaliserait à un certain taux de THC, un certain taux de drogue. Que feront les dealers ? Ils ne vont pas se faire priver de leurs revenus, donc ils iront dealer autre chose ».

Pour elle, il y a une « imbrication des réseaux mafieux entre le trafic de drogue, le grand banditisme et le terrorisme ».

•• Elle a défendu « l’amende pénale » qui serait « éventuellement inscrite au casier judiciaire ». « Il faut taper au portefeuille les consommateurs et il faut arrêter de faire des procédures judiciaires qui duraient des années et qui aboutissaient à des rappels à la loi. »