Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Fév 2018 | Profession
 

Vive les élus de terrain !

Nous rapportions hier le ras-le-bol de ce buraliste qui avait délaissé la banlieue parisienne pour retrouver du calme en province.  

Mais son installation dans le quartier sensible du Calvaire Saint-Pierre à Caen ne s’est guère montrée probante à la longue, le buraliste se retrouvant dernièrement sous pression de « jeunes du quartier » au moment de la livraison tabac. Avec à la clé, des vols de cartons. Comme cela s’est passé mardi dernier (voir Lmdt du 23 février).

•• Il se trouve qu’en visite dans le quartier, Antoine Casini (conseiller départemental PS du Calvados), apprend l’histoire, va voir le buraliste et décide de mener l’enquête : « nous connaissons quelques jeunes, clairement identifiés comme fauteurs de troubles dans le quartier, intuitivement je me suis rendu chez une habitante, qui m’a alors précisé que certains jeunes, plutôt d’apparence désorientée, sont souvent au pied de l’immeuble » a témoigné l’élu auprès de Liberté Caen.

Et n’écoutant, selon ses dires, que son intuition, l’élu et son interlocutrice se rendent dans les couloirs et les cages d’escalier, y ouvrent à l’aide d’un tournevis des armoires : un carton de tabac est vite retrouvé. « Immédiatement, j’ai appelé la police qui était aussi dans le secteur … »

•• Quant au buraliste, il déplore une « vraie montée en puissance » de l’agressivité de certains jeunes du quartier : « on sent bien que tout peut déraper à n’importe quel moment, je ne veux plus de cette ambiance. Je vais fermer mon commerce et m’en aller ».

La police mène actuellement une enquête. Deux jeunes mineurs ont été placés en garde à vue.