Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
29 Nov 2019 | E-cigarette, International
 

La ministre de la Santé, Danielle McCann, veut mettre en place une réglementation – aujourd’hui inexistante – entourant l’usage des produits de vapotage : notamment l’offre de saveurs, leurs taux de nicotine et leur accessibilité. Elle s’est engagée à présenter des mesures en ce sens dès l’an prochain. 

•• Ainsi, le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, a été mandaté pour piloter un groupe d’intervention dont l’objectif sera de proposer des mesures pour lutter contre le tabagisme et le vapotage, a-t-elle annoncé par voie de communiqué ce 25 novembre, selon l’agence QMI.

•• Formé de représentants du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), ce groupe entendra plusieurs partenaires : dont le Réseau du sport étudiant du Québec, le Conseil québécois sur le tabac et la santé, et la Société canadienne du cancer, notamment.

L’encadrement des saveurs, du taux de nicotine permis et de l’accessibilité des produits de vapotages seront entre autres examinés et un rapport contenant des recommandations doit être déposé au plus tard en avril prochain, a précisé le MSSS.

•• Cette annonce survient alors qu’un troisième cas de maladie pulmonaire grave – lié aux produits de vapotage – a été confirmé au Québec par le MSSS, le 14 novembre dernier.