Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
5 Mai 2021 | Observatoire
 

Alors que le rapport spécifique sur le cannabis récréatif de la mission parlementaire sur le cannabis (voir 4 mai) va être présenté ce matin, un échange plutôt vif a eu lieu, lors de la séance des questions orales au Gouvernement de ce mardi, entre le député « pro-légalisation » François-Michel Lambert (Libertés et Territoires, voir 7 juillet 2019) et le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

Extraits

François-Michel Lambert : « Le président a annoncé un grand débat national sur la consommation de drogue, ce débat est nécessaire, notre pays compte 5 millions de consommateurs de cannabis, 1 million de consommateurs quotidiens. Cette consommation a des conséquences importantes sur la santé publique, notamment car les dealers vendent des produits frelatés. 

C’est également une source d’insécurité. Pourtant, la seule réponse est une politique de prohibition. Tout le répressif est un échec total. D’autres pays ont fait le choix d’une politique de légalisation comme les États-Unis ou le Luxembourg, ils ont fait le choix d’affronter le problème plutôt que la politique de l’autruche.

Demain, une mission parlementaire d’information sur le cannabis rendra son rapport et défendra la légalisation contrôlée du cannabis. Je salue ici mes collègues députés pour ce travail de qualité. Cette proposition n’est pas laxiste, la légalisation contrôlée par l’État permettrait, outre de garantir aux consommateurs des produits contrôlés, permettrait d’assécher les trafics et créerait des recettes fiscales et des emplois.

Elle s’accompagnerait d’une véritable politique de prévention en direction des jeunes pour réduire la consommation et les risques. C’est d’ailleurs le choix fait pour les autres drogues légales, le tabac ou l’alcool.

Alors monsieur le ministre, êtes-vous prêt à un débat sans l’instrumentaliser, rationnel et loin des émotions ? »

Gérald Darmanin : « Monsieur le Député Lambert, je ne peux pas montrer toutes ces mères et ces pères de famille qui se battent tous les jours pour expliquer à leurs enfants que c’est de la merde qu’ils prennent dans leurs veines et qu’ils fument.

Monsieur le Député, permettez-moi de vous le dire très franchement, voyez-vous de la cohérence entre les débuts du quinquennat où vous avez voté l’augmentation à 10 euros du paquet de cigarettes parce que vous luttez contre les cancers et la légalisation du cannabis.

Voyez-vous de la cohérence dans la santé publique et pensez-vous que les trafiquants qui font jusqu’à 60 000, 80 000, 100 000 euros d’argent liquide par semaine vont ouvrir une échoppe et déclarer leur argent aux impôts et aux URSSAF et rentrer chez eux en respectant le code du travail ? Sortez de la naïveté, combattez la drogue et ne baissez pas les bras. »

François-Michel Lambert : « Monsieur le ministre, la naïveté c’est de croire que vous protégez la santé des Français. Aujourd’hui vous laissez 1 million de Français tous les jours aux mains des trafiquants et nous avons des solutions, les autres pays ont apporté des solutions : la légalisation ! »