Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
29 Jan 2018 | Profession
 

L’assemblée générale de la chambre syndicale des buralistes des Deux-Sèvres, présidée par Anne-Marie Barbat (153 buralistes adhérents dans un département très rural de 173 buralistes) a fait salle comble ce dimanche 28 janvier, à Niort : une bonne centaine de participants.

•• Évidemment, Philippe Coy y a abordé le sujet des négociations, en cours, entre le Gouvernement et la Confédération, tout en restant prudent sur leur contenu : « nous sommes encore dans une séquence d’arbitrage, tout n’est pas encore réglé, mais la piste d’atterrissage est en vue (…)

« Pour le moment, je réserve la primeur de l’information sur ces discussions aux élus syndicaux » (voir Lmdt du 22 janvier).

« Je peux aussi dire que j’ai trouvé, en monsieur Darmanin, un interlocuteur attentif et sérieux pour nos négociations (…)

« Et enfin, je vais choquer certaines oreilles … mais j’ai proposé au ministère de la Santé que les buralistes soient partie prenante dans Le Moi(s) sans Tabac ! »

•• Mais auparavant, le président de la Confédération a tenu à exprimer des vœux d’avenir à ses collègues :

« Vœux de volonté et d’engagement vers un seul but : travailler au bien commun du réseau

« Le bien commun du réseau, c’est avant tout la transformation par l’innovation. Car oui, l’innovation n’est pas seulement l’apanage des start-up ou des géants de l’Internet. Nous sommes innovants, nous l’avons prouvé avec le Compte Nickel.

« Nous devons aller chercher cette innovation encore plus loin en nous-mêmes pour la déployer ensuite dans nos points de vente. »