Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
23 Mai 2019 | Observatoire
 

Lors d’une conférence de presse (le 17 mai), Gérard Collomb a répondu à une question de Lyon Capitale sur le noyautage de certaines places publiques de la ville par des réseaux de trafics de stupéfiants (le tabac n’a pas été cité / voir Lmdt du 19 avril). 

Le maire de Lyon a reconnu la situation, expliquant que des rondes régulières avaient lieu dans ces secteurs, avec la possibilité d’installer des caméras nomades. Mais Gérard Collomb a terminé sa réponse en précisant que « pour la ville de Lyon, nous ne sommes pas pour la dépénalisation du cannabis ».

En janvier 2018, alors ministre de l’intérieur, Gérard Collomb s’était déjà montré très clair au sujet des consommateurs de cannabis : « nous allons forfaitiser ce délit. Vous connaissez ce que disait le candidat Macron pendant sa campagne : on veut effectivement tout de suite demander une somme mais ensuite il peut y avoir des poursuites. Donc, il n’y a pas de dépénalisation du cannabis » (voir Lmdt du 27 janvier 2018).