Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
31 Août 2017 | Profession
 

Sur son blog, le buraliste parisien Cyrille Geiger décrit un malaise qui traverse, avec plus ou moins d’intensité, le réseau et dont nous nous sommes fait récemment l’écho (voir Lmdt du 2 août).

•• « Alors que les représentants des fabricants rentrent de vacances (…), ils sont nombreux à être très fraîchement accueillis par les buralistes de mauvais poil (…)

« Jamais la grogne n’avait été aussi grande tant les opérations menées par les industriels ont nui au travail des buralistes.

« Allers et retours sur les prix entraînant parfois de la vente à perte et une certaine confusion des consommateurs, changements d’intitulés et de codes Logista pour des raisons stratégiques (mais à épuisement des stocks) et les fameux changements de grammages ont eu raison de la patience de nombreux collègues, moi y compris (…)

•• « Alors, de nombreux commerciaux vont sûrement avoir une rentrée difficile.

« Mais ils tâcheront de faire remonter ce mécontentement profond des buralistes qui avaient bien d’autres chats à fouetter que cette valse des étiquettes et des références imposées en masse depuis le début de l’été. »