Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
7 Juil 2019 | Trafic
 

Au cours de l’été 2018, la police avait effectué une perquisition chez un homme soupçonné de trafic de stupéfiants à Caen.

Son attention avait été rapidement attirée par la présence de cartouches de cigarettes en quantité suffisante pour conclure à un trafic de cigarettes. 

Un an après. Le prévenu a comparu, ce jeudi 4 juillet, devant le tribunal correctionnel de Caen pour importation en contrebande de produits de tabac manufacturé.

À la barre, il a reconnu que les cigarettes lui appartenaient mais n’a pas compris pourquoi il était poursuivi pour contrebande, alors qu’il s’approvisionne sur le marché de Barbès à Paris (sic). Il a ajouté que ses revenus étant modestes, la vente de cigarettes lui permettait « d’arrondir ses fins de mois ».

Le ministère public a requis deux mois de prison ferme et la confiscation des sommes saisies. Le tribunal a suivi.