Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
17 Oct 2013 | Profession
 

C’est par le traditionnel discours d’ouverture de Pascal Montredon qu’a démarré  le Congrès national des buralistes, ce matin. Près de 500 participants sont accueillis dans une salle de conférence de la Rive-Gauche parisienne. Sur la scène, un immense écran de 12 m x 6 fait alterner des images – mettant en valeur les « gestes et attitudes » de la profession au quotidien – avec un grand slogan manuscrit, en guise de profession de foi : « la proximité c’est nous ! ».

Après avoir évoqué les péripéties ayant amené, cet été, les buralistes à réagir au rapport Queyranne, Pascal Montredon a donné le ton – « une vision partagée, des échanges renforcés » – de cette première journée, qui verra les interventions du ministre Bernard Cazeneuve et d’Hélène Crocquevieille (Directrice générale des Douanes) : « préparer l’avenir c’est, aussi,  reconstruire le dialogue avec le Gouvernement et les Douanes ». Les buralistes entendant bien rappeler et consolider leur statut de préposés de l’administration.

Sachant que l’autre volet de cette préparation de l’avenir (le développement commercial et la diversification) sera abordé demain.