Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
14 Jan 2021 | Observatoire, Récents
 

La mission d’information parlementaire sur la réglementation et l’impact des différents usages du cannabis (voir 23 décembre 2019) a lancé, ce mercredi 13 janvier, une consultation citoyenne en ligne sur le cannabis dit « récréatif ». 

Objectif : instaurer un débat serein sur une question sensible. C’est à voir.

•• Cette consultation prend la forme d’un questionnaire mis en ligne sur le site de l’Assemblée nationale jusqu’ à fin février, alors que la mission d’information doit rendre son rapport sur le cannabis « récréatif » aux alentours de « fin mars-début avril », a indiqué à l’AFP son président, le député de l’Essonne Robin Reda (LR).

« On veut médiatiser cette question. Le but est de nourrir le plus possible le débat. Le succès de l’enquête dépendra de la participation du plus grand nombre », a-t-il ajouté, espérant que la consultation soit « à l’abri des groupes de pression » en faveur ou contre la dépénalisation ou la légalisation du cannabis.

•• Après s’être penchée sur le cannabis thérapeutique (voir 17 septembre 2020) et avant le rapport sur le cannabis « récréatif », la mission d’information parlementaire doit rendre, d’ici la mi-février, ses conclusions sur le cannabis dit « bien-être » (cannabidiol, ou CBD).

Dans ce cadre, la Confédération des buralistes a été auditionnée par la mission parlementaire (voir 23 juillet 2020).

Autorisée en 2019 par l’Assemblée nationale, l’expérimentation du cannabis thérapeutique (à l’exception de celui à fumer) pour au moins 3 000 patients souffrant de maladies graves doit, elle, commencer au plus tard le 31 mars après avoir été repoussée en raison de la crise sanitaire (voir 17 septembre 2020).

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.