Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
21 Sep 2020 | Observatoire
 

Après le maire de Reims Arnaud Robinet (voir 11 et 16 septembre), c’est au tour de son homologue de Charleville-Mézières d’émettre un avis sur le trafic de drogues. Dans un article de Libération, Boris Ravignon (divers droite) a estimé que la légalisation du cannabis lui parait possible et souhaitable.

Sur Twitter, l’édile complète : « la sécurité est ma priorité, mais soyons lucides : la prohibition du cannabis est un échec. Avec la législation la plus stricte d’Europe, nous avons l’une des consommations les plus fortes. Sans aucun contrôle, ni prévention. Et le trafic ronge nos quartiers. »

Légalisation ne voudrait cependant, selon lui, pas dire consommation totalement dérégulée et débridée. Celle-ci devrait se faire « de manière encadrée et contrôlée » (sans autre précision sur la distribution), en mettant le paquet sur la prévention.

Boris Ravignon précise que la légalisation est « le moyen d’abattre le trafic et de ruiner les trafiquants. Et nous pourrons redéployer des moyens considérables vers la prévention et la sécurité qui en ont besoin. »