Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
6 Mai 2019 | E-cigarette, International
 

Un débat juridique que l’on voudrait bien voir rebondir ailleurs … Au Québec, une loi de novembre 2015 interdisait toute publicité extérieure sur le vapotage : en vitrine des « vaporistes », comme on dit là-bas, ou par le biais de tout média s’adressant au grand public.

Un juge de la Cour supérieure vient d’invalider cette disposition. Et il donne six mois au gouvernement pour changer la loi dans le sens de son jugement.

•• Arguments du juge Daniel Dumais : « au Québec, certaines limites ont une portée excessive. La loi actuelle viole la liberté d’expression en muselant les commerçants. Il existe des solutions moins drastiques : soit autoriser la publicité pour la cigarette électronique pourvu qu’elle cible clairement et uniquement les fumeurs et qu’on la présente comme un moyen de cessation tabagique. Rien d’autre.

« On peut en faire la promotion à une seule fin, soit celle d’alternative à la cigarette ordinaire et au tabac qui tuent. »

•• Ce dossier a été ardemment défendu par Valérie Gallant de l’Association québécoise des Vapoteries. Laquelle a réagi dans les médias locaux – « la liberté d’expression, ça existe vraiment » – tout en se montrant prudente. Dans l’attente que le Gouvernement provincial ne fasse appel.