Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
8 Sep 2020 | Profession
 

Avant le séminaire gouvernemental sur les questions de sécurité ce mercredi, le ministre de l’Intérieur a présenté dans les médias les mesures fortes de ce chantier. Avec mentions au tabac et aux buralistes.

•• Invité de Jean-Claude Bourdin sur RMC, Gérald Darmanin a déclaré que la légalisation du cannabis était une « lâcheté intellectuelle ».

Et de s’appuyer sur la lutte contre le tabagisme : « j’ai été le ministre du Budget, qui, avec Agnès Buzyn, alors ministre de la Santé, a augmenté le prix du tabac. Désormais, le paquet de cigarettes sera à 10 euros, parce que fumer tue. Les buralistes, et je les en remercie, nous ont accompagné sur cela

« Et se serait le même Ministre qui dirait que fumer des drogues c’est pas très grave et on va légaliser : quel message on donne à nos enfants ? ».

•• Dans Le Parisien / Aujourd’hui en France, Gérald Darmanin désigne la lutte contre les stupéfiants comme première priorité : « il faut s’occuper de tous les trafics. Des gros réseaux jusqu’au bout de la chaîne. Il faut sanctionner tout le monde, y compris dans les beaux quartiers de Paris ».

Après avoir dressé un premier bilan de la mise en application de l’amende forfaitaire pour consommation (558 amendes dressées dans les cinq territoires test et 200 verbalisations la première journée de généralisation), il a poursuivi « l’amende forfaitaire pour détention de stupéfiants, ça doit également permettre de désengorger les tribunaux, de faire moins de procédures.

« Je souhaite d’ailleurs qu’il y ait le même système d’amende pour d’autres faits : l’occupation illégale des halls d’immeubles ou la vente à la sauvette de cigarettes … »