Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
17 Juin 2020 | Profession
 

La situation des buralistes frontaliers – pendant et après la fermeture des frontières – devient un sujet dont on commence à parler à l’Assemblée nationale (voir 3 juin).

Trois questions écrites viennent d’y être déposées.

•• Christophe Naegelen (UDI et Indépendants / Vosges) demande qu’on lui communique « le montant des recettes supplémentaires engendrées par la vente de produits du tabac chez les buralistes français pendant la durée du confinement » (voir 9 juin).

•• Antoine Herth (Agir Ensemble / Bas-Rhin) rebondit en « demandant si le Gouvernement compte tirer les enseignements de ces faits (les ventes pendant la fermeture des frontières / ndlr) et prendre des mesures à ce propos ».

•• Lionel Causse (LREM / Landes) demande « si une politique volontariste de renforcement des contrôles, qui irait de pair avec une limitation des volumes achetables, pourrait être envisagée pour conforter ce réseau de buralistes de proximité dont la disponibilité et le professionnalisme ont été justement appréciés par les consommateurs au cours de la précédente période ».

Soit, ce que répète la Confédération des buralistes depuis des semaines (voir 1er juin).